Mes entraînements de l’été

Bon matin!

Depuis le temps que je vous promets un article sur mes entraînements de l’été, il est plus que temps que je livre la marchandise! Attelez-vous, ça risque d’être long…

(la course fatale…)

Comme la plupart d’entre vous le savent, je me suis blessée au pied gauche en février dernier lors d’une course 10 kilomètre. J’ai dû porter une botte de marche pendant six semaines et éviter tous les exercices avec chocs ou avec de lourdes charges pendant plusieurs mois. L’horreur quoi. J’ai finalement pu recommencer à m’entraîner normalement au mois de juin et, même là, j’avais encore des douleurs passagères au pied.

Le physiothérapeute que je voyais en Australie avait trouvé bien étrange que je m’inflige ce type de blessure alors que je portais de bons souliers, que je suivais un plan pour débutant alors que j’ai déjà couru de beaucoup plus longues distances (plan que j’avais en plus allégé suite à ma blessure au genoux droit) et que je m’alimentais sainement. Il m’a recommandé de faire un test de densité osseuse à mon retour au Canada. Suite à ses conseils, je n’ai fait ni une ni deux et j’ai pris rendez-vous avec mon médecin au Québec. J’ai appelé le 18 avril et j’ai eu un rendez-vous le 18 juillet. La joie d’un système de santé universel.

Lors de mon rendez-vous, j’ai réussi à convaincre mon médecin de m’envoyer passer un test d’ostéodensitométrie. C’est peu commun pour les gens de mon âge (je me le suis fait dire trois fois plutôt qu’une à la clinique de radiologie) mais je tenais à en avoir le coeur net. Pour moi, il n’était pas question de reprendre la course avant de savoir si mes os pourraient tenir le coup. Je préfère m’en passer et faire autre chose si c’est pour me ramasser à nouveau dans un plâtre pendant des semaines. Une fois c’était une fois de trop.

(course du dimanche à Melbourne)

J’ai reçu les résultats de mon test de densité osseuse il y a quelques semaines et, bien que le résultat ne me surprenne pas compte tenu des circonstances, j’ai été vraiment déçue d’apprendre que mon score est beaucoup trop bas pour une fille de mon âge. Mon médecin de famille dit qu’on ne parle pas d’ostéoporose à ce stade-ci mais ça s’enligne vers ça alors je dois commencer à prendre des suppléments (calcium et vitamine D) et à augmenter ma consommation de produits enrichis en calcium.

Bref, comme j’étais dans l’attente de ces tests tout l’été, je n’ai pas pu me remettre à la course comme j’en ai l’habitude durant la saison estivale. J’en ai profité pour faire autre chose et, contre toute attente, mes nouveaux entraînements m’ont tellement plu que je ne me suis pas ennuyée de la course du tout!

IMG_0096 (450x336)

Comme je vous en avais parlé brièvement dans mon article Things I LUV… édition juin 2012, j’ai commencé à faire des entraînements par intervalles du type bodyrock. Je n’étais plus trop à l’aise d’aller sur bodyrock.tv depuis le départ de Zuzana en raison du caractère plus que suggestif des photos mais, depuis l’arrivée d’Haley, je trouve que le site est redevenu plus accessible. Je saute généralement les work-outs de Lisa-Marie (c’est un choix personnel, je suis certaine que c’est une chic fille mais je n’accroche pas) et je me concentre sur ceux de Sean et Haley.

J’adore aussi ZWOW, le nouveau mouvement de Zuzana, sur You Tube. Son énergie et sa bonne humeur sont contagieux! Après avoir écouté ses vidéos, je ne tiens plus en place! Passez-moi ma corde à danser et mon Gymboss que je commence! 🙂

Je crée également mes propres work-outs où je combine mes mouvements préférés et dans lesquels j’utilise l’équipement que j’ai sous la main pour toucher les groupes musculaires qui en ont le plus besoin (ou ceux qui ont moins travaillé la veille).

