Je ne bouge plus jamais de là

appart

Bonsoiiiiiiir!

Long time no see! Mon absence des deux dernières semaines n’était pas du tout calculée, mais mon déménagement m’a complètement vidé de toute mon énergie. Entre faire des boîtes, nettoyer, déménager, nettoyer, défaire des boîtes, nettoyer, organiser et nettoyer, il ne restait de toute façon plus de temps pour faire autre chose. Si vous savez lire entre les lignes, vous aurez compris que c’était sale. Dégueulasse en fait. Une chance qu’on était une bonne gang pour en venir à bout. Sans l’aide de ma famille, je serais probablement encore en train de brosser des armoires. Je ne comprends pas qu’on puisse vivre dans une crasse pareille. Mais reprenons depuis le début…

Ma mère, dans son immense gentillesse, est venue passer la semaine à Montréal pour m’aider. Dimanche, nous avons commencé mes boîtes et fait le ménage chez mon copain (c’était déjà très propre puisque j’avais fait du home staging quelques semaines auparavant et que mon copain n’y habitait plus depuis février). Par soucis de transparence, il est à noté que je me suis endormie sur le divan pendant que ma mère passait la balayeuse et je me suis réveillée une heure plus tard. Oups! Je ne gagnerai pas le trophée de la fille de l’année…

Lundi, nous avons fini les boîtes, décroché les cadres, miroirs et tablettes et fait le ménage chez moi. Ma mère s’est encore une fois occupée de la majorité des travaux pendant que je travaillais. Je l’ai aidé dès mon arrivée cette fois et je ne me suis pas permise de sieste du reste de la semaine (mon corps n’a pas apprécié du tout).

Nous avons eu les clés mardi en milieu d’avant-midi ce qui nous donnait une demi-journée pour préparer l’appartement avant le déménagement. Je m’attendais à ce qu’il soit sale (il l’était lors de ma visite en avril) mais j’ai eu droit à tout un choc lorsque nous sommes montées. Toutes les surfaces étaient recouvertes de crasse collante et de poussière. Le garde-manger et quelques armoires étaient parsemés de crottes de souris et des fourmis se promenaient à la grandeur de l’appartement. Si ma mère n’avait pas été à mes côtés, je l’aurais appelé en braillant sur le champs. Sur le coup, je n’arrivais pas à voir comment on pourrait en faire un endroit vivable. Nous y sommes revenues après dîner armées de brosses et d’un peu plus d’optimisme. Mon père et ma cousine nous ont également rejoins et ont mis la main à la pâte en bouchant les trous (messieurs et mesdames les souris, c’est NOTRE appart, merci bonsoir) et en passant la balayeuse à la grandeur (dans les garde-robe, on pouvait faire des dessins dans la poussière des tablettes – où mettaient-ils leur linge?). Pour rajouter une beurrée de stresse sur ma tartine d’anxiété, c’est également le soir où nous allions chercher notre nouvelle voiture. Je me sentais vraiment mal de laisser ma famille faire le ménage sans moi mais on a fait le plus vite qu’on a pu chez le concessionnaire et on est revenu en amenant à souper pour tous.

Mercredi matin, le stress m’a réveillé à 2h34. J’étais incapable de me rendormir alors j’ai surfé le web en attendant que mon copain se réveille. J’ai aussi commencé à vous écrire un article «dans la vie de…» mais, passé 9h, je n’ai pas eu la chance de retoucher à mon cell. Oups! Voici donc comment se sont déroulées mes premières heures :

2:34 – réveil, trop excitée pour dormir.

3:00 – réalise que les chances que je me rendorme vont de faibles à nulles alors je prends le ipad du copain pour faire le tour de mon feed instagram négligé depuis dimanche.

4:16 – on va dire que c’est l’heure de déjeuner, ça va peut-être m’aider à me rendormir? J’ai amené un muesli chez le copain alors je mange ça en lisant des blogues.

4:58 – jette un coup d’oeil aux prévisions météo pour voir si les prévisions de pluie ont changé. Nope, ce sera toujours la flotte.

