Guide du nouveau végé : le copain

antonin et moi

Hello tout le monde!

Aujourd’hui, je cède la parole au copain pour le troisième article de la série «guide du nouveau végé». Merci mon amour d’avoir si gentiment répondu à toutes mes questions!

***

Bonjour chers lecteurs et lectrices de soya & chocolat!

Vous entendez parfois parler de moi, mais je m’adresse très peu directement à vous. Je le fais dans cet article, à la demande de ma copine, pour vous relater quelque peu ma transition (toute en douceur!) vers le végétarisme.

Alors, c’est parti!

Quand as-tu appris que j’étais végétarienne et quelle a été ta première réaction?

Je crois que j’ai appris que tu étais végétarienne la fois où j’ai véritablement appris qui tu étais. 😛

Lors d’un souper au resto entre collègues, il est difficile de ne pas jaser nourriture! Du genre :

  • «tu ne manges rien?»
  • «nah, y’a rien de végétarien sur le menu. Je suis végétarienne.»

Ça doit s’être passé à peu près comme ça!

Je ne me souviens pas de ma première réaction, ce qui signifie qu’elle n’était probablement pas très extrême. Pour moi, ce n’était pas weird ou spécial, simplement différent. En fait, je t’ai probablement trouvée inspirante.

Pensais-tu que tu deviendrais végétarien un jour? Qu’est-ce qui t’as poussé à adopter ce mode de vie?

J’ai probablement toujours su qu’un jour, au fil de notre relation et de mon apprentissage, je deviendrais éventuellement végétarien.

Au départ par respect envers toi et ton mode de vie, puis par respect pour la planète et la vie en général, et finalement par souci de santé.

À force de manger les délicieux plats que tu me préparais, j’ai rapidement compris que d’être végétarien n’était pas une privation de viande, mais plutôt une façon différente de s’alimenter. Il n’y a pas moins d’options ou de variété, c’est simplement que les repas ne s’articulent pas autour d’une viande. À partir de ce moment, il devient très facile de faire la transition.

Est-ce que j’ai fait quelque chose qui aurait aidé ou nuit à ton cheminement?

Je ne serais pas devenu végétarien sans toi! Non pas parce que tu m’as poussé à le devenir, bien au contraire, mais parce que comme j’ai écrit plus haut, tu m’as démontré qu’il était possible d’avoir de la variété et du goût, du vrai, sans manger de viande.

Te voir aller m’a beaucoup inspiré. Les documentaires et articles que tu m’as proposés de regarder avec toi m’ont également fait comprendre la nécessité presque sociale d’arrêter la consommation de viande, ou à tout le moins de la réduire.

Est-ce que tu trouves plus difficile de participer à des événements avec tes amis maintenant que tu ne manges plus de viande?

Pas vraiment. Comme tu l’as si souvent dit dans ton blogue, il y a presque toujours moyen de trouver une option végétarienne dans un menu. Ce n’est pas toujours la plus attirante ou la plus complète, mais pour un repas, ça peut faire la job!

Honnêtement, de nos jours, même les fast food comme A&W, Burger King ou Harvey’s proposent des hamburgers végés. Il y a toujours moyen de s’en sortir. J’avoue que pour les vegans, ce ne doit vraiment pas être toujours évident, mais pour moi qui est seulement végétarien, je n’ai pas eu de problème jusqu’à date. Faut dire que ça ne fait environ que 4 mois que j’ai complètement transitionné vers le végétarisme! On s’en reparle dans un an. 😉

As-tu été sujet de moqueries suite à ce changement? Trouves-tu les gens curieux face à ta décision? Ou indifférent?

Jusqu’à présent, la réaction est bien plus de la curiosité ou de l’indifférence que de la moquerie. Il y a toujours les petites blagues niaiseuses ici et là, mais j’ai toujours eu une bonne carapace pour ce genre de commentaires, et ce depuis un jeune âge. Il faut vraiment vouloir m’insulter pour que je prenne quelque chose personnellement. Alors les quelques blagues de bacon ou de «vrai bon burger», elles me passent 10 pieds au-dessus de la tête.

