Minimalisme : les choses

chambre chaise commode

Bonjour bonjour!

Aujourd’hui, j’avais le goût d’aborder le minimalisme sous le thème de nos effets personnels. C’est souvent le premier aspect auquel on pense quand on parle de minimalisme : se départir de toutes nos possessions ou presque. Avant de partir en fou, il serait bon de se rappeler en quoi consiste le minimalisme. Il n’y a pas de définition officielle, mais pour moi, le minimalisme est synonyme de revenir à l’essentiel, et de laisser aller le reste. Ne garder que ce qui m’est utile ou m’apporte du bonheur.

Ce que chacun d’entre nous choisi de conserver variera grandement. Mon chum aime le sport et les jeux vidéos donc il tient à ses dix-mille manettes (j’exagère, mais c’est l’impression que j’ai quand j’ouvre le meuble de télé 😉 ) et à ses raquettes de ping pong, de tennis et badminton, à son kit de hockey et sac de golf, etc. Personnellement, c’est en cuisine que je trouve mon bonheur alors j’ai différents moules à gâteaux, une mijoteuse, un Creuset et plein d’autres trucs parfaitement inutile à quelqu’un qui ne cuisine pas. Je me suis départie des trucs que je n’utilisais pas (ou trop rarement pour que ça vaille la peine) comme ma machine à pain et mon extracteur à jus, mais le reste ne bougera pas pour le moment.

En début d’année, nous avons fait le tour de tout l’appartement, pièce par pièce, en nous demandant ce que nous utilisions vraiment. Bye bye 90% de nos livres et DVD (un peu obsolète depuis l’arrivée des e-book et de Netflix). Bye bye le sac de couchage (les invités dorment dans le divan-lit, personne ne s’en servait). Bye bye mon vieux lecteur CD, mes CD et ma montre polar qui n’a jamais vraiment fonctionné (mais que je gardais parce qu’elle m’avait coûté cher, ridicule). Deux bonnes questions à se poser quand on décide de faire cet exercice c’est :

  1. Est-ce que je l’ai utilisé dans la dernière année?
  2. Est-ce que c’est un «Oui mais si…» ou «Oui mais quand…»? Un «Oui mais quand…» c’est par exemple les décorations de Noël qu’on garde même si elles ne servent qu’une fois par année alors qu’un «Oui mais si…» c’est l’équipement de ski que vous gardez depuis la fin de votre adolescence au cas où vous auriez le goût/le temps de vous y remettre un jour. Vendez-le ou donnez-le et vous en rachèterez un (usagé) si la vie vous redirige vers ce sport un jour. Si vous n’êtes pas certains sous quelle catégorie tombe votre objet, gardez-le, mais si vous n’y avez pas encore touché l’année prochaine, laissez-le aller.

Pour la garde-robe, plusieurs optent de se faire une capsule, c’est à dire une trentaine de vêtements maximum (sans les sous-vêtements, les souliers et les vêtements de sports) pour une période de trois mois. Personnellement, je ne vois pas l’intérêt d’un chiffre précis, mais j’ai quand même développé une certaine «méthode» avec mes vêtements. Premièrement, j’ai commencé par me départir de TOUT ce qui ne me faisait pas. Je souhaitais tellement rentrer dans mes vieilles jeans à nouveau… Il a fallu que je me rende à l’évidence que mes nouvelles courbes féminines ne rentreront plus dans mes jeans de jeune vingtaine. C’est la vie. Idem pour les robes moulantes et les mini-shorts dans lesquelles je n’étais plus à l’aise, be-bye. Moi qui avait déjà fait un bon ménage lors de mes deux déménagements précédent, j’ai été surprise de voir une grosse valise partir! Une fois qu’il ne me restait plus que des vêtements dans lesquels j’étais confortable (autant physiquement que mentalement), j’ai divisé le tout en garde-robe d’été et garde-robe d’hiver. Oui, certains hauts ou pantalons pourraient être portés à l’année, mais c’est tellement plaisant de re-découvrir un vêtement après six mois! C’est comme si vous portiez une toute nouvelle garde-robe sans avoir à dépenser un sous. Quand je vois des instagrammeuses aller magasiner à tous les trois mois pour créer une nouvelle capsule au goût du jour, je me dis qu’elles sont complètement passées à côté de la plaque… C’est possible que vous ayez quand même à remplacer quelques vêtements trop usés, mais demandez-vous si vous en avez vraiment besoin avant d’aller faire les boutiques. Je sais que plusieurs de mes chandails ou pantalons ne seront pas remplacés lorsque j’en viendrai à bout, mais je ne vois pas à quoi ça servirait de m’en départir maintenant non plus. Avoir une garde-robe moyennement garnie me permet, pour le moment, de faire durer chaque vêtement plus longtemps. Plus ça va aller, plus ma garde-robe va diminuer, mais de façon naturelle plutôt que tout d’un coup juste pour le trip.

chambre lit appart

En ce qui concerne la déco, encore là, c’est hyper personnel. J’adore le look tout blanc et ça tombe bien parce qu’on n’a pas le droit de peindre d’une autre couleur dans notre appartement, mais nous avons posé tout plein de cadres dans le salon. Je l’aime d’amour notre murale de photos de voyage. Si je pouvais, je passerais mes journées dans cette pièce tellement elle me rend heureuse. Autrement, nous avons quand même peu de déco. Épousseter ce n’est vraiment pas mon activité préférée alors nous avons le moins de bibelot possible. Des plantes, une couple de chandelles et c’est à peu près ça. Je pense aussi me départir des vases sur le meuble de télé, mais j’hésite, on dirait que ça fait super vide sans. Bref, vous n’avez pas à adopter le look monochrome futuriste pour être minimaliste, mais si ça vous choque de passer une avant-midi à faire du ménage le weekend, ce serait peut-être une bonne idée d’épurer un peu.

Finalement, dans tout ça, le but du minimalisme est de se simplifier la vie pour se concentrer sur l’essentiel : les gens et les expériences qui vous apportent du bonheur. C’est plus facile de choisir entre deux chemises que vingt-cinq et ça prend pas mal moins de temps de nettoyer un appartement qui ne contient que le nécessaire. Même idée pour cet équipement de ski dont on parlait tout à l’heure et qui vous trotte dans la tête avec un petit sentiment de culpabilité ou de tristesse parce que vous ne l’utilisez plus. Le meilleur moyen d’arrêter d’y penser (parfois même inconsciemment!) est de s’en départir.

Justement, c’est pal mal le temps de penser au grand-ménage d’automne! C’est le moment idéal pour faire le tour des gardes-robes et se départir de ce que vous n’utilisez pas. N’oubliez toutefois pas de vous en débarrasser de manière responsable (vendez, donnez ou recyclez)!

Bonne journée!

alexe

 

Publicités