5:00 – je commence une liste de tout ce qu’on a à acheter chez Ikea. Je fais le tour du site Web pour voir les accessoire de salle de bain.

5:12 – texte ma mère pour voir si elle fait de l’insomnie aussi. Pas de réponse. Bon au moins y’en a une de nous deux qui dort!

5:45 – mon amie suisse m’envoie une photo de sa bedaine (elle est enceinte). Trop belle!

6:05 – je connais maintenant le catalogue ikea par coeur. Le copain se réveille (possiblement parce que je gigote à côté de lui depuis plus de 3 heures) et je lui montre mes trouvailles. On se met d’accord sur deux luminaires, un porte-serviette et un porte-papier de toilettes. Grandes décisions à 6h… :p

7:00 – il déjeune pendant que je me plains que j’ai toujours les cheveux gras, peu importe le nombre de fois que je les lave par semaine. Un bol de céréales avec un à-côté de question existentielle bref.

7:30 – douche pour laver les-dit cheveux.

8:00 – on décroche les cadres et terminons les dernières boîtes.

.

Après avoir désinstallé quelques tablettes, nous avons rejoins ma mère et son copain à mon appart. Ils étaient déjà bien avancé à 9h15! Avoir su que personne ne dormait, on aurait déménagé à 7h. 😉 Avec l’aide de mon père et ma soeur, nous avons réussi à vider mon appartement avant que la pluie ne commence. Miracle! Il ne restait que les gros morceaux pour les déménageurs. Ces-derniers sont arrivés légèrement en retard mais rien de catastrophique, surtout en tenant compte que nous étions le 1er juillet. Par contre, ils ignoraient que nous avions deux adresses à visiter et ils n’acceptaient pas les cartes de crédit alors qu’on nous avait assuré qu’on pouvait payer de cette façon. Pendant que le copain supervisait le camion, le reste de ma famille et moi avons continué de frotter frotter frotter. Vers la fin de la soirée, ça commençait à ressembler à quelque chose.

Le lendemain, le copain et moi étions chez Ikea à l’ouverture (apparemment, on était les seuls à savoir que ça ouvrait une heure plus tôt que d’habitude. yeah!) pour acheter des accessoires de salle de bain et des luminaires (les vieux étaient dé-gueux) et chez Rona pour de la peinture. Heureusement, on ne peinturait que la salle de bain!

IMG_5050

Mes parents sont restés deux jours supplémentaires pour nous aider. Mon père pensait partir vendredi matin, mais quand il a vu ma liste pour la journée, il a décidé de rester 24 heures de plus. Thank God! On n’était pas trop de quatre!

J’étais tellement stressée d’essayer de tout faire avant leur départ (parce que le copain et moi, les trucs manuels, c’est plus ou moins notre département) que je n’en dormais plus. J’ai fait de l’insomnie pendant une semaine (je me couchais vers 23h et étais debout vers 4h tous les matins) avec de grosses indigestions et un rhume en prime. Physiquement et émotionnellement, ça a probablement été une des semaines les plus éprouvantes de ma vie. Je ne me suis pas entraînée de la semaine non plus tellement j’étais occupée et fatiguée et je sentais réellement le manque d’endorphine. J’aurais au moins dû aller prendre des marche aux aurores pour m’oxygéner les neurones. Ça va faire deux semaines que le processus de déménagement a été enclenché et je commence à peine à m’en remettre. J’ai repris mes siestes et mes workouts quotidiens et ça fait toute la différence du monde. Il reste encore un peu de boulot à faire dans l’appartement mais il fait maintenant bon y vivre. Sous la couche de poussière se cachait finalement un nid bien douillet!

Si vous avez déjà rénové votre maison, vous avez toute mon admiration! Je ne sais pas si j’y survivrais. Personnellement, j’ai décidé que je ne déménagerais plus jamais. En tout cas, pas tant que je suis capable de me rendre au 3e étage. Va juste falloir qu’on limite le nombre d’enfants pour que ça rentre dans un 5 1/2. 😉

Sur ce, je vais vous souhaiter une bonne nuit et un bon weekend! On se revoit en début de semaine prochaine pour que je vous parle de mon nouveau plan d’entraînement! Plein de nouveau!