Mon cercle d’amis proches n’a toutefois jamais jugé mon choix. Ils cherchent à comprendre, me posent des questions et semblent sincèrement intéressés par ma décision. Je n’en attendais pas moins de mes amis, après tout, je les ai choisis! 😛

As-tu noté des changements au niveau de ta santé physique?

Déjà, après quelques semaines dans ta vie, à partager ton mode d’alimentation, à réduire ma consommation de viande, mais aussi de sucre et de produits salés, j’ai perdu un peu plus de 10 livres. Depuis, je ne les ai pas reprises, sinon quelques livres ici et là, mais je crois que c’est davantage en muscles (ah parce que tu m’as aussi amenée à m’entraîner. Je suis un nouvel homme depuis 2 ans!).

De façon plus quotidienne, le gros changement est que je ne me sens jamais «mal» après avoir mangé. Vous savez, ce sentiment d’avoir trop mangé, de reflux et de rapports constants après un gros repas «viande, riz et pâtes Sidekick»? Ça, c’est terminé, et ça fait vraiment du bien!

Est-ce que certains trucs te manquent?

Ce serait malhonnête de dire qu’absolument rien ne me manque. Surtout après seulement quelques mois. Il m’arrive d’avoir une petite envie de bacon lorsque je vois quelqu’un manger un sandwich «McMuffin», ou d’ailes de poulet le soir du Super Bowl. Mais je n’ai jamais eu de craving de viande. J’ai toujours trouvé des substituts qui me conviennent. Et je suis davantage une personne de desserts que de repas. Plus jeune, le plat principal n’était qu’une nécessité avant d’arriver aux biscuits. 😛

Alors tant que j’aurai le droit à mon dessert au chocolat, le reste ne m’importera pas tant. J’exagère, mais à peine!

Quels sont tes trois plats favoris?

La question qui tue! (#guyalepage)

Il est toujours extrêmement difficile de réduire la sélection à 3 plats favoris. En fait, tu dois connaître mes préférés plus que moi!

Vite comme ça, je dirais : tofu scramble avec patates, pizza sur wrap avec pepperoni végé, et poutine maison avec oignons et champignons. Repose-toi la question demain, et je te donnerais probablement trois réponses différentes. Ça dépend tellement de l’humeur du moment.

Penses-tu rester végétarien toute ta vie?

Je pense que oui, mais comme pour tout, il est impossible de prédire avec certitude le futur.

Avec tout ce que je sais maintenant, autant sur les effets de l’industrie de la viande, que sur les répercussions sur ma santé et celle de la planète, il serait très difficile pour moi de revenir en arrière. Surtout que je suis tellement loin encore d’avoir découvert tout ce qu’il est possible de manger et de préparer de façon végétarienne! Je ne vois pour l’instant aucune raison qui me ferait redevenir omnivore. À moins d’une catastrophe apocalyptique qui éradiquerait toutes les plantes et grains de la planète! Avec Trump au pouvoir, on ne sait jamais. 😉

Voilà! Vous en savez maintenant un peu plus sur le pourquoi et le comment de mon passage au végétarisme. Je suis la preuve vivante que n’importe qui peut y arriver avec un peu de volonté, d’informations, et idéalement un guide. 🙂

Mon alimentation était composée à 75% de repas du restaurant, ou de prêt-à-cuire. Il y avait presque toujours de la viande dans mon plat. Aujourd’hui, je peux dire que j’ai effectué un virage à 180 degrés, et je ne m’en porte que mieux.

Que vous le faites pour vous, pour les animaux, par souci écologique ou pour toutes ces raisons, le végétarisme est un mode d’alimentation qui vaut la peine d’être considéré.

***

Merci encore à Antonin de s’être prêté au jeu! En espérant que ça puisse en inspirer quelques-uns!

N’hésitez pas à poser toutes les questions auxquelles nous n’aurions pas encore répondues dans les commentaires! Pour vrai, je suis là pour vous, ne soyez pas gênés!

À bientôt!

alexe

Publicités