10 choses à savoir sur Tulum

Bonjour bonjour!

J’espère que vous avez passé une belle semaine! Comme à mon habitude, je vous ai préparé un article sur quelques trucs à savoir sur Tulum. Pour les curieux, j’ai publié de tels articles sur l’Australie, le Costa Rica et le Nicaragua. J’avais également pris des notes sur Hawaii, mais je n’ai jamais pris le temps de les transformer en article. Il faudrait que je vois avec ma mémoire si ça peut toujours se faire…

Aujourd’hui toutefois, ce sera un article sur le Mexique! Antonin et moi n’avons pas visité le pays au complet, seulement Tulum (de fond en comble) et un tantinet Playa Del Carmen, alors ce ne sera pas un article aussi général que les dernières fois. Une grande partie des informations qui suivent ne s’appliquent qu’à la ville de Tulum.

À titre d’information, lors de notre séjour, 1$ CAN = 11$ MX (les mexicains utilisent le signe de dollar pour les pesos). Tous les prix mentionnés ci-bas sont en $ mexicains.

Fichier 16-02-26 08 10 11

1) Le lait de soya 

À mon grand bonheur, le lait de soya se trouve partout à Tulum. Quelques cafés de la ville offrent même du lait de riz ou d’amandes. Toutefois, si vous le cherchez en épicerie, il est bon de noter qu’il se trouve avec les jus de fruits plutôt que les produits laitiers. Il faut quand même le savoir… P.S. Leur lait de soya «local» (parce qu’on trouve aussi du Silk à quelques endroits) est vraiment excellent.

2) Pour se rendre à la plage

Le centre-ville de Tulum se trouve à environ 5km de la plage. Il y a quelques hôtels le long de la mer, mais ils sont vraiment dispendieux. Comme vous avez pu le lire dans notre résumé de séjour, nous avons parcouru la distance des trois façons possibles : en taxi, en vélo et à pieds. Il n’y a malheureusement pas d’autobus ou de collectivo qui font ce trajet. Louer un vélo (de type cruiser, il n’y a que ça) à Tulum coûte entre 80 et 100$ MX pour la journée. Comptez environ 30 minutes pour vous rendre jusqu’à la plage publique. Les trajets de taxi sont à prix fixes : 70$ MX peu importe si vous êtes au Sud, au Nord ou à moitié chemin de la plage. Ça revient donc à 140$ MX pour l’aller-retour. Si vous êtes deux, il est donc plus économique de prendre le taxi que de louer deux vélos pour la journée (nous n’avons pas vu de vélo tandem). Ça prend aussi 20 minutes de moins… Finalement, si vous avez plein de temps et de patience, il est possible de marcher de la ville jusqu’à la plage publique en 1h15 environ. Les 500 premiers mètres sont amusants, mais marcher sur une piste cyclable le long d’un boulevard où il n’y a rien de spécial à voir pendant 4,5 km devient vite ennuyant. Nous l’avons fait une fois et je suis contente de l’avoir expérimenté, mais les fois suivantes, nous avons opté pour des méthodes de transport plus rapide.

3) ¿La cuenta por favor?

Antonin et moi avons mis plusieurs jours à nous habituer aux moeurs locales quand vient le temps de demander l’addition. Si vous ne la demandez pas immédiatement après avoir mangé, vous ne l’aurez jamais, c’est aussi simple que ça. Après avoir débarrassé la table, votre serveur vous évitera le plus longtemps possible. Nous ne voulions pas insulter personne en la demandant, mais après avoir poireauté à la table plusieurs fois pendant 45 minutes, nous sommes devenus experts dans l’art de demander la facture immédiatement après avoir terminé nos plats. De toute façon, ça prenait 10 minutes avant qu’ils ne l’apportent et un autre 15 minutes avant que nous puissions payer.

4) Supermarkets

La petite ville de Tulum est munie de trois épiceries, toutes à l’entrée nord de la ville. Chedraui, la plus grosse, est un genre de mini Walmart où l’on trouve de tout, de la bouffe aux électroménagers en passant par les vêtements et l’électronique. San Francisco Supermarket est plus central et petite, parfait pour des courses simples et rapides. La dernière (dont j’oublie le nom) est un peu en retrait de la rue principale et n’offre pas une sélection de produits qui vaut le détour. Il y a des fruiteries à tous les deux coins de rues donc vous ne manquerez pas de produits frais.

5) Ahhhh le dollar canadien, une chance que tu es coquet avec ton canard doré…

Nous avons été assez surpris de voir à quel point le Mexique était «cher». Je ne m’attendais pas aux prix ridicules du Nicaragua, mais je ne pensais pas que ce serait les mêmes prix qu’ici. Il faut dire que le dollar canadien est très bas en ce moment, donc voyager à l’étranger est plus cher que d’habitude. Pour vous donner quelques exemples concrets, une salade pouvait coûter entre 90 et 110$ MX (donc entre 9 et 10$ CAN), une pizza 150-220$ MX (donc environ 15-22$) et les burritos de 90$ MX jusqu’à 180$ MX (9-18$ CAN). Les taxes sont incluses dans les prix, mais pas le pourboire (10 à 15% selon votre appréciation du service). Les Américains quant à eux obtenaient 18$ MX pour un de leur dollar, chanceux…

6) ¿Habla espanol?

Comme le Mexique est une destination ultra-populaire pour les nord-américains, je m’attendais à pouvoir communiquer facilement en anglais dans les restaurants et les hôtels. Wrong. J’ai ressorti l’espagnol utile que ma soeur m’avait appris avant le Nicaragua pour me débrouiller. Mémoriser des phrases clés comme : combien coûte…? – à quel heure est le bus? – où est l’arrêt d’autobus? – puis-je avoir la facture? ainsi que le nom de quelques ingrédients (lait, fruits, légumes, viandes) vous aidera grandement.

