Défi «whole food»

gurau-a-lancienne

Bonjour tout le monde!

Je tiens à commencer en vous remerciant à nouveau pour tous les merveilleux commentaires que vous avez pris le temps de laisser sur mon dernier article. Vous savez vraiment comment encourager quelqu’un en tout cas! Je reprends l’écriture du blogue avec plus d’entrain et d’idées que jamais!

Justement, comme je vous le disais à la fin de l’article, je veux absolument vous parler de mes deux grandes révélations des dernières semaines. J’ai l’impression d’avoir pris tout plein de bonnes résolutions un mois en retard, moi qui n’est pourtant pas très porté sur la chose habituellement. Par contre, si vous me suivez depuis longtemps, vous savez que j’adore relever des défis. Défi sans sucre, défi planche, défi push-up, défi sans glutendéfi cru ; ce n’est pas les défis qui manquent sur le blogue!

En début d’année, j’ai réalisé que le copain et moi mangions de plus en plus de produits transformés. Lorsque j’étais célibataire, j’en mangeais très peu. Jamais une boîte de céréales, de croustilles, de crème glacée ou de biscuits n’entrait chez moi. Je n’ai absolument rien contre ces aliments, mais soyons honnêtes, à part le facteur bonheur (qui est, j’en conviens, tout de même très important), ils n’apportent rien à votre vie. Les produits raffinés sont bien souvent dispendieux, moyennement (<- je me sens généreuse) bons pour la santé et génèrent de surcroît une quantité non-négligeable de déchets.

En jetant un regard critique sur le contenu de notre garde-manger et notre réfrigérateur, force a été de constater que notre alimentation, bien que 95% végétale (ovo-végé dans mon cas et végé pour le copain), n’était pas aussi santé et naturelle qu’elle aurait pu l’être.  Biscottes, barres tendres, barres énergétiques, pretzels, bagels, tortillas, sauces du commerce, biscuits, céréales sucrées, croustilles, glaces, etc… Nous avons beau acheter la version végétalienne de tous ces produits, ça ne les rend pas moins transformés pour autant. Ils ne viennent pas non plus avec moins d’emballage, de sucre, de sel et d’additifs. Et ils ne sont certainement pas moins chers non plus.

Bref, l’idée ce n’est pas de tout couper pour la vie (respire mon amour, je ne suis pas zélée à ce point-là), mais simplement de prendre conscience de nos habitudes de consommation. Pour nous et pour la planète.

bol-frites-et-salade

Donc, en quoi consiste ce beau défi me demanderez-vous? Simplement que durant le mois de février, nous n’achetons aucun produit transformé. Bye bye pretzels trempés dans l’hummus. Bye bye croustilles et salsa. Bye bye Clif Bars.

En gros, je centre nos repas et collations sur ce qui suit :

  • riz, patates, avoine, quinoa, millet et pain maison
  • tofu, tempeh, oeufs et légumineuses
  • fruits frais, congelés ou séchés
  • légumes frais, congelés ou en conserve
  • noix et graines (entières ou sous forme de beurre)
  • lait de soya et d’amandes

Vous allez me dire que le tofu, le tempeh, les légumes en conserve et les laits végétaux sont transformés et vous avez 100% raison. Par contre, je les considère comme «minimalement» transformés (j’aimerais éliminer les conserves, mais c’est tellement pratique les tomates en cannes!). Je m’étais également donné le droit d’utiliser les sauces que nous avions déjà sous la main et je n’ai pas coupé le sucre. Je mets du sirop d’érable dans ma vinaigrette et de la mélasse sur mon gruau, je ne pense pas que j’irai en enfer pour ça.

Ce défi est vraiment, mais vraiment flexible. Le copain ajoute des pâtes et des fausses viandes à son menu et moi j’agrémente parfois mes mueslis de poudre de protéines. On a aussi totalement englouti une fondue au chocolat pour la St-Valentin, no shame. Ce n’est pas un concours de qui va manger le plus «pure», mais plutôt un pas vers de plus saines habitudes.

smoothie-bowl-vert

Est-ce qu’on va retomber dans notre vieux moule en mars? J’espère que non, mais je ne peux parler que pour moi. Pour le moment (2/3 du défi d’écoulé), je vous dirais que je me sens plutôt inspirée. J’ai même le goût d’en faire plus. De un, à part les pretzels, rien ne me manque. De deux, malgré cette réduction de produits transformés, je trouve encore qu’on produit vraiment beaucoup de déchets! La plupart sont recyclables, mais quand même. L’achat en vrac façon zéro déchet m’interpelle de plus en plus. C’est donc à suivre!

Maintenant c’est votre tour de me dire…

  1. quel est LE produit transformé dont vous ne pourriez vous passer?
  2. si vous êtes tenté(e)s par un tel défi?