Ces entraînements durent en moyenne de 15 à 30 minutes, échauffement compris. Pour mon échauffement, je me contente de faire 5 minutes de corde à danser. Les petits chocs sont bons pour la santé osseuse mais je m’en tiens à 5 cinq minutes trois fois par semaine. Mes work-outs contiennent également quelques sauts donc je ne veux pas abuser.

IMG_0085 (450x336)

Moi qui avait l’habitude des entraînements en salle de plus d’une heure, j’étais un peu inquiète à l’idée de réduire autant ma durée d’entraînement et d’abandonner ces chères machine de cardio qui faisaient partie de presque tous mes entraînements depuis 7 ans. Toutefois, comme j’étais vraiment démotivée de mes work-outs et que d’aller au gym pour soulever des poids ne me disait plus rien, j’ai décidé d’essayer les HIIT (High Intesity Interval Training) sur une base régulière.

Ce qu’il y a de génial avec ce type d’entraînement, c’est que le matériel nécessaire est minimal. Je peux très bien suer à grosses gouttes et avoir les muscles qui demandent merci avec seulement le poids de mon corps et ma corde à danser. J’ai quand même investi dans quelques kettlebell (pas chère chez Winners!) par soucis de diversité. Je m’entraîne parfois au parc, parfois sur le trottoir devant chez moi et parfois au gym. Ça dépend de mon humeur, du temps que j’ai et de la température.

J’ai adoré ce type d’entraînement court mais intense. Non seulement j’ai toujours hâte de m’entraîner car mes HIIT sont différents à tous les jours mais j’ai aussi remarqué de très bons résultats au niveau de ma physionomie. Mes pantalons sont maintenant serrés aux cuisses mais j’ai besoin d’une ceinture pour plusieurs paires. Ça peut sembler banale mais, pour moi, c’est toute une victoire! Je suis du type «pomme» alors j’ai beaucoup de difficulté à trouver des jeans qui me font. Ils sont toujours trop larges dans les fesses et les cuisses mais ultra serrés à la taille (j’appelle ça mon complexe Betty Boop, comme si les designers pensaient que les femmes étaient toutes faites sur ce modèle!).

Depuis le début du mois de septembre, j’ai troqué deux journées de HIIT pour de la musculation en salle où je travaille en hypertrophie ou/et en force. On va voir si je peux ajouter un peu plus de muscles sur mon «frame de chat». 😉

Mon horaire d’entraînement a l’air de ceci :

  • Lundi : HIIT
  • Mardi : Musculation pour le haut du corps
  • Mercredi : HIIT
  • Jeudi : Musculation pour le bas du corps
  • Vendredi : HIIT
  • Samedi : Variable (j’enseignais des cours et depuis trois semaines, je vais au CrossFit mais je veux aussi essayer le yoga!)
  • Dimanche : Congé

Bien évidemment, tout cela varie en fonction du temps que j’ai, de mon horaire de travail et de ma vie sociale… Avec un programme aussi varié, je suis certaine de ne pas m’ennuyer! Je vais peut-être aussi me créer deux work-outs qui combinent le haut et le bas du corps au lieu de les faire séparé, je verrai dans les prochaines semaines.

Voilà donc un résumé de mon programme d’entraînement depuis trois mois et les raisons derrière ce changement. Je me donne au moins jusqu’en mai l’année prochaine avant de me remettre à la course. Je vais donner à mes os le temps de se refaire une santé puis on verra. Ça me manque à l’occasion mais beaucoup moins depuis que je me suis mis au HIIT!

Je partage maintenant souvent mes entraînements sur Facebook et, si ça vous intéresse, je pourrais le faire encore plus. Laissez-le moi savoir!

Question du jour : Quel(le)s type(s) d’activité(s) physique(s) ou entraînement(s) pratiquez-vous?

Question du jour #2 : Voulez-vous voir plus de mes entraînements sur Facebook?

Pourquoi Facebook plutôt que directement sur le blogue? Simplement parce que c’est plus facile à updater directement de mon cellulaire. Je n’ai toujours pas de nouvel ordinateur et j’allume mon Netbook le moins souvent possible…

Bon week-end!

Publicités