Tulum 2016 : 1ère partie

Fichier 16-02-18 08 45 07

Bonjour tout le monde!

J’espère que vous ne vous êtes pas trop gelés les fesses pendant mon absence. Nous n’avons pas eu de journées très chaudes au Mexique, mais nous pouvions généralement compter sur un 21C en après-midi. J’aurais pris 30C, mais bon. 😉

Comme toujours, vous aurez droit à mon récit de voyage ainsi qu’à un article sur quelques trucs à savoir sur Tulum. Possiblement plate à mort pour ceux et celles qui ne comptent pas visiter le Yucatan. Ne prenez toutefois pas ça comme un guide de voyage puisque je n’ai probablement pas vu le quart des choses à voir dans la région. Notre but étant de relaxer le plus possible, nous nous sommes fait un plaisir de ne rien faire 90% du temps. C’est vendeur mon affaire hein? En tout cas, que ceux que ça intéressent me lisent. Si vous avez des questions après mes articles, n’hésitez pas à me les poser. J’y répondrai du mieux possible!

Fichier 16-02-18 08 41 46

Fichier 16-02-18 08 48 45

Jour 1 – Départ de Montréal

Nous sommes arrivés à l’aéroport à 5h et avons terminé l’enregistrement de nos bagages à 6h. Il y avait foule au comptoir d’Air Transat! Il n’y avait toutefois aucune attente aux douanes et l’avion est partie à l’heure (7:30) donc le voyage s’est fait sans anicroche. Plutôt que de réserver un service de transport privé ou un taxi, nous avons opté pour l’économique ADO (prononcé A-D-O) bus afin de se rendre de Cancun à Tulum. Il fallait passer par Playa Del Carmen pour y prendre un second bus jusqu’à Tulum, mais c’est vraiment simple et efficace. Nous sommes arrivés à notre premier hôtel, Maison Tulum, vers 17h. Après s’être quelque peu installés, nous sommes allés faire des courses pour m’acheter des fruits et du lait se soya. Le copain se lève environ 2 heures après moi alors je déjeune avant lui. Si je l’attendais pour manger, c’est Hulk qui l’accueillerait à son réveil. Le jeun ne me va pas très bien. 😉

En revenant de l’épicerie, nous sommes arrêtés à La Hoja Verde, un restaurant vegan/végétarien au centre de Tulum. Nous avons adoré le sandwich aux falafels mais moins l’assiette mexicaine. Le service était d’une lenteur incroyable (nous étions pourtant seuls) et vraiment bête, mais les plats et les prix étaient bons. Aucune photo puisqu’il y a eu une panne de courant juste avant l’arrivée de nos plats alors nous avons mangé à la chandelle.

Fichier 16-02-18 08 39 43

Fichier 16-02-18 08 40 07

Fichier 16-02-18 08 40 43

Jour 2

Une journée sous les nuages et le vent. Il faitsait assez chaud pour être en shorts (de 11h à 17h disons), mais pas assez pour s’étendre à la plage. Nous avons profité de la matinée pour visiter les rues de Tulum et boire un café chez Ki’Bok. Vers midi, nous avons pris la route pour la plage. Le centre-ville de Tulum est à environ 5 km de la plage municipale. J’avais toutefois entendu beaucoup de bien du restaurant végétalien Restaurare alors nous avons décidé de marcher jusque là (6,8 km). Après ce qui nous a semblé une éternité (pas l’idée du siècle les gougounes Alexe), nous y étions finalement attablés. Nous avons partagé le Mayan Cari (délicieux!) et le Momo Tofu (nope). Tulum est cher en général mais ce resto est particulièrement huppé. Je paie rarement un lunch 20-25$, même à Montréal. Mais bon, je voulais l’essayer et nous sommes en vacances…

Après notre lunch, nous avons rebroussé chemin jusqu’à la plage publique (4,5 km). L’absence de soleil et le vent ne nous ont pas permis de rester longtemps. Antonin était bien, mais je gelais comme une crevette. Nous avons pris un taxi pour revenir en ville. Après l’apéro à l’hôtel, nous sommes sortis pour un repas mexicain chez Don Karonte. Notre burrito était moyen et pas donné. En plus, pour la seule et unique fois du voyage, les taxes n’étaient pas incluses dans le prix. Bref, nous avons compris pourquoi l’endroit est toujours vide… Au moins les Piña Colada étaient deux pour un. 😉

Fichier 16-02-18 08 41 03

Fichier 16-02-18 08 41 22

Jour 3

Une autre journée grise… Nous avons fait la grasse matinée, déjeuné chez Campanella, trouvé un gym (le gym le plus crasse au monde lol! Mais nous avons eu beaucoup de plaisir à s’entraîner sur du beat mexicain) puis dîner chez El Gourmet. J’ai mangé une salade pour la première fois en 7 mois gang! Et je l’ai dévorée! Je pense que mes nausées sont en train de disparaître. 😀 Depuis juin, la laitue me donne vraiment mal au coeur (en sandwich c’était correct, mais pas toute seule comme ça). J’espère que c’est partie pour vrai!

