Le minimalisme

salle-a-manger

Bonjour bonjour!

Il est maintenant temps d’attaquer ma deuxième révélation des dernières semaines. Le titre de l’article aura un peu vendu mon punch, mais bon.

J’utilise le terme «révélation» même si j’étais familière avec le concept depuis un moment déjà puisque je ne le pratiquais pas réellement dans ma vie de tous les jours. Étant économe de nature, je n’achetais déjà rien de frivole ou superflu, ou du moins, c’est ce que je croyais.

Un soir de janvier, ma soeur, mon chum et moi nous sommes assis devant le documentaire Minimalism sur Netflix et, depuis, ma perspective sur le minimalisme a complètement changé. Si vous n’êtes pas familiers avec le concept, je vous suggère de commencer par la lecture de cet article sur le blogue de Bulles et Bottillons. Ça vous donnera une bonne base.

Si vous sentez que le sujet vous intéresse et que l’anglais n’est pas un problème, je vous suggère le film Minimalism, leur site web ou encore leurs podcasts (<- vraiment excellents!). Le film ne donne pas de trucs pour intégrer le minimalisme dans votre vie, mais vous en sortirez certainement inspirés! Mon chum, qui n’est pas minimaliste dans l’âme pour une cenne, était prêt à se débarrasser de la voiture et du câble sur le champs. Il faut dire que nous lisions au même moment le livre En as-tu vraiment besoin de Pierre-Yves McSween. Je trouve ce bouquin inégal alors je ne suis pas certaine que je le recommanderais, mais si vous mettez la main dessus à la bibliothèque, pourquoi pas. C’est un livre surtout dirigé vers les gens qui ont de la difficulté à économiser alors si vous savez que c’est l’un de vos points faibles, ça peut valoir la peine. Une autre bonne ressource est le livre The Life-Changing Magic of Tidying Up de Marie Kondo. Toutefois, sachez que cette dame est vraiment intense (je la trouve limite OCD par moment) alors son approche ne plaira pas à tous. J’ai lu son livre il y a deux ans et ça ne m’avait pas amené à porter ma réflexion plus loin tellement c’était over the top. C’est dommage car elle propose de bons trucs. C’est de cette lecture dont je me suis inspirée lorsqu’est venu le temps de faire le tri chez nous.

plante

Parce que oui, tri il y a eu. Non, vous n’avez pas à vous débarrasser de toutes vos possessions pour être minimaliste, mais ne garder que ce qui vous apporte du bonheur et qui vous est utile vous permettra de focuser davantage sur ce qui a de l’importance pour vous.

Pourquoi accumulons-nous des centaines de dvds, livres, cds, vêtements, accessoires, ustensiles, etc.? Les utilisons nous vraiment? En tirons-nous vraiment du bonheur?

Lentement, mais sûrement, une pièce à la fois (parce que ça peut être long, vous verrez), nous sommes passé à travers l’appartement au complet. Nous rassemblions tous les trucs du même genre (ex. si vous faites le tri de vos vêtements, sortez-les tous d’un coup pour voir combien vous en possédez réellement) et ne gardions que ce que nous utilisions vraiment. Résultat? Trois voyages chez Renaissance (un centre de don à Montréal), deux sacs de poubelles et plusieurs items sur kijiji ou vendus dans des boutiques de livres usagés.

Ça, c’est le bilan physique. Or, c’est l’effet psychologique de ce grand-ménage qui m’a le plus surpris. À chaque pièce que nous vidions, je me sentais de plus en plus légère. Comme si d’attacher de la valeur à un nombre plus restreint de choses me permettait de voir plus clair dans mes intérêts profonds et mes passions. C’est difficile à mettre en mots parce que c’est tellement abstrait. Comment se départir de paires de sandales que je ne portais plus depuis trois ans de toute façon a pu me faire autant de bien?

salon

Ce n’est pas un exercice facile à faire non plus, surtout si vous êtes nostalgique comme moi. J’ai gardé encore une bonne quantité de choses qui ne me servent à rien, simplement parce que je n’étais pas prête en m’en départir. Je suis convaincue que ce jour viendra, peut-être lors du grand-ménage du printemps? En attendant, j’ai l’impression d’y voir déjà beaucoup plus clair et c’est ça l’important.

Et vous, pratiquez-vous le minimalisme? Est-ce que c’est un sujet qui vous intéresse?

N’hésitez pas si vous avez des questions pour moi, je m’y ferai un plaisir d’y répondre! Je trouve ça passionnant comme sujet!

À bientôt!

alexe

Publicités

33 réflexions sur “Le minimalisme

    • J’ai toujours une pile en cours dans un coin quelque part moi aussi, mais c’est fou les quantités une fois qu’on fait un tri plus intense! Mon chum n’aimait pas voir la salle à manger encombrée de plusieurs sacs à donner alors ça n’a pas été long qu’on est allés les porter. Si ça n’avait été que de moi, ils auraient sûrement traîné là plus longtemps, ou au moins jusqu’à ce qu’on ait fini le tour des pièces! 😉

      J'aime

  1. J’ai découvert le minimalisme il y a quelques mois. Depuis, mon copain et moi sommes en grand tri. Par contre, faire le tri d’une maison (donc plusieurs pièces) est vraiment très long. On y va aussi à notre rythme. J’en suis rendue au 3e tri de ma garde-robe et à chaque fois, je me détache petit à petit des vêtements que je n’ai met plus vraiment ou qui ne me plaisent pas tant que ça.
    Pour ne pas se décourager devant l’ampleur de la tâche, nous y allons vraiment par petits morceaux. Le premier soir, nous avons trier un tiroir de la cuisine 🙂 puis un deuxième le lendemain. C’est fou, mais ça fait déjà du bien et après ça semble plus facile de continuer 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Nous y sommes allés une pièce à la fois et une seule journée par weekend pour ne pas se décourager. Je trouve que ça devenait de plus en plus facile, comme si c’était un muscle qui se travaille. Au printemps, nous repasserons dans toutes les pièces, et je suis certaine que plein de choses vont partir encore.

      C’est sûr qu’une maison c’est beaucoup plus long! Je n’imagine pas la quantité de boulot qu’on va avoir quand mon père va vendre la maison… :-/

      J'aime

  2. Je suis en train de faire le gros tri annuel de mon appart. Dans un petit appart, c’est pas juste pas choix que je le fais, mais surtout parce que je commence à étouffer! Disons que j’ai une grand-mère qui aime beaucoup donner de la vaisselle et des ustensiles de cuisine à Noël, même si je cuisine juste des trucs très « de base » et qu’elle sait (ben, j’pense) que j’ai même pas la moitié du nombre d’armoire qu’elle a!

    Mais j’avoue que cette année, je suis un peu plus « intense » dans mon tri. Y’a vraiment très peu de trucs pour lesquels j’hésite. Reste que c’est surtout des gros morceaux qui me font douter : ma guitare électrique (que j’ai eu comme cadeau de graduation du secondaire) et son ampli. Ça doit faire au moins 5 ans que j’y ai pas touché, donc c’est clairement quelque chose que je garde pour des raisons sentimentales! 😛

    Aimé par 1 personne

    • C’est clair que le plus dur ce sont les items qui sont plein de souvenirs. Je ne me suis pas débarassée de tout, loin de là, mais je sens que je vais dans la bonne direction. Ça va venir avec le temps, mais au moins le processus est en cours! 🙂

      Côté cadeau, ça fait quelques années déjà que ma famille sait qu’elle ne doit pas me donner de trucs qui n’est pas sur ma «wish list» ou qui ne se consomme pas. Je reçois donc plein de bouffe à Noël et j’adore ça hihi!

