Costa Rica : 10 choses

Bonjour bonjour!

J’espère que tout le monde va bien! De mon côté, j’ai un peu beaucoup les blues du voyage mais au moins il fait soleil depuis mon retour. C’est frisquet par contre après les 40C qu’on a eu au Costa Rica… Une chance que je ne suis pas revenue en plein hiver, je pense que les hôtesses de l’air auraient eu de la difficulté à me sortir de l’avion. 😛

IMG_3176

J’ai l’intention d’écrire deux articles sur mon voyage, le premier pour présenter, comme à mon habitude, 10 choses à savoir sur le pays et, le deuxième, pour donner des suggestions d’activités et d’auberges que j’ai particulièrement appréciées. J’ai moi-même bâti notre itinéraire en fonction des suggestions de mes amis et ça m’a beaucoup aidé. Comme je n’avais que 17 jours incluant l’aller-retour en avion et que je voulais maximiser autant la relaxation que l’aventure, c’était bon d’avoir un certain plan en tête. Nous n’avions réservé que nos trois premières nuits avant le départ, le reste était libre. Mais bon, je m’égare… Ça c’est pour le 2e article!

Pour le moment, voici 10 choses à savoir sur le Costa Rica!

Pour voir les autres articles de cette série, voici les liens :

Trucs à savoir sur l’Australie : 1  à 1011 à 2021 à 3031 à 4041 à 50

Trucs à savoir sur le Maroc : 1 à 10

Trucs à savoir sur la Suisse : 1 à 10

Vous trouverez également d’autres résumés de voyage sur ma page VRAC.

IMG_3132

1) Les noms diffèrent beaucoup d’une région à l’autre

Près du volcan Arenal, tous les gens de la place que nous croisions portaient des noms anglais comme Jonathan, Dylan, Gerald, Alan, Fred… J’étais vraiment surprise que les noms ne sonnent pas plus espagnol que ça! Curieusement, dès que nous sommes arrivés à la mer, c’était Carlos, Enrique, Diego, etc. Ah ben. Fait absolument inutile à savoir dans la vie mais ça m’a marqué…

2) S’habituer aux colons, un truc facile

Honnêtement, ça m’a pris pas loin d’une semaine à me débrouiller avec les colons, la monnaie costaricaine. Le taux de change varie considérablement d’une place à l’autre mais, en bout de ligne, c’est plus facile de faire 500 colones = 1$ (même si en réalité c’est entre 530 et 560 = 1$ US). Donc si la boîte de céréales valait 3800 colons, ça revenait à environ 7$. Ce n’est tien de précis mais bon, ça m’a démêlé au moins! Il y a des billets de 1000, 2000, 5000, 10 000 et 20 000 (possiblement plus aussi) ainsi que des pièces de 5, 10, 25, 50, 100 et 500. Les caissières ne semblaient pas apprécier particulièrement les billets de 20 000 alors si vous sortez de l’argent avant de vous y rendre, demandez des petites coupures.

Il est aussi possible de payer en argent américain la plupart du temps, surtout pour les trucs plus dispendieux comme des shuttles, vos chambres d’auberge et autres excursions. Il est donc bon d’avoir un combo des deux. La Banco National ne vous permettra que de retirez des colons (que vous pourrez changer au comptoir en autant que vous ayez votre passeport en mains) alors que la Banco de Costa Rica offre également des retraits de dollars US. Il y a des frais d’environ 3$ par transaction.

IMG_3068

3) Les mannequins en plastique ont des courbes

Ok, autre fait inutile mais rigolo ; les mannequins de plastique dans les vitrines ont des courbes à faire rougir Beyonce et J. Lo. J’imagine que c’est pour représenter la réalité des femmes du pays. #jalouse 😉

4) Vous avez dit humide?

Si vous croyez que Montréal est humide, vous allez avoir l’impression de nager dans l’air au Costa Rica. Personnellement, j’ADORE la chaleur et l’humidité donc je n’y voyais aucun problème mais mon compagnon de voyage a trouvé la température assez accablante merci. Assurez-vous de boire beaucoup, beaucoup d’eau!

Parlant d’eau, même si elle est potable presque partout au Costa Rica, nous n’avons pas pris de chance et avons bu de l’eau embouteillée la plupart du temps. Toutefois, je buvais au moins un smoothie par jour avec de l’eau du robinet (je n’allais pas commencer à demander qu’ils le fasse avec de l’eau en bouteille!), des pina colada avec glaçons, etc, et je n’ai pas eu de problème du tout.

IMG_3123

5) Shuttle

Si vous n’avez jamais voyagé backpack, le Costa Rica est une excellente destination pour commencer. Se déplacer d’un endroit à l’autre est on ne peut plus facile, tant que vous êtes prêts à y mettre le prix. Comme la saison touristique était terminée, les autobus voyageurs étaient vraiment rares. Souvent, il n’y en avait qu’un par jour et il fallait parfois retourner jusqu’à San Jose (la capitale) pour faire un transfert. Bref, un trajet qui ne devait prendre que 5 heures en prenait facilement le double. Avec nos jours de vacances limités, nous ne voulions pas perdre des journées complètes dans les transports. Nous avons donc presque toujours pris des shuttles privés. Parfois nous n’étions que nous deux mais il arrivait aussi que nous soyons avec d’autres touristes. Peu importe le nombre de personne dans le véhicule et le nombre d’heures de voyagement, le prix était toujours de 50$/personne. C’est vraiment très cher comparé aux prix des bus voyageurs (8-15$) mais, pour nous, ça valait la peine! De plus, ces shuttles vous prennent à votre auberge et vous débarque également à votre auberge à destination. Ça vous enlève tout le stress de trouver votre chemin dans une nouvelle ville. Facile, facile!

