Guide du nouveau végé : votre douce-moitié

parvis

Bonjour bonjour!

Je suis super contente que cette idée de petit guide végé vous plaise! J’ai reçu tout plein de questions intéressantes via facebook alors je me ferai un plaisir d’y répondre plus en détails sur le blogue.

Aujourd’hui, nous aborderons l’épineuse, mais très fréquente, situation soulevée par Vanessa :

Ce qui me décourage de maintenir mon végétarisme, c’est de devoir faire deux menus! Ça ne passe pas ici le végé au point de vue de l’homme.

Pour alléger l’article, j’utiliserai le masculin, mais l’inverse pourrait être vrai aussi : l’homme végé et la femme omnivore.

Tout d’abord, si vous faites le virage végé alors que vous êtes déjà en couple, il est important d’en discuter avec votre conjoint. Expliquez-lui les raisons de votre choix et faites-lui comprendre, sans jugement, que ces nouvelles valeurs sont importantes pour vous. Que ce soit pour l’environnement, les animaux ou votre santé, dites-lui ce qui est venu vous chercher pour que vous décidiez de faire le saut. Si possible, invitez-le à regarder des documentaires avec vous, il y en a tout plein en ligne!

Il y a également d’excellents livres sur le sujet tel que : The Food Revolution (celui qui m’a convaincu personnellement), The China Study et Eating Animals, mais je ne crois pas que vous arriverez à le convaincre de lire des briques du genre si le végétarisme ne l’intéresse pas à la base.

S’il refuse votre invitation, pas de problème, n’insistez pas. Dites-lui simplement que, si jamais il change d’idée, vous serez toujours prête à les écouter avec lui. En attendant, votre décision est prise et vous ne désirez plus apprêter d’animaux morts (vous pouvez utiliser le terme viande si vous préférez, les gens ont tendance à se sentir agressés par le terme «animal» quand on parle de ce qui se trouve dans l’assiette, même si c’est exactement ça) pour vos repas.

Donc on en arrive au problème de Vanessa : les deux menus. Je vois trois options possibles.

  1. Vous divisez les tâches hebdomadaires pour que chérie cuise ses propres repas et vous, les vôtres. Si vous avez des enfants, vous pouvez choisir de faire moitié-moitié végé et omnivore pour leurs repas.
  2. Vous préparez des plats végétariens, et votre conjoint ajoute la viande de son choix à son assiette.
  3. Vous mangez végétarien à la maison et il mange ce qu’il veut à l’extérieur.

Il n’est pas nécessaire d’être végétarien pour apprécier la bouffe végé. Essayez différents plats pour voir ce qui lui plaît ou pas. S’il n’aime pas le tofu dans un plat, ça ne veut pas dire qu’il n’aime pas le tofu du tout. Il y a des dizaines de façons de l’apprêter! Il y a aussi des plats à base de légumineuses, de tvp, de tempeh ou d’oeufs (si vous en mangez encore). Un bon pâté chinois aux lentilles ou un super chili avec des haricots et du tvp? Même les carnivores adorent!

Toutefois, j’en ai entendu suffisamment dans mes sept années de végétarisme pour savoir que certaines personnes ont de GROS préjugés envers le végétarisme : «les lentilles c’est pour les filles», «ça me prend de la viande pour garder mes muscles», «mais le bacon!», etc. Bref, il se peut très bien que, pour une raison ou une autre, votre douce-moitié ne veule pas suivre vos pas. Mais, ne vous en faites pas, la cohabitation est tout à fait possible!

Vous ne forcerez personne à devenir végétarien, mais personne devrait vous obliger à aller à l’encontre de vos valeurs non plus. Le respect doit être mutuel. Personnellement, je n’aurais jamais cuit de carcasses pour Antonin, même si je l’aime plus gros que l’Univers. J’ai des convictions que je ne suis pas prête à abandonner par amour. C’est pratique qu’il soit végétarien maintenant, mais nous serions encore ensemble s’il ne l’était pas devenu. On arrivait à vivre avec nos différents points de vue grâce à la communication et au respect de l’autre.

En terminant, j’ajouterais que votre copain/copine n’est pas à votre charge. Il/elle ne se laissera pas mourir de faim si vous ne lui présentez que des repas végés. Il va finir par manger ce qu’il y a dans son assiette ou se préparer quelque chose d’autre. 😛

En espérant que ça vous donