Costa Rica : mon itinéraire

Bonjour tout le monde!

J’espère que vous avez passé un beau weekend! Comme je vous l’avais promis la semaine dernière, voici mon deuxième et dernier article sur le Costa Rica. Les suggestions de mes amis m’ayant moi-même beaucoup aidée à bâtir mon itinéraire de voyage, il est temps de donner au suivant. 😉

Tout d’abord, laissez-moi adresser un point très important sur le Costa Rica. Avant de partir, j’entendais souvent à quel point le pays était touristique. Dans un sens, oui ça l’est. Juste à voir le nombre de mes amis qui y sont déjà allés, c’est clair que c’est une destination de choix pour les voyageurs backpacks. Les Québécois étaient également très nombreux dans les auberges de jeunesse durant notre séjour. Toutefois, sur place, le fait que le tourisme soit un secteur économique si important au Costa Rica était un avantage plus qu’un inconvénient. Il était très facile de se déplacer d’une ville à l’autre et l’anglais était somme toute assez répandu. Malgré tout, et peut-être uniquement parce que nous y étions en dehors de la saison touristique, nous n’avons jamais senti que nous étions entourés de touristes. Les plages étaient pratiquement désertes (sauf au crépuscule où les surfeurs de la place sortent, mais ça c’est plutôt un point très positif 😉 )! Bref, si vous n’êtes pas habitués des voyages à sac à dos, je vous recommande ce pays à 100 miles à l’heure! Des paysages à couper le souffle sans le tracas de voyager hors des sentiers battus. Relaxation et aventures garanties!

Si vous pensez visiter le Costa Rica bientôt, je vous recommande aussi la lecture de mon premier article qui inclut 10 bonnes choses à savoir sur le pays, entre autres des infos sur les bus et la monnaie locale.

Gardez aussi en tête que l’itinéraire que nous avons choisi reflétait le nombre de jours que nous passions au pays et nos préférences de voyage. Il serait facilement possible de passer 1 mois ou 2 au Costa Rica sans s’ennuyer tellement il y a d’endroits à voir et d’aventures possibles. Personnellement, j’ai l’intention d’y retourner pour visiter la côte caraïbe et les autres volcans. J’aimerais apprendre l’espagnol avant mon prochain séjour en Amérique centrale par contre. Il faut que je m’y mette pronto!

Tous les prix listés plus bas sont en dollars américains et représentent le coût pour 1 personne, en dehors de la haute saison. De décembre à avril, les prix pourraient être sensiblement plus élevés.

arenal

Arenal / La Fortuna

Pour se rendre : de San Jose à Arenal : shuttle privé (50$ – environ 3h)

Auberge : Arenal Backpackers (15$/nuit pour un dortoir de 8)

Durée : 4 nuits

Activités : hike de 8h incluant le Cerro Chato, Arenal, une petite chute, le coucher de soleil sur le lac Arenal et une baignade nocturne dans les hot springs (70$). Visite de la chute La Fortuna (10$ + le taxi pour se rendre, soit 10$ pour le groupe).

Notes : nous avons atterri à San Jose dimanche le 11 mai à 13h. Nous avions le choix de dormir en ville et de prendre l’autobus le lendemain matin à 8h, ou de payer pour un shuttle privé. Tout le monde à qui vous le demanderez vous dira que San Jose ne vaut pas le détour et que, si vous pouvez l’éviter, n’hésitez pas à le faire. Nous avons donc réservé un shuttle privé avec l’auberge de jeunesse (nous avons toujours réservé nos shuttles par l’entremise de l’auberge).

Le lendemain de notre arrivée, nous avons passé la journée à relaxer sur le bord de la piscine et en ville. Même s’il y a mille et une choses à voir au Costa Rica, n’oubliez pas que vous êtes quand même en vacances. C’est facile d’être go-go-go 100% du temps, mais ça fait du bien de ralentir le rythme parfois! 🙂

Mardi, je suis partie faire la hike du Cerro Chato et du volcan Arenal en compagnie d’un guide et d’un autre couple de Canadiens. Cette activité s’est avérée le plus gros highlight de mon voyage. Il n’est pas nécessaire de prendre un guide pour le Cerro Chato mais il vaut mieux en avoir un pour la suite. La hike est difficile, portez de bons souliers et couchez-vous tôt la veille.

