Zéro déchet : jour 30

zéro déchet semaine 3

Bonjour!

Notre beau défi zéro déchet étant maintenant terminé, il est temps d’en faire un petit bilan. La semaine dernière, je suis tombée sur une citation (malheureusement, je ne sais pas de qui) qui tombait à point :

«Whether you think you can, or think you can’t, you’re right»

Traduction libre :

 «Que vous pensiez pouvoir y arriver ou pas, vous avez raison.»

Je dois l’avouer, j’étais la première à être sceptique devant le mouvement zéro déchet. Sans prendre le temps de m’arrêter pour en comprendre la nécessité, je me disais que ce mode de vie était beaucoup trop extrême pour moi. Je considérais aussi que je faisais déjà beaucoup ma part pour la planète en trimbalant mes sacs réutilisables à l’épicerie, en amenant toujours mes lunchs dans des plats de plastique, en mangeant végé et en recyclant tout ce qui pouvait l’être. Je faisais ce que je pouvais, et le reste, comme je m’en sentais incapable, je n’essayais même pas.  Heureusement, sortir de ma zone de confort pour ce défi aura été le coup de pied bien placé dont j’avais besoin pour me rendre compte que je m’imposais mes propres limites au détriment de la planète. Je ne dis pas que nous avons complètement adopté le zéro déchet au cours du dernier mois là. Il nous reste pas mal de travail à faire comme vous pourrez le voir dans la dernière liste ci-bas. Toutefois, je trouve que nous avons fait des progrès considérables et changé beaucoup de nos habitudes de vie pour de bon.

Le seul effet négatif que ce défi aura eu sur moi est que je vois maintenant TOUS les déchets que nous produisons au quotidien et ça me fait vraiment capoter. Déjà que je démoralise en pensant à tout ce que nous faisons subir aux animaux, ça fait beaucoup à prendre pour mon petit cœur sensible. Il faut constamment que je me rappelle que je n’ai de contrôle que sur MON impact écologique. Qui sait, peut-être que j’en inspire parmi vous à adopter des habitudes plus vertes, mais rien n’est garanti. À voir comment la grande majorité des gens s’en foutent, le danger est de se dire qu’on n’est qu’une goutte dans l’océan et que ça ne sert à rien. Sauf qu’un peu vaut mieux que rien. Je m’accroche à ça en tout cas. Je veux pouvoir quitter cette planète en me disant que j’ai fait tout ce que j’ai pu pour la préserver pour les générations futures.

Finalement, avant de dresser le bilan final, parlons de notre dernière épicerie de septembre (celle du weekend du 23-24 puisque nous avons fait les courses hier donc en octobre). Nous avons dépensé 34$ au Marché Jean-Talon (photo en haut de l’article), 5$ chez Méga-Vrac (pennes et pois chiches) et 9$ au Marché des Trois Piliers (kombucha en fût et deux rouleaux de papier de toilette) pour un total de 48$. Nous avons également dépensé 9$ chez Noblessence pour du savon de Castille en vrac et du gel d’aloès (on va faire des tests de crème à raser pour Antonin). Vraiment pas mal, surtout qu’il nous reste plein de légumes pour cette semaine. Aimeriez-vous que je continue de vous parler de nos achats zéro déchet et de notre facture d’épicerie hebdomadaire? Peut-être dans nos menus de la semaine? Laissez moi votre avis dans les commentaires! 🙂

Voici maintenant quelques listes que j’ai écrites pour notre bénéfice personnel afin de voir où nous sommes rendus, et ce qui reste à améliorer :

Choses que je faisais déjà moi-même

  • vinaigrettes
  • granola
  • desserts
  • confitures
  • barres tendres et autres collations
  • pain
  • luzerne
  • nettoyant tout-usage (vinaigre en vrac + eau, c’est pas sorcier)