      Aimé par 1 personne

      • Je fais aussi une liste pour elle, mais elle bifurque toujours. Cette année, sur les 6 trucs qu’il y avait, elle m’en a donné un (pis c’était le seul truc en lien avec la cuisine). Genre, elle m’a acheté des bols à pâtes… Moi, ça me gosse un peu les plats de service qui sert à une chose. Pis en plus, c’est énorme ces bols-là! :O J’ai réussi à leur faire de la place pour le moment, mais je garantie pas que je vais les garder longtemps pour autant. 😛

        Aimé par 1 personne

  3. caroline gagnon

    Lecture en ce moment. (Se trouve à la bibliothèque)
    La joie profonde de vivre avec moins de Francine Jay.
    « Bombardés que nous sommes d’offres alléchantes, nous pensons parfois qu’il nous faut le dernier bidule high tech, l’outil le plus récent ou le gadget de cuisine à la mode pour être heureux. Pas étonnant que nos maisons soient remplies de choses superflues à nettoyer, déplacer, contourner, ranger…

    Et si nous faisions fausse route? Et si le bonheur était… dans le peu?

    L’auteure invite à emprunter la voie du «vivre avec moins» et montre à profiter sans posséder. Grâce à sa méthode en 10 points, accédez au minimalisme, augmentez votre compte bancaire, boostez votre joie de vivre et améliorez vos relations avec les autres »

    Où avez-vous acheté votre canapé ?
    Merci !

    Aimé par 1 personne

    • Ohhh merci pour la recommandation, ça semble intéressant! J’espère que les gens liront les commentaires puisque je ne donnais pas vraiment de référence francophone.

      Notre divan vient de chez IKEA, mais j’ai fait ajouter des boutons dans les coussins de dossier (chez un remboureur près de la maison), et nous avons changé les pattes pour donner un look mid-century (trouvées chez Home-Dépôt et teinte en brun). 🙂

      J'aime

  4. Intéressant!

    Quand j’étais petite, je ne jetais rien, j’avais une quantité incroyable de collections (j’avais une collection de timbres, mais aussi… une collection de cartes d’affaires, si si!), j’ai encore tous mes livres d’école du primaire et du secondaire. Mais depuis un an, je prends de plus en plus plaisir à jeter des choses… on s’entend, la plupart des mes possessions sont « de la scrap », mais j’en ai beaucoup.beaucoup.beaucoup. Heureusement que je n’ai jamais été une grande consommatrice. J’arrive même à jeter des choses auxquelles j’accorde encore une certaine valeur sentimentale. Cela dit, j’aurai besoin de plusieurs dizaines de sacs poubelles pour venir à bout de tout cela.

    Tes photos sont magnifiques.

    Aimé par 1 personne

  5. Gaston

    Étant atteint d’un léger syndrome de Diogène (une forme de TOC lié à l’accumulation compulsive), ton article m’a fait un peu tilter.😉

    J’ai déjà fait « du ménage » il y a quelques années (début des 90’s) mais encore aujourd’hui, je regrette m’être débarrassé de certaines choses.🙁

    Tes chaises sont vraiment belles, elles ont une « vibe » des années 50.

    Par contre ton cadre de Big Ben (la photo) grafigne mon TOC (y est penché).😋

    Aimé par 1 personne

    • Oh non! C’est dommage pour les choses que tu regrettes!

      C’était les chaises de la grand-mère d’Antonin. Quand ses parents nous ont offert de les prendre, j’ai sauté dessus lol! J’adore le style mid-century alors c’était un no-brainer. 😉

      J'aime

  6. Marie-Claude

    On essait bcp ici ! mais c’est pas facile !! en plus que mon chum a une tendance de ramasseur « génétique », une famille de bricoleurs, ils gardent tout au cas où…
    Alors on se concentre surtout pour ne rien acheter de superflu, on se questionne bcp avant de faire un achat, c’est notre façon d’être un peu minimaliste ! Et avec bb c’est un défi de plus: alors on essait de refuser ce qu’on veut nous donner qu’on a pas besoin et transmettre à la famille de ne pas exagérer sur les cadeaux…