Ne partez pas trop loin, dans le prochain article, je vous parlerai de ma deuxième révélation du mois de janvier. Je me sens comme une nouvelle personne depuis, sans farce!

À bientôt!

alexe

Advertisements

11 réflexions sur “Défi «whole food»

    • Faudrait voir qu’est-ce qui t’attire dans les chips. Le côté croustillant? Le salé? Est-ce que tu en manges sans vraiment y penser (ex: devant la tv)? Est-ce que tu en mets systématiquement dans tes lunchs?

      Personnellement, je préfère simplement ne pas en manger parce que je trouve plus facile de m’abstenir complètement que d’arrêter d’en manger une fois que j’ai commencé. Il y a de quoi de vraiment «addictive» dans les croustilles…

      As-tu déjà essayé de faire tes chips de chou kale au four? Ou faire des patates frites maison (cuites au four sans huile?). Tu pourrais aussi remplacer ça par du popcorn que tu fais éclater avec très peu d’huile et de sel au micro-onde. C’est santé et super économique. 🙂

      J'aime

  1. Gaston

    « vous savez que j’adore relever des défis »

    Il y même eu le défi : un mois sans blogue.😝

    « Lorsque j’étais célibataire, j’en mangeais très peu »

    Ahhh les hommes et leurs mauvaise influence…

    Euh… Ovo-végé, ça veut dire que tu manges des œufs???

    1. Le produit dont je serais incapable de me passer et ce, depuis ma plus tendre enfance, c’est les chips au vinaigre. C’est essentiel à mon bonheur, 100 fois plus que le chocolat et je suis chocoholique.

    2. Oui, ça m’intéresse, mais pas en défi, en « life changing experience ». Ça fait longtemps que j’y pense et je commence à être sérieux dans mes réflexions. Qui sait, c’est peut-être pour bientôt.

    Aimé par 1 personne

    • Ahahah tu m’as fais rire avec ton défi un mois sans blogue. C’était plus un besoin qu’un défi par contre. 😉

      Oui, ovo-végé signifie que je mange des oeufs, mais pas de viande ou de produits laitiers.

      Depuis le temps que tu en parles, je pense que tu es prêt à un défi «whole food»! Commence par changer juste une collation ou un repas par jour pour rendre la chose plus accessible. Par exemple, si tu manges des céréales le matin, essaie plutôt de préparer des mueslis ou du gruau. Ou si tu manges des barres tendres en guise de collation, remplace-les par un fruit et une poignée de noix ou de l’hummus avec des crudités. Petit à petit, tu arriveras à te créer plein de bonnes habitudes! 🙂

      J'aime

  2. delphine

    Connais tu le groupe d’achat Nousrire ? Si non, je te conseille d’aller faire un tour sur leur site internet. Ça correspond aux valeurs de ton défi : on fait une commande tous les 2 mois, de produits en vrac, peu transformés de farine, fruits secs, noix, pates, etc ( bref tous mes aliments de base comme vegan ) et on va récupérer sa commande avec nos contenants. Les prix sont très bas, ça marche avec l’ade de la communauté de bénévoles. J’adore aller y récupérer ma commande, un peu comme Noël ! Contente que tu reprennes le blog !

    J'aime

    • Salut Delphine!

      Oui je connais, mais je ne peux pas acheter de grande quantité à la fois malheureusement. Notre chauffe-eau est DANS notre garde-manger ce qui, de un, prend vraiment beaucoup d’espace, et, de deux, fait tout rancir plus vite (à cause de la chaleur). Les seules choses qu’on achète en gros ce sont les noix chez Costco parce qu’on en passe quand même beaucoup et qu’à l’épicerie, c’est franchement trop cher.

      J’adore le concept de nousrir par contre et si je n’avais pas cette contrainte, c’est sûr que j’y participerais! 😀

      J'aime

  3. Elodie

    Je suis comme toi et je n’arrive pas à faire les choses à moitié. Je suis une accro aux barres tendres et je n’en achète plus car c’est trop facile d’en manger une pis c’est bon et tout mais je ressens plus de satisfaction à faire mes propres collations saines, je vais en acheter une de temps en temps mais je vais traiter ça comme un bonbon.

    J'aime

    • Moi aussi! J’en achetais pour dépanner ou pour me faire plaisir de temps en temps, mais on en avait toujours à la maison pour Antonin. C’est une grosse adaptation pour lui, alors je suis doublement fière de son cheminement. ❤

      J'aime

  4. Pingback: menu : semaine du 27 février |

  5. Il faudrait bien que je me rentre dans la tête que les produits transformés de type malbouffe ne sont bons que pour mes papilles! C’est ce que je me disais tout à l’heure en me faisant un sandwich avec les dernières tranches du fauxmage que j’ai acheté il y a deux jours à peine. =)

    Le produit dont j’aurais le plus de mal à me passer : les chips!

    Mais en toute honnêteté, j’achète peu de produits transformés.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s