Choses que j’ai commencé et vais continuer à faire moi-même

  • beurres de noix (ça prend moins de 5 minutes dans le Vitamix, pas d’excuse)
  • jus d’oranges (avec notre nouveau presse-agrumes électrique usagé)
  • jus de limes et de citron (vive le presse agrumes!)
  • laits végétales (j’hésite encore par contre parce que le lait enrichi me semble une meilleure option pour la santé…)
  • sauce tomate et sauce à pizza ($$$ en hiver par contre…)
  • légumineuses (suffit d’y penser d’avance)

Choses que je pense faire dans le futur

  • des conserves (voir sauce tomate plus haut)
  • rince bouche
  • démaquillant pour le visage/les yeux

Choses qu’on achetait déjà en vrac

  • kombucha
  • grains (riz, avoine, quinoa, millet)
  • café équitable
  • shampoing (on l’achète chez Lemieux)
  • barre de savon (j’en achète sans emballage)

Choses qu’on a commencé à acheter en vrac

  • huiles
  • sauce tamari
  • noix et graines
  • fruits séchés et noix de coco
  • épices
  • farines et cie (poudre à pâte,  sucre, bicarbonate, etc)
  • chocolat
  • céréales (comme du riz soufflé mettons)
  • sirop d’érable (mais c’est TELLEMENT plus cher en vrac, à voir…)
  • bagels (on va bientôt nous reconnaître chez St-Viateur sur Mont-Royal)
  • crème pour le corps (pas envie d’acheter mille ingrédients pour la faire moi-même)
  • crème pour le visage (on verra comment ma peau réagie)
  • déodorant (pour moi)
  • savon à vaisselle

Choses qu’on a changé pour des versions plus durables/compostables/écologiques

  • brosses à dents en bamboo
  • éponge et brosse à vaisselle en bois/fibres naturelles
  • rasoir
  • coupe menstruelle 
  • papier de toilette enveloppé dans du papier plutôt que du plastique

Choses qui me posent problème pour le moment

  • ketchup, sauce bbq, mayonnaise, moutarde, sauce hoisin, fumée liquide, etc. (on en consomme tellement peu qu’on perdrait ce que je prépare. Et aussi, il n’y a que 24h dans une journée et deux jours de congé dans une semaine, je ne peux pas tout faire… Peut-être qu’avec le temps on va apprendre à s’en passer?)
  • le tofu (LOCO c’est vraiment loin de chez nous, et les briques que nous avons acheté chez Méga-vrac n’étaient malheureusement pas super fraîches (odeurs de pas-frais et gélatineuses au touché). A suivre…)
  • fruits congelés (je n’ai pas de place dans mon congélo pour entreposer des petits fruits du Québec pour durer tout l’hiver. J’achetais habituellement des gros sacs chez Costco et ça me durait des mois. Ça me semble vraiment plate de ne manger que des pommes tout l’hiver…)
  • les occasionnels sacs de croustilles ou pots de glaces végétaliennes (on n’en achète pas souvent, mais on ne peut pas promettre de ne plus jamais en acheter. J’ai peur qu’on arrête complètement le ZD si on se sent privés de tout, surtout au début.)
  • pâte à dents (j’ai les dents ultra-sensibles et je dois combiner deux dentifrices précis pour être capable de me brosser les dents. J’ai déjà essayé de changer, et après deux semaines, je ne pouvais plus toucher mes dents avec les poils de la brosse à dent tellement j’avais mal. Je vais faire d’autres tests, mais je reste sceptique.)
  • mascara (peut-être qu’un jour je ferai le mien, mais pour l’instant c’est le seul élément de maquillage que je dois remplacer.)

En conclusion, notre défi zéro déchet m’aura fait prendre conscience de plusieurs de nos habitudes de consommation que je croyais vertes, mais que nous pouvions quand même améliorer. Il nous reste encore du travail à faire, mais chose certaine, nous ne reviendrons pas en arrière.

Bonne journée!

alexe

Publicités