    Aimé par 1 personne

    • My god, avec un bébé ça doit être tellement dur! On est tellement habitué de couvrir les enfants de cadeaux à la moindre occasion. Si jamais on décide d’en avoir, je vais être vraiment dur avec les grands-parents (ma soeur et le frère d’Antonin sont déjà minimaliste alors ils devraient être faciles à convaincre). En même temps, tu ne veux pas priver ton enfant de la joie de Noël, mais tsé, y’a cadeaux pis cadeaux là, faut juste trouver un bon équilibre.

      Mon chum n’est pas bricoleur, mais il aime le sport et les jeux vidéos alors il a une panoplie de raquettes, balles, sacs de sports, consoles et manettes. Oh well… Moi j’ai bien un déshydrateur que j’ai à peine utilisé dans les 2 dernières années. 😉

      J'aime

      • Marie-Claude

        C’est vrai que c’est plus dure avec un bb, il a tellement de gadgets tentants et l’industrie du bb c’est assez intense, on dirait que si on achete pas tout on est des moins bons parents, mais un bb ça a tellement besoin de rien !! ( un lit, des couches, qq vêtements, un siège d’auto, qq bébelles pour jouer!) Disons que mon chum est bon pour questionner pourquoi je veux acheter qqchose, s’il n,est pas d’accord je dois le payer toute seule alors ça aide à me restreindre. Et pour le moment bb ne se rend pas comte s’il reçoit des cadeaux ou pas pour Noël… Sans le priver des joie de Noël, je pense qu’un cadeau par couple peut être en masse suffisant et ça peut être des activités…

        J'aime

        • Oh oui! On en parle souvent Antonin et moi que, si jamais on a des enfants, on aimerait que les grands-parents/oncles/tantes donnent plutôt des activités. En plus de ne pas accumuler de la poussière, ça permet aux enfants de passer du temps avec eux! 🙂

          J'aime

  7. Karine

    C’est super beau chez vous 🙂

    Ici aussi il faudrait épurer un peu!!haha!! Mais j’ai une blonde qui accumule un peu aussi (c’est de famille, le beau-frère bricoleur est intense!!). Disons qu’on peut redécorer le condo sans trop dépenser 🙂 Mais en déménageant on a pas eu le choix de donner/vendre/jeter des trucs! Ça a fait du bien. On a encore je la job à faire!

    J'aime

    • Merci Karine!

      En effet, il n’y a pas meilleur moyen de faire le ménage de ses possessions qu’en déménageant. J’ai déménagé deux fois dans les 4 dernières années et à chaque fois j’ai donné des sacs et des sacs. C’est fou comme ça s’accumule vite! Et je suis chanceuse qu’Antonin ait été aussi marqué que moi par le documentaire parce que ça aurait été plate de juste vider mes trucs et le voir continuer d’accumuler plein de trucs. :-/

      J'aime

  8. Pour ma part, je m’intéresse au minimalisme depuis bien longtemps et j’essaie de l’intégrer doucement à mon quotidien ! Ca change vraiment la perception des choses !Merci pour les références que tu conseilles pour se documenter je ne les connaissais pas !

    J'aime

  9. Allo, je ne suis pas une grande consommatrice, mais pareil, je me suis rendue compte que je possédais trop de choses qui ne m apportaient ni utilité ni émotion positive. j’ai fait un tri à Noël, je vais en faire un ce week-end pour le printemps et je ferai ça chaque saison. ça fait un bien fout à la esprit! merci pour ton article!

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour ton commentaire! J’ai presque hâte de faire mon ménage de printemps cette année pour faire un autre tri! 😉 Je dis «presque» parce que la partie époussetage je m’en passerais hihi!

      J'aime

  10. Pingback: Défi : septembre sans plastique |

  11. Pingback: menu : semaine du 28 août |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s