Zéro déchet : produits écolos #3

écolo 1

Bonjour tout le monde!

C’est à nouveau le moment de parler de ces objets réutilisables, durables ou compostables qu’Antonin et moi utilisons maintenant à la maison. Pour voir les deux premiers articles de cette série, svp vous référer à la page Zéro Déchet. 🙂

Feuilles ré-utilisables pour la sécheuse

Nous utilisons ces feuilles pour la sécheuse de purecosheet depuis un an environ et ça fonctionne à merveille. Quand nous sommes arrivés à la fin de notre boîte de Bounce (ça a pris deux ans puisque je réutilisais souvent les mêmes), nous cherchions une option durable pour enlever la statique. Je sais que certaines personnes ne mettent rien, mais nous ne trouvions pas vraiment plaisant de recevoir des chocs de nos serviettes de bain. Il existe également des boules de laine pour la sécheuse, mais nous évitons d’utiliser des produits dérivés des animaux.

Suffit de laisser ces feuilles dans la machine et de sécher comme vous le feriez normalement. On les lave seulement au 4-5 mois avec une brassée de serviettes et le même détergeant que d’habitude. Contrairement aux feuilles d’assouplisseurs du commerce, ça ne sent rien alors c’est parfait pour les peaux sensibles.

**Nous séchons tous nos vêtements sur un support à linge. La sécheuse ne sert que pour les serviettes (à l’année) et les draps (lorsqu’il fait trop froid pour étendre dehors).

Tampons pour le visage

J’ai acheté ces tampons de Öko Création pour me démaquiller les yeux, mais je ne crois pas que ce soit la meilleure façon de les utiliser. De un, ils absorbent beaucoup plus que leurs équivalents jetables, donc je dois mettre une bonne quantité de démaquillant pour que ça fonctionne (pas économique du tout comme approche). De deux, comme tout le produit semble imbibé dans le tampon, je dois frotter plus fort pour faire partir mon mascara (ce qui fait que je perds plus de cils que d’habitude). Finalement, les tampons sont blanc-beige donc ils restent tachés de mascara, même après le lavage (avec le recul, j’aurais dû chercher des tampons noirs). Ce n’est pas bien grave sauf qu’ils sont dans un bocal en verre transparent dans ma salle de bain donc ce n’est pas hyper joli.

Lorsque je n’aurai plus de démaquillant pour les yeux (j’utilise celui de Marcelle en ce moment), je me tournerai vers l’huile d’olive pour enlever le mascara. J’ai essayé chez mon père récemment (j’avais oublié mon démaquillant à Montréal) et ça a super bien fonctionné. Je l’ai simplement appliqué en massant légèrement avec mes doigts. Je pense me servir des tampons pour enlever l’huile par la suite.

La compagnie OLA Bamboo en font également qui viennent dans une jolie boîte avec un filet pour le lavage et Omaïki vient de lancer la gamme Höm qui comprend trois types de tampons démaquillants de différents formats. Bref, ce n’est pas le choix qui manque!

écolo 2

Barres de savons pour les cheveux et la barbe

J’étais très curieuse d’essayer une barre de savon pour les cheveux! Nous aimons beaucoup notre shampoing en vrac de chez Lemieux, mais la barre végétalienne de la Savonnerie Les Diligences, en collaboration avec Les Trappeuses, m’interpellait. Malheureusement, ça n’a pas bien fonctionné sur mes cheveux. J’ai essayé à quelques reprises, mais j’avais les cheveux gras, lourds et gommants. Je devais les attacher ou les relaver. C’est possiblement dû à ma teinture, dur de savoir… C’est dommage parce que j’adorais la mousse épaisse qu’il produisait sous la douche! Finalement, c’est Antonin qui l’utilise et ça fonctionne très bien sur ses cheveux courts.

J’ai expliqué un peu la raison derrière l’achat du savon Le Barbier dans le premier article de la série. Antonin avait l’habitude de se raser à sec, mais depuis qu’il utilise un rasoir de sécurité, il trouve que ça va mieux avec un peu de savon. Nous nous sommes procuré ce savon au thym chez Terre à Soi dans Hochelaga, mais on en trouve un peu partout à Montréal et sur le web. Personnellement, je me rase les jambes avec un vieux revitalisant que j’essaie de terminer (il est trop gras pour mes cheveux et j’ai réalisé que je n’en avais pas besoin au final).

***

Je vous recommande fortement de vous tourner vers les feuilles réutilisables pour la sécheuse. Ça reviendra super économique en bout de ligne, et ça vous évitera de produire des déchets à chaque brassée!

Je vous reviens avec mon expérience de démaquillant à l’huile d’olive dès que ça fera partie de ma routine régulière. 🙂

À bientôt!

alexe

Publicités