À bientôt!

alexe

Publicités
Publié dans Non classé. Bookmarquez ce permalien.

10 réflexions sur “Je ne bouge plus jamais de là

  1. Gaston

    Wow, toute une aventure, je suis contant que finalement tout soit rentré dans l’ordre et que vous soyez bien dans votre nouveau nid douillet.

    Le stress, ouain, c’est vraiment le mot qui décrit parfaitement le « déménagement », du moins selon mes souvenir.

    « Pour rajouter une beurrée de stresse sur ma tartine d’anxiété »
    Héhéhé j’aime bien, je crois que je vais te piquer cette citation un jour. 😉

    Emménager à deux, une auto, commence à parler de kids… Mademoiselle, je crois que vous devriez oublier le jogging et penser au sprint. 🙂

    J'aime

  2. veganbabette

    Pauvre Alexe, quelle aventure ça a été, et en plus tu ne dormais pas assez. Heureusement que le nouvel appartement te plaît!

    Je ne pensais pas que c’était possible pour toi d’avoir un horaire encore plus chargé. Tu es assurément une superwoman!

    J’ai moi aussi bien aimé la « tartine » d’anxiété =)

    À très bientôt!

    J'aime

    • Mon horaire est pas mal moins chargé qu’avant quand même. 🙂 Ce mois-ci, je ne fais que trois double et j’ai 8 jours de congé parsemé dans mes 4 semaines. Généralement, je n’en ai que 4-5 par mois alors le mois de juillet va me sembler tranquille. Mais bon, avec tout ce qu’il reste à faire dans l’appart, je ne manquerai pas de trucs pour m’occuper. Surtout que je me rend compte que c’est pas mal plus long faire le ménage d’un 5 1/2 que d’un 3 1/2!

      J'aime

      • Huit jours de congé par mois, c’est le nombre de jours que les gens ont habituellement, c’est pas mal =) La prochaine fois, il faudra que tu aies des jours collés pour vraiment décompresser.

        Oui, le ménage est plus long parce que c’est plus grand, mais aussi, en général, les gars se laissent pas mal plus traîner!

        J'aime

  3. Andréanne

    Contente de savoir que tout est rentré dans l’ordre suite à ton déménagement. Ça fait six ans que j’habite au même endroit, disons que les déménagements ne me manquent pas!

    J’ai tellement hâte d’avoir des nouvelles de ton nouveau plan d’entraînement, ça m’intrigue! Tu as toujours de bonnes idées.

    J'aime

    • Depuis que je suis à Montréal, ce n’est que mon 3e déménagement (en 11 ans). Je suis restée 9 ans à Verdun (si on ne compte pas l’année que j’ai passé en Australie où ma soeur veillait sur mon logement), 1,5 an à Rosemont et là, le Plateau! Honnêtement, si on pouvait rester ici 6-8 ans, ça me plairait bien. 😛

      J'aime

  4. KArine

    Wooow!! J’suis essoufflée juste à te lire!!!! C’est un gros stresse un déménagement!! Et c’est fou comme il y a du monde qui sont sales, uh?!

    Quand j’ai emménagé où je suis en ce moment, les personnes fumaient tellement qu’on pensait que les murs avaientt un ton jaune! Baaahhh non….ils étaient blancs!! On l’a vu en enlevant une rosace au plafond!!hehe!!

    Repose-toi…et profitez de votre bel appart! 😀

    J'aime

    • Ouach pauvre toi! Le logement à côté du mien à Rosemont était rendu jaune tacheté de gris tellement la madame fumait. C’était un problème puisque je la sentait jusque chez moi. Une des raisons qui faisaient que je n’étais pas tant triste de déménager. Avez-vous seulement lavé ou repeint?

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s