7) Arriver à Tulum

L’aéroport le plus proche de Tulum est celui de Cancun, à environ deux heures de route. Il est possible de faire le trajet en taxi (75$ US), en shuttle privé (140$ l’aller-retour) ou en autobus voyageur (environ 13$ US, payable en pesos (240$)). Bien qu’il y ait des trajets direct de Tulum à l’aéroport, l’inverse n’existe pas (vraiment étrange quand on y pense). Deux choix s’offrent à vous : prendre un autobus de l’aéroport à Playa Del Carmen (départ toutes les 25 minutes), puis prendre un deuxième bus de Playa à Tulum (départ presqu’à toutes les heures). Il y a également des collectivos aux 5 minutes entre ces deux destinations, mais il pourrait être difficile d’y caser vos valises. La deuxième option est de prendre un autobus jusqu’au centre-ville de Cancun puis de transférer sur un bus jusqu’à Tulum, mais il y a beaucoup moins de départ qu’à partir de Playa. Important à noter : les horaires en ligne ou affichés dans les stations de bus sont à titre décoratifs seulement. Informez-vous auprès du caissier de l’horaire en vigueur cette journée-là. Aussi, certains bus partent plus tôt que prévu alors assurez-vous d’être là minimum 10 minutes avant votre départ. Un dernier truc que j’adore : les sièges sont assignés, donc pas besoin de se presser pour avoir les «meilleurs sièges».

8) Feu vert

Que vous soyez piétons ou conducteur, les lumières de circulation vous laisseront perplexes les premiers jours. Probablement dans le but de faciliter les virages à gauche, chaque direction a sa lumière verte à tour de rôle. Les voitures en direction Nord-Sud ou Ouest-Est n’auront jamais leur feu vert au même moment. Il devient beaucoup plus facile de traverser aux intersections une fois ce principe compris.

9) Amenez-vous une ‘tite’ laine

Ce n’est pas parce que c’est le Sud qu’il fait chaud… J’ai fait l’erreur d’amener plein de culottes courtes et camisoles, mais seulement une paire de pantalon et une veste à manches longues. Devinez qui a porté la même chose pendant 12 jours? Durant la nuit, le mercure descendait jusqu’à 16C. Je ne sais pas pour vous, mais moi je ne porte pas de shorts à cette température. Durant la journée, le thermomètre montait jusqu’à 22-25C donc j’ai quand même eu l’occasion de porter mes vêtements d’été et mon bikini, mais passé 17h, c’était le retour des jeans et du manteau. Ce sont tout de même des températures agréables, j’aurais simplement aimé être mieux préparée.

10) Tulum vs Playa

Vous avez des souvenirs à acheter? Attendez d’être à Playa Del Carmen! Les prix y sont vraiment compétitifs et la sélection est plus grande. Je regardais pour m’acheter un petit bol en céramique à Tulum et il n’y avait rien en bas de 450$ MX. À Playa? 126$ MX. Même chose pour la petite tête de mort que mon chum voulait ramener et le chocolat que j’ai acheté pour ma famille. La sélection de café mexicains est aussi beaucoup plus grande à Playa. À Tulum, je n’en ai vu qu’au café La Fournée pour les intéressés. Ma soeur (une connaisseuse) l’adore alors c’est au moins ça.

***

Voilà qui met fin à mes articles sur le Mexique! Est-ce que j’ai apprécié mon séjour à Tulum? Certainement! Est-ce que j’y retournerais? Non. Si j’avais à choisir une destination pour relaxer et profiter de la mer et du soleil, j’irais à Santa Teresa, au Costa Rica, avant de re-débarquer au Mexique. Les prix sont meilleurs, on y voit le coucher de soleil sur la mer et la ville est si petite qu’on a l’impression d’être les seuls à connaître un secret bien gardé. Tulum était bien, mais quand même un tantinet trop touristique à mon goût. Ceci étant dit, si vous cherchez un endroit où décompresser au chaud, pas trop loin d’un aéroport, avec tous les services possibles, vous apprécierez certainement cette petite ville!

Hasta luego!

alexe

Publicités

4 réflexions sur “10 choses à savoir sur Tulum

  1. Gaston

    J’adore ce genre d’article, ça permet d’avoir un peu l’impression de voyager.

    « Il faudrait que je vois avec ma mémoire si ça peut toujours se faire… »
    Plus on vieillit, moins c’est possible. ;-P

    Tu as été à Hawaii ?!?!? Wow!, Je n’ai qu’une question, est-ce que tu as été voire les volcans? Je suis un maniaque de volcan, les documentaires d’Haroun Tazieff ont marqué mon enfance, même plus que ceux du Commandent Cousteau.

    Les deux seules phrases que l’on doit connaitre au Mexique (à ce qu’on m’a dit), c’est: « Dos cervezas por favor » et « ¿Dónde están los servicios, por favor? ». 😀

    Aimé par 1 personne

  2. Hi ! Ce article rentre en parfait adéquation avec mon blog! je suis allé 6 mois au Mexique et a mon retour en France j’ai créée un blog! Venez faire un tour et n’hésitez pas à commenter et me dire en commentaires vos impressions !!
    Très joli article en tout cas !!

    J'aime

  3. Le titre de ton 5e point m’a beaucoup fait rire!!

    C’est merveilleux de pouvoir choisir son siège quand on achète ses billets de bus au Mexique. Je ne comprends pas qu’Orléans n’ait pas encore adopté cette stratégie.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s