Le minimalisme

salle-a-manger

Bonjour bonjour!

Il est maintenant temps d’attaquer ma deuxième révélation des dernières semaines. Le titre de l’article aura un peu vendu mon punch, mais bon.

J’utilise le terme «révélation» même si j’étais familière avec le concept depuis un moment déjà puisque je ne le pratiquais pas réellement dans ma vie de tous les jours. Étant économe de nature, je n’achetais déjà rien de frivole ou superflu, ou du moins, c’est ce que je croyais.

Un soir de janvier, ma soeur, mon chum et moi nous sommes assis devant le documentaire Minimalism sur Netflix et, depuis, ma perspective sur le minimalisme a complètement changé. Si vous n’êtes pas familiers avec le concept, je vous suggère de commencer par la lecture de cet article sur le blogue de Bulles et Bottillons. Ça vous donnera une bonne base.

Si vous sentez que le sujet vous intéresse et que l’anglais n’est pas un problème, je vous suggère le film Minimalism, leur site web ou encore leurs podcasts (<- vraiment excellents!). Le film ne donne pas de trucs pour intégrer le minimalisme dans votre vie, mais vous en sortirez certainement inspirés! Mon chum, qui n’est pas minimaliste dans l’âme pour une cenne, était prêt à se débarrasser de la voiture et du câble sur le champs. Il faut dire que nous lisions au même moment le livre En as-tu vraiment besoin de Pierre-Yves McSween. Je trouve ce bouquin inégal alors je ne suis pas certaine que je le recommanderais, mais si vous mettez la main dessus à la bibliothèque, pourquoi pas. C’est un livre surtout dirigé vers les gens qui ont de la difficulté à économiser alors si vous savez que c’est l’un de vos points faibles, ça peut valoir la peine. Une autre bonne ressource est le livre The Life-Changing Magic of Tidying Up de Marie Kondo. Toutefois, sachez que cette dame est vraiment intense (je la trouve limite OCD par moment) alors son approche ne plaira pas à tous. J’ai lu son livre il y a deux ans et ça ne m’avait pas amené à porter ma réflexion plus loin tellement c’était over the top. C’est dommage car elle propose de bons trucs. C’est de cette lecture dont je me suis inspirée lorsqu’est venu le temps de faire le tri chez nous.

plante

Parce que oui, tri il y a eu. Non, vous n’avez pas à vous débarrasser de toutes vos possessions pour être minimaliste, mais ne garder que ce qui vous apporte du bonheur et qui vous est utile vous permettra de focuser davantage sur ce qui a de l’importance pour vous.

Pourquoi accumulons-nous des centaines de dvds, livres, cds, vêtements, accessoires, ustensiles, etc.? Les utilisons nous vraiment? En tirons-nous vraiment du bonheur?

Lentement, mais sûrement, une pièce à la fois (parce que ça peut être long, vous verrez), nous sommes passé à travers l’appartement au complet. Nous rassemblions tous les trucs du même genre (ex. si vous faites le tri de vos vêtements, sortez-les tous d’un coup pour voir combien vous en possédez réellement) et ne gardions que ce que nous utilisions vraiment. Résultat? Trois voyages chez Renaissance (un centre de don à Montréal), deux sacs de poubelles et plusieurs items sur kijiji ou vendus dans des boutiques de livres usagés.

Ça, c’est le bilan physique. Or, c’est l’effet psychologique de ce grand-ménage qui m’a le plus surpris. À chaque pièce que nous vidions, je me sentais de plus en plus légère. Comme si d’attacher de la valeur à un nombre plus restreint de choses me permettait de voir plus clair dans mes intérêts profonds et mes passions. C’est difficile à mettre en mots parce que c’est tellement abstrait. Comment se départir de paires de sandales que je ne portais plus depuis trois ans de toute façon a pu me faire autant de bien?

salon

Ce n’est pas un exercice facile à faire non plus, surtout si vous êtes nostalgique comme moi. J’ai gardé encore une bonne quantité de choses qui ne me servent à rien, simplement parce que je n’étais pas prête en m’en départir. Je suis convaincue que ce jour viendra, peut-être lors du grand-ménage du printemps? En attendant, j’ai l’impression d’y voir déjà beaucoup plus clair et c’est ça l’important.

Et vous, pratiquez-vous le minimalisme? Est-ce que c’est un sujet qui vous intéresse?

N’hésitez pas si vous avez des questions pour moi, je m’y ferai un plaisir d’y répondre! Je trouve ça passionnant comme sujet!

À bientôt!

alexe

Publicités