Mercredi, nous avons visité la magnifique chute de La Fortuna. Vous pouvez vous baigner dans le lagon, alors n’oubliez pas vos maillots! Il faut descendre une centaine de marches pour accéder à la chute, mais vous pouvez y aller en sandales de plage sans problème. Il est également possible de s’y rendre à pied à partir de la ville de La Fortuna, la distance est d’environ 7 km. Nous y sommes allés en taxi mais nous sommes revenus à pieds.

Le Arenal backpackers est situé dans la ville de La Fortuna. Lors de nos deux premières journées, le personnel nous semblait vraiment froid (et c’était le premier sujet de conversation des autres voyageurs dans l’auberge ah ah!), mais après ça, on avait droit à de gros sourires et de beaux bonjours. Les petits-déjeuners sont dispendieux mais vraiment bons! Si vous passez à Arenal, il n’y a pas de meilleur endroit où rester!

costa rica

Monteverde

Pour se rendre : shuttle-bateau-shuttle de La Fortuna à Santa Elena (22$ – environ 3h)

Auberge : pension Santa Elena (15$/nuit pour une chambre à deux)

Durée : 1 nuit

Activités: Zip-lining, canopy, rappel (45$)

Notes : jeudi matin, nous avons pris la route pour Monteverde. Le moyen le plus rapide pour s’y rendre est le bateau. Une compagnie viendra vous chercher en shuttle à votre auberge pour vous débarquer au bateau et vous reprendre de l’autre côté pour vous déposer à votre auberge. Rien de plus facile! Sinon, contourner le lac vous prendra près de 8h. Il y a un départ à 8h le matin et un autre à 14h30 l’après-midi.

Comme nous étions déjà à destination à midi, nous avons pris le dernier départ pour le zip-lining de 14h30. Même si j’ai beaucoup aimé mon expérience, je ne crois pas que je referais tout ce trajet simplement pour cette activité. Il est également possible de faire plusieurs randonnées en forêt, mais nous avions hâte d’aller à la plage après avoir déjà passé quelques jours en montagne.

L’auberge était correct mais sans plus. Le petit-déjeuner est inclu mais la chambre sentait beaucoup l’humidité et les draps étaient tâchés. Pour le prix ça passait, mais je suis certaine qu’il est possible de trouver mieux.

IMG_3175

Samara

Pour se rendre : de Santa Elena à Samara – shuttle privé (50$ – environ 4h)

Auberge : auberge El Cactus (29$/nuit pour une chambre de deux avec AC et salle de bain)

Durée : 3 nuits

Activité : plage!!!

Notes : vendredi matin, nous avons pris la route pour Samara. Nous sommes arrivés vers midi et WOW!! la plage est vraiment belle! La ville (même pas certaine qu’on peut appeler ça une ville) est minuscule et il n’y a rien en dehors des auberges (toutes petites), de quelques épiceries et restaurants et d’un poste de police. Il n’y a que 4 rues alors ce n’est pas là que vous ferez votre shopping! Malgré la petitesse des lieux, il y avait deux restos végétariens, une boutique d’aliments naturels et un excellent comptoir de falafels. Samara m’a un peu fait penser à Byron Bay (pour ceux qui la connaissent) mais en plus petit.

Nous avons passé le weekend complet à se faire dorer sur la plage, à se rafraîchir dans la piscine de l’auberge (grosse comme un bain tourbillon mais sans les jets), à manger de délicieux plats végés et à boire des pina colada. Pura vida. 😉

L’auberge était vraiment bien! La cuisine commune nous a permis d’économiser un peu en préparant nous-même nos déjeuners et un ou deux soupers. Nous avions la seule chambre avec AC par contre donc, si vous optez pour les dortoirs, attendez-vous à avoir chaud! Le propriétaire et les gens qui travaillent à l’accueil parlent tous français.

IMG_3221

Santa Teresa / Mal Pais / Montezuma

Pour se rendre : de Samara à Santa Teresa – shuttle (50$ – environ 5h)

Auberge : Méli Mélo (22,50$/nuit pour une chambre de deux avec AC et salle de bain)

Durée : 5 nuits

Activités : plage, location d’un VTT (45$ pour 5 heures), yoga (10$/cours)

