Tulum 2016 : 2e partie

Fichier 16-02-18 08 49 43

Bonjour bonjour!

J’espère que vous avez apprécié la première partie de mon récit de voyage à Tulum. Nous nous sommes laissé à mi-chemin alors, sans plus attendre, voici les 6 derniers jours!

Fichier 16-02-18 08 47 20

Jour 7

Après une visite au gym (où le propriétaire m’a salué par mon nom, rien de moins!), nous avons refait nos sacs et avons marché les 15 minutes qui nous séparaient de notre deuxième hôtel. Lors que nous avons réservé notre voyage, nous n’arrivions pas à choisir entre les deux endroits alors nous avons fait moitié-moitié. Maison Tulum était bien pour son côté central alors que Don Diego de la Selva est un oasis un peu en retrait. Il y a une piscine, le petit-déjeuner est inclu, le service est attentionné (et en anglais), la déco est charmante et les chambres ont chacune une terrasse privée et un hamac. Les propriétaires sont français et rodent souvent dans les parages si vous avez des questions et que l’anglais ne vous est pas familier.

Nous avons lunché chez Burrito Amor puis passé le reste de la journée à lire sur le bord de la piscine avant d’y retourner pour souper. La salade de citrouille et haricots me faisait de l’œil, mais finalement c’était un peu fade. Oh well, j’aurai essayé!

Fichier 16-02-18 08 47 33

Fichier 16-02-18 08 47 58

Jour 8

Journée de farniente, quoi d’autre? Nous avons pris une grande marche d’un bout à l’autre de la ville en arpentant les rues secondaires. À Tulum, les petits hôtels et les auberges de jeunesse côtoient les huttes et les maisons de tôle. La ville me semble en plein développement. Plusieurs restos et boutiques sont en construction sur la rue principale. Il n’y a aucun gros « resort » comme à Playa Del Carmen et j’espère que ça restera toujours ainsi. C’est ce qui en fait son charme!

Nous nous sommes arrêtés chez Batey pour dîner. J’ai opté pour une salade et Antonin et moi avons partagé un mojito. Ce n’est vraiment pas donné comme resto mais le décor est coquet et notre cocktail était délicieux. C’était toujours plein à craquer le soir alors allez-y tôt!

Après avoir fait le tour des boutiques de souvenirs sur la rue principale, nous sommes revenus profiter de la piscine de notre hôtel. L’eau était froide à me donner une crise de coeur, mais ça me m’a pas empêché de prendre du soleil… En soirée, nous sommes allés chez Señor Poutine. Simon, un Québécois qui vit au Mexique depuis 10 ans, a ouvert son casse-croûte à la sortie de Tulum il y a tout juste trois mois. Sa poutine (avec sauce vegan en plus!) est vraiment, vraiment bonne. J’aurais aimé avoir sa recette, mais il veut la commercialiser dans le futur alors il ne me l’aurait pas donnée.

Fichier 16-02-18 08 47 05

Jour 9

Antonin est allé visiter les Cenotes en matinée pendant que je relaxais à l’hôtel. Les Cenotes sont des petites grottes où il est possible de nager et de faire de la plongée. J’ai une peur bleue des fonds marins alors, même si on m’avait payé pour y aller, je ne me serais pas trempé le petit orteil. Il y en a plusieurs dans le coin de Tulum et il est possible d’en faire le tour avec un groupe pour la journée. Antonin a quant à lui choisi celle qui l’intéressait le plus et s’y est rendu en taxi (160$ MX l’aller-retour). Il a pu louer l’équipement et un casier sur place (80$ MX pour l’équipement de snorkeling, 50$ MX pour le casier et 150$ MX l’entrée). Il était content de son aventure!

Après un autre après-midi au soleil, nous avons pris une marche en ville et dégusté des burritos végétariens chez Burrito Amor sur le chemin du retour. Ils sont délicieux et vraiment moins chers que ceux que l’on trouve au centre-ville.

Fichier 16-02-18 08 48 59

Jour 10

Grande aventure pour notre dixième journée de vacances: nous avons loué des vélos pour nous rendre jusqu’à la plage (si vous pensez que j’exagère quand je dis « grande aventure », vous ne m’avez visiblement jamais vu sur un vélo). Il y a plusieurs boutiques de location le long de la rue principale. Elles offrent toutes le même type de vélos: des cruisers. Ça m’a pris un moment pour m’habituer, mais c’était vraiment amusant! Nous voulions luncher chez Charlie’s Vegan Tacos, mais c’était fermé à notre arrivée (12:15 et ça ouvrait à 13:00). Nous avons donc poursuivi notre route et avons finalement opté pour Mateo’s Mexican Grill. J’ai mangé ma meilleure salade du voyage et Antonin, son pire végé-burger. Leur spécialité est les tacos de poisson alors c’est risqué de prendre autre chose…

En arrivant à la plage, nous avons constaté qu’il ventait vraiment trop fort pour s’allonger et profiter du soleil. Nous nous sommes installés, mais personne n’avait de plaisir alors nous avons plié bagages. Trente minutes de vélo plus tard, nous étions de retour à l’hôtel. Pas la même vue, mais au moins on s’entendait parler et personne ne mangeait de sable.