Nous avons passé l’après-midi à relaxer à l’hôtel. C’est rare qu’on ne fait rien à Montréal alors je n’étais pas trop triste que le temps maussade nous garde à l’intérieur quelques jours. Pour souper, nous avons opté pour One Tulum, un resto de pizzas pas trop loin de l’hôtel. Nous avons partagé une délicieuse pizza végétarienne.

Fichier 16-02-18 08 45 30

Fichier 16-02-18 08 42 10

Jour 4

Du soleil, du soleil! Antonin et moi avons pris un taxi jusqu’à la plage tout de suite après le petit-déjeuner tellement nous étions heureux de voir le soleil. La plage publique de Tulum est très populaire puisque tous les touristes qui ne logent pas dans les hôtels sur le bord de la mer (qui ont pour la plupart leur bout de plage privé) s’y retrouvent. Il est possible d’y louer des chaises longues pour la journée, mais nous avons opté pour la bonne vieille serviette sur le sable. Il n’y a aucune boutique dans les alentours, mais il y a quelques bars et restaurants si vous souhaitez manger et/ou boire un verre.

Quelques coups de soleil plus tard (oups!), nous étions de retour en ville pour une soirée Superbowl. Presque tous les bars et café de la ville le présentaient (en espagnol bien sûr). Nous avons opté pour Infinyto où j’ai dégusté un excellent burrito végétarien. Il n’était pas sur le menu, mais le serveur me l’a proposé. 🙂

Fichier 16-02-18 08 42 40

Fichier 16-02-18 08 43 08

Fichier 16-02-18 08 42 53

Jour 5

Le ciel était de nouveau couvert alors, après un arrêt chez Campanella, nous avons pris le bus jusqu’à Playa Del Carmen. Il en coûte 62$ MX pour l’aller dans un bus voyageur, excellent rapport qualité-prix! Il n’y en a pas à toutes les heures par contre alors les collectivos sont de bonnes options aussi puisqu’ils offrent des départs aux 5-10 minutes. C’est un tantinet moins cher, mais ils font plusieurs arrêts en route alors ça rallonge le voyagement. Les taxis sont hors de prix (670$ MX juste pour l’aller) alors on oublie ça.

Playa Del Carmen était… intéressant? J’avais l’impression de me promener dans la version mexicaine de la strip de Las Vegas : hôtels de luxe, magasins (H&M, Body Shop, Forever 21, etc.), restos et boutiques de souvenirs par dizaines. La plage était pleine à craquer. Tulum me semblait « touristique », mais en comparaison avec Playa Del Carmen, c’est un bled perdu! C’était plaisant d’y passer un après-midi, mais je n’en ferais pas la destination principale de mon voyage. Nous avons lunché chez 100% Natural et nos deux plats étaient excellents! Je ne sais pas pourquoi les burritos ou tacos végés sont apprêtés à l’asiatique au Mexique, mais c’est bon pareil. 😛

Fichier 16-02-18 08 43 30

Fichier 16-02-18 08 45 47

Fichier 16-02-18 08 46 49

Jour 6

Lever aux aurores pour se rendre aux ruines de Tulum avant l’arrivée de la horde de touristes. Les portes ouvrent à 8h et il faut compter environ 45-50 minutes de marche du centre-ville jusqu’au site. Il est possible de s’y rendre en taxi, mais ça se fait quand même bien à pied. Les premiers tours organisés doivent partir des grandes villes (Playa Del Carnen ~ 1h | Cancun ~ 2h) vers 8h donc si vous y êtes vers 8h-8h30, vous aurez 60 à 90 minutes de paix pour visiter. Croyez-moi, ça vaut la peine! Lorsque nous sommes partis, vers 9h30, nous avons croisé environ 200-300 personnes qui arrivaient sur le site. Une heure plus tôt, nous étions une douzaine au maximum. Le coût d’entrée est de 65$ MX. Si vous souhaitez filmer avec votre cellulaire, un caméra ou une Go Pro, il y a une surcharge de 45$ MX. Il n’y a pas beaucoup d’informations sur le site (les quelques panneaux disent tous la même chose : c’était un port de troc très couru du temps des Maya) alors si vous souhaitez en apprendre davantage, faites-vous accompagner d’un guide (je ne connais pas les prix puisque nous n’avons pas utilisé ce service). Ceux que nous avons croisés semblaient parler un très bon anglais.