6) Soda

Contrairement à l’Amérique du Nord où le mot «soda» est utilisé pour désigner des boissons gazeuses, au Costa Rica, les sodas sont des petits casse-croûtes qui servent un peu de tout, de la bouffe locale (voir casado plus bas) aux cheese-burgers. Il y en a partout!

IMG_3165

7) Ity bity tiny bikini

Les mono-bikinis ne sont pas bien vus au Costa Rica (le pays est très catholique) mais les bas de maillots sont riquiquis. C’est le temps de sortir votre string-bikini. 😉

8) Les rois du smoothie

Papaye, ananas, banane, mangue (OMG leurs mangues!)… Les fruits du pays sont un pur délice. Pendant le voyage, je dirais que 70% de mon alimentation était composée de fruits. Impossible de résister! Ce n’est donc pas une grande surprise que les smoothies soient si populaires. Plusieurs chaînes se spécialisent dans ces breuvages rafraîchissants mais vous en trouverez également dans la plupart des restaurants. À 3-4$, pourquoi s’en priver? Je vous suggère fortement d’apprendre vos fruits et légumes en espagnol par contre car les menus anglais sont rares. Mora? Remolacha? Tant qu’à faire, apprenez aussi à dire crème glacée, lait, eau et yogourt, les quatre bases habituelles.

IMG_3226

9) Casado

La casado (qui signifie mariage selon mon dictionnaire) est le plat traditionnel costaricain. À la base, il est composé de riz, fèves noires, salade et viande (boeuf ou poulet) mais il peut aussi être accompagné de bananes plantains, d’avocats, de tomates, d’oeufs, etc. Chaque resto a sa propre version du casado. Je n’ai jamais eu de difficulté à trouver des plats végétariens pendant mon séjour. Même lorsque j’étais hors des sentiers touristiques, le chef s’est fait un plaisir d’adapter sa casado pour la rendre végétarienne (riz, fèves noires, fromage -un des meilleurs que j’ai jamais mangé-, tomate, salade et oeuf) pour moi. Sérieusement, zéro problème! «Soy vegetariana». Ça peut être utile. 😉

10) À la poubelle s’il vous plaît!

Bon, j’ai mal pensé à mon affaire puisque c’est un peu plate de finir un article en parlant de papier de toilette mais bon, c’est ça qui est ça. Les systèmes d’égouts n’étant pas encore modernisés, il est fortement déconseillé (voir interdit) de jeter le papier de toilette et tout autre truc dans la toilette. Oui, ça signifie que le papier usé doit être déposé dans la poubelle. Nous n’y sommes pas habitué ici donc ça peut nous sembler étrange et malaisant mais, par respect pour l’environnement local, s’il vous plaît ne déposer RIEN dans la toilette! Vous allez vous habituer rapidement, ne vous en faites pas.

IMG_3296

À bientôt pour un retour sur mon itinéraire plus en détails!

Bonne semaine!

alexe

Publicités

15 réflexions sur “Costa Rica : 10 choses

  1. Bon retour au Québec!
    Je te comprends pour les blues du retour… J’espère que tu t’en remettras rapidement 😉
    Tes photos sont très belles, j’ai hâte de lire ton second article.
    P.S. À ton point numéro 2, au sujet des colons, je pensais que tu allais parler des gens innocents… haha!

    J'aime

  2. De bouche à table

    wow! on dirait que t’as fait un super voyage! Belle photos!
    Je en suis jamais allée au Costa Rica, mais j’aimerais bien. Je saurai ou aller pour quelques conseils!

    J'aime

  3. Tu as l’air d’avoir passé des vacances fabuleuses… je ne connais pas du tout ce pays donc je vais lire avec attention ton prochain article pour mieux dévorer tes photos 🙂

    J'aime

  4. Pingback: Shakshuka | soya & chocolat

  5. Laurence Lussier Locas

    Salut Alexe,
    Je voulais savoir, dans des petits restos ordinaires, combien peut coûter un souper complet, sans être fancy bien sûr? Je vais au Costa Rica en juillet et je veux planifier combien d’argent amener pour les repas entre autres. Merci!

    J'aime

  6. Tu me rappelles des souvenirs. Ah, les colons, il me semble qu’il y a pas monnaie plus difficile pour les conversions.. Meme les trucs pas chers coûtent dans les milles!

    Ouais, le papier, c’est comme ça pas mal partout en Amérique latine. On s’habitue, mais j’aime bien mon confort de Nord-Américaine. Est-ce que c’était comme ça au Maroc?

    Je pensais que le Costa Rica était si populaire qu’il n’y aurait pratiquement pas de basse saison… y a-t-il une saison des pluies (ah, mémoire!),

    J'aime

  7. Pingback: Costa Rica : mon itinéraire | soya & chocolat

  8. Pingback: 10 choses à savoir sur Tulum |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s