En soirée, nous avons à nouveau opté pour Señor Poutine. Il y a surtout des restos de poissons à l’extrémité Sud de Tulum alors les poutines de Simon sont bienvenues (il y a d’autres plats de type cantine sur le menu). Il s’occupe toutefois du resto à lui seul alors attendez-vous à attendre de 40 minutes à 1 heure pour votre repas.

Fichier 16-02-18 08 49 10

Jour 11

Je me suis levée en me disant à quel point j’étais contente que nous ayons opté pour un voyage de 12 jours. C’était la durée parfaite! Nous avons eu le temps de profiter de tout ce que Tulum avait à offrir sans se sentir presser et sans être tristes des quelques jours gris. Si vous n’êtes là que pour 7 jours (même 5 si on compte le voyagement) et que le temps est couvert pendant 4 jours, ça doit être plate en titi. Nous avons pu passer des demi-journées complètes dans notre chambre sans se sentir coupable de manquer quoique ce soit. Je serais incapable de relaxer ainsi en Asie ou en Europe, mais le Mexique c’est fait pour ça dans ma tête (même si nous n’avons pas opté pour un tout-inclus).

Pour notre dernière journée sous les doux rayons de soleil mexicain, nous avons pris une grande marche en ville et une petite marche venteuse sur le bord de la mer (la plage publique n’est pas si longue) avant de revenir à l’hôtel pour s’étendre sur le bord de la piscine. Nous y étions presque toujours seuls. Il n’y a que 13 chambres à Don Diego, mais quand même. Pour célébrer notre deuxième St-Valentin, nous avons partagé une pizza végétarienne chez Piola. Une chose est sûr, les mexicains réussissent à merveille les classiques italiens! À Tulum, on en trouve pour tous les goûts : roumain, sushis, italiens, français, chinois, thaï, québécois et mexicain, bien sûr. Je n’ai eu aucune difficulté à manger végétarien, mais vegan aurait été pas mal plus difficile. Apprenez quelques mots espagnols si vous souhaitez manger sin queso y huevo

Fichier 16-02-18 08 50 05

Jour 12

Déjà le retour à la maison! Après un petit workout dans notre chambre et notre checkout, nous avons acheté notre billet de bus pour l’aéroport (un trajet direct cette fois) et patienté à La Fournée, une pâtisserie française avec le meilleur wifi en ville. Avoir su, j’y aurais bu mon café tous les jours. 😛

Rien d’extraordinaire à signaler sur notre retour à Montréal. Pour une rare fois (je ne suis pas chanceuse de ce côté), nos sièges étaient munis d’écran individuel alors nous avons pu écouter The Martian. Avec l’intense turbulence que nous vivions par moment, ça donnait l’impression d’une expérience D-Box. Limite épeurant…

Je vous retrouverai mercredi pour une recette et, si tout va bien, mon article 10 choses à savoir sur Tulum.

Bon début de semaine à tous et à toutes!

alexe

Advertisements

3 réflexions sur “Tulum 2016 : 2e partie

  1. Gaston

    Les photos de plage sont belles… à faire rêver, surtout en sachant que probablement la journée que tu les as prise, nous on avait une petite tempête de neige. 😛

    J’ai ri en lisant « Señor Poutine », on va finir par conquérir le monde avec notre met national.

    Elle est cool la coccinelle, as-tu donnée une « bine » à ton copain en la voyant???

    J'aime

  2. laeticia

    moi aussi j’ai une peur bleue des fonds marins et surtout des requins. Lors de notre séjour au Mexique, mon copain a insisté pour aller faire un tour dans des cénotes. J’étais terrorisée et je surveillais partout mais je l’ai quand même fait et c’était magnifique. bon je t’avoue que j’ai passé mon temps à vérifier et surveiller l’eau (mon copain me répétait sans cesse, c’est de l eau douce, tu risque rien, c est impossible) au cas où il y aie eu un trou et qu’un requin se soit faufilé par une faille!!! un peu folle la fille mais tu me comprends toi au moins 😉

    J'aime

  3. Super récit, Alexe!

    Je ne sais pas à quel point l’eau peut être froide à Tulum, mais je présume que tu ne te baigneras jamais dans le Maine?

    Il me semble que tu es excellente en vélo, non?

    C’est génial pour la sauce à poutine végane.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s