Après notre visite et la marche de retour (environ 9 km au total), nous sommes arrêtés pour bruncher à La Hoja Verde. Antonin a opté pour l’omelette végée et moi pour le gâteau aux bananes avec un smoothie bananes et épinards. Le smoothie était ordinaire, mais le gâteau était délicieux (c’était vraiment plus un gâteau qu’un pain déjeuner, mais ce n’est pas moi qui va m’en plaindre). Dommage que le service ait été si mauvais parce que la bouffe valait le détour. La serveuse (c’était toujours la même) était tellement perdue que ça prenait une éternité passer les commandes, les cafés arrivaient froids (je voyais mon café refroidir sur le comptoir, mais je ne voulais pas la froisser en allant le chercher moi-même) et c’était un test de patience incroyable quand venait le temps de payer. En tout cas… Nous y sommes allés deux fois quand même alors ce n’est pas si terrible. Prenez le sandwich falafels si vous y allés!

En après-midi, nous avons pris le taxi jusqu’à la plage. Pas question de marcher un km de plus ahah! Lors de notre séjour, il n’y a pas eu une journée ou même une heure complètement ensoleillée, mais c’est honnêtement parfait ainsi. Quand le soleil plombe, il fait CHAUD! Heureusement pour nous, les nuages n’étaient jamais bien loin : 20 minutes de nuages pour 20 minutes de soleil. C’est traître pour les coups de soleil par contre puisque vous n’avez jamais l’impression de cuire. N’oubliez pas la crème solaire!!

En soirée, nous avons marché jusqu’à l’entrée de la ville pour souper chez El Vegetariano. J’ai choisi le sandwich falafels et Antonin le végé-burger. Les deux plats étaient délicieux. Nous avons également partagé le pire kombucha de l’histoire (un verre de vinaigre avec une touche de gingembre) et un brownie.

***

Voilà qui met fin à la première partie de notre séjour! Vous aurez les six derniers jours très prochainement!

À bientôt!

alexe

Publicités

13 réflexions sur “Tulum 2016 : 1ère partie

  1. Gaston

    J’aime vraiment lire tes récits de voyages, je suis contant que voua ayez eu du plaisir et du bon temps.

    Les photos sont vraiment belles, comme à ton accoutumé (j’ai pogné un coup de vieux en écrivant ce mot là). 😀

    Une question, c’est quoi la brique blanche enrobé de verdure sur un lit de riz?

    La « tête de mort » (avec la salade) est chouette.

    Sur la photo de vous deux, vous faites un beau couple.

    Pauvre petite madame, elle se plaint d’un +21°C alors que nous on s’est tapé un -28°C. 😛

    J’espère que le retour n’a pas été trop traumatisant.

    J'aime

    • La « brique » c’est un morceau de tofu mou cru dans une feuille. Ça goûtait exactement ça. Mon chum a mangé le riz, mais le wrap est resté là. C’était vraiment trop fade…

      Le retour s’est bien passé! Le printemps est dans 4 petites semaines, je suis capable. 😉

      J'aime

  2. Ouch, j’imagine le goût infect de la kombucha!

    Les photos sont superbes! Dommage qu’il n’ait pas fait plus chaud, mais compte tenu de tes coups de soleil, c’est quasiment mieux ainsi. Tu sembles t’être très bien débrouillée pour trouver des restos végé dans le coin. Aussi, c’est vraiment génial que ton copain mange végé même en vacances!!

    Le souper aux chandelles devait être agréable avec la coupure de courant. C’est le fun de manger dans le noir =)

    J’ai hâte de lire la suite.

    J'aime

  3. Justine

    Eh beh un bon recit, j’adore toujours autant te lire , en tout cas je retiens que vu toutes les marches que vous avez fait, vous avez meritez vos lunchs à chaque fois lol 🙂
    Une belle complicite entre vous en ressort egalement, ca fait plaisir à voir !
    Au passage les lunchs donnent vraiment envie quand meme.

    J'aime

    • Justine

      Je me permets de rajouter un petit mot la dessus, j’achete souvent des blocs de coloriage numérotés auxquels chaque numeros correspond à une couleur pour donner au final une image. C’est tres benefique pour le stress. C a permet de se detendre et de se poser tranquillement sans penser aux tracas quotidiens tellement on est concentré 🙂
      Donc je conseille vivement si on est sujet à stress.

      J'aime

        • Justine

          Haha oui les numeros d’art ! 🙂
          En visitant un musée il y avait la boutique à coté qui vendait ces cahiers de coloriage numerotés alors j’avais sauté dessus et je n’en suis pas decue 🙂

          J'aime

  4. Pingback: Tulum 2016 : 2e partie |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s