Notes : lundi matin, nous avons repris la route pour aller rejoindre de nouvelles amies à Santa Teresa. Nous pensions y rester trois nuits mais nous avons eu un coup de coeur pour ce coin de pays et nous y sommes restés jusqu’au samedi suivant. L’ambiance de Santa Teresa est tellement relaxante! On dirait que tout s’y passe plus lentement. Si vous en avez envie, il y a une très belle hike à faire dans le coin (Cabo Blanco) ainsi qu’une chute à visiter. De notre côté, à part faire de la plage, admirer les surfers et les couchers de soleil, se bourrer de mangues fraîches et lire dans un hamac, nous n’avons rien fait de très actif à l’exception de vendredi. Lors de notre dernière journée, nous avons loué un VTT (quatre-roues ou ATV) pour l’après-midi et sommes allés faire un tour du côté de Montezuma, Cabuya et Playa Carmen. Cette virée a été mon deuxième highlight du voyage. Les paysages qui s’offriront à vous sur cette route sont à couper le souffle et même la route comme telle est magnifique. J’avais l’impression d’être dans un film. J’étais bien contente de ne pas conduire par contre, car les côtes sont escarpées pas à peu près! Ne pensez pas pouvoir la faire en vélo à moins d’être adeptes devélo de montagne et avoir des cuisses d’acier.

J’ai aussi participé à un cours de yoga à l’hôtel Nautilus. Il y en a le matin à 9h et le soir à 18h (mais vous manquerez le coucher de soleil…). Plusieurs endroits en offrent par contre donc vous aurez l’embarras du choix.

Si vous passez par Santa Teresa, il FAUT que vous mangiez un sandwich aux falafels et buviez un smoothie chez Zula, les deux valent sérieusement le détour! Les bruschettas chez Tomate étaient également excellents ainsi que les smoothies chez Macuya.

Le Méli Mélo est LA place où rester si vous avez la chance de pouvoir mettre la main sur une des 6 chambres de cette auberge. Les propriétaires sont deux charmants français expatriés qui vivent au 2e étage avec leurs enfants. L’auberge est très bien entretenue et Mélanie et Fred s’assureront que vous passiez un agréable séjour. Personnellement, j’y retournerais demain matin pour passer une à deux semaines. Si vous préférez un dortoir, allez du côté de Don Jon ou de Casa Zen, deux autres recommandations de nos amis backpackers.

IMG_3336

Manuel Antonio / Quepos

Pour se rendre : de Santa Teresa à Quepos – shuttle-speed boat-shuttle (80$ – environ 4h)

Auberge : Wide Mouth Frog (30$/nuit pour une chambre de deux avec AC et salle de bain)

Durée : 3 nuits

Activités : visite du parc Manuel Antonio (10$ + 30$ pour un guide pendant 1 heure (nous étions 3 donc 10$ par personne))

Notes : encore une fois, le moyen le plus court pour se rendre de Santa Teresa à Manuel Antonio était par voie maritime. Un shuttle nous a amenés jusqu’à Montezuma puis un bateau rapide (traduction de speed boat?) nous a permis de traverser jusqu’à Jaco puis un dernier shuttle a terminé la route jusqu’à Quepos, la petite ville près de Manuel Antonio. Malgré une traversée sans heurt et une Gravol, j’ai passé le reste de la journée couchée avec des étourdissements et un gros mal de tête. La madame n’aime pas les bateaux… Mais bon, c’était ça ou plus de 10 heures en autobus, non merci! Je n’étais quand même pas trop malheureuse de perdre le reste de la journée puisqu’il faisait tout gris et que la pluie a fini par se mettre de la partie.

Dimanche matin par contre, j’étais en super forme pour visiter le Parc Manuel Antonio. Il est facilement accessible à partir de Quepos en autobus pour la modique somme de 285 colons (0,50$). J’ai vraiment apprécié le fait de rester en ville plutôt que perdue dans la montagne près du parc. Au moins, si on voulait sortir casser la croûte ou voir le match des Canadiens, on avait la ville au complet. Oh et, quand je dis «ville», je parle d’un truc qui fait 4 pâtés de maison sur 4…

La visite du parc (durant la saison des pluies du moins puisque plusieurs trails sont fermées) se fait en moins de 2 heures. Le chemin est large, plat et ferme, vos grands-parents pourraient en faire le tour sans se fatiguer. Les guides ne sont vraiment pas nécessaires mais ils se promènent avec de grosses jumelles qui vous permettent de voir les animaux de proche. Voir un paresseux accroché au sommet d’un arbre avec le sourire aux lèvres, ça n’a pas de prix. J’ai vraiment eu de la chance lors de ma visite, j’ai vu PLEIN de singes, de ratons, d’iguanes, de cochons, de crabes, d’oiseaux et de papillons. C’était vraiment un bel avant-midi!

Le parc étant beaucoup plus petit que je le pensais et les plages si occupées que, finalement, nous avons passé notre dernier lundi à la piscine de l’auberge. Avoir à le refaire, je ne prévoirais qu’une seule journée complète à Manuel Antonio.

Notre auberge était bien, mais la chambre puait vraiment (vraiment vraiment). Pas que ça me dérange tant que ça mais bon, je préfère vous prévenir quand même! Il y a trois gros chiens qui résident à l’auberge et eux aussi ne sentent pas la rose lol! J’ai finalement compris l’expression «tu sens comme un chien mouillé»...

IMG_3346

Alajuela

Pour se rendre : de Quepos à Alajuela – bus de ville + taxi (environ 25$ – 4h)

Auberge : Alajuela backpackers (15$/nuit pour un dortoir de 4)

Durée : 1 nuit

Activité : rien, nous n’étions là que pour prendre l’avion le lendemain. Le shuttle était gratuit pour se rendre jusqu’à l’aéroport à partir de là.

Notes : Après un dernier workout et un dernière saucette dans la piscine, nous avons pris la route avec le bus de ville (non-climatisé) pour San Jose-Alajuela. Apparemment, un bus se rend directement de Quepos à Alajuela mais je l’ai appris trop tard… Anyway, on a fini par se rendre en payant un taxi 30$. Autrement, il fallait prendre un taxi jusqu’à un deuxième terminus de bus et prendre un 2e bus jusqu’à Alajuela. Rendu là, bofff…

L’auberge était très bien, on aurait plus dit un hôtel qu’un auberge. La pizza végétarienne du resto était excellente!

***

Donc voilà mes suggestions et impressions sur le Costa Rica. Ce voyage restera gravé dans ma mémoire à jamais. C’était ma première fois en Amérique centrale mais certainement pas ma dernière. 🙂

Bon voyage!

Alexe

 

Publicités

8 réflexions sur “Costa Rica : mon itinéraire

  1. veganbabette

    Je dois dire que si les touristes ne me dérangent pas vraiment en voyage, après tout, on est soi-même touriste et il est normal de croiser des touristes aux attraits touristiques, j’aime un peu moins rencontrer des Québécois, surtout beaucoup de Québécois. Je me sens un peu moins en voyage!

    As-tu réussi à bien dormir dans le dortoir à 8 lits?

    J'aime

  2. Pingback: Favoris : Trader Joe’s |

  3. Jade

    Wow super article! Je pensais justement partir en backpack en novembre. Pouvez-vous me dire en tout et pour tout combien cela a coûté incluant billet d’avions? Aviez-vous réservé les auberges d’avance?

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour Jade! Ça fait plus de 3 ans alors je ne me rappelle plus du budget exact, mais je dirais autour de 2500$ pour trois semaines. Ça dépend beaucoup des auberges où tu vas rester et des activités que tu vas vouloir faire. Le Costa Rica est très développé côté tourisme donc c’est fantastique au niveau des infrastructures, mais c’est beaucoup plus cher que les pays voisins. Nous avions réservé notre première auberge seulement avant notre départ, mais comme nous sommes partis en mai (techniquement la saison des pluies), nous n’avons pas eu de problème à trouver de place nul part. 🙂

      J'aime

  4. Elsa

    Une petite question, avez-vous réservé tous vos hébergements à l’avance et vos shuttles + bateaux aussi ? Où avez-vous tout fait au jour le jour ?
    Pour notre part, nous partons en couple et nous ne conduisons pas. Ce qui nous amène à organiser notre voyage selon les bus, les taxis ou les bateaux. Pensez-vous que cela est tout à fait envisageable en choisissant nos hébergements au jour le jour ? Et quelque soit le type d’hébergement que nous voudrons sur le moment (du moins confortable/chers au plus confortable/chers) ?
    Merci à vous !

    J'aime

    • Bonjour Elsa,

      Ça dépend toujours du moment où tu pars. J’ai visité le Costa Rica au mois de mai et ce n’était pas plein nul part puisque c’est techniquement la saison des pluies. Nous avons fait tous nos voyagements en bus et shuttle sans problème en réservant à la dernière minute, idem pour les auberges de jeunesses. Si vous y allez pendant les Fêtes, je vous dirais de réserver d’avances, parce que là, ça risque d’être plein d’étudiants en vacances. 😉

      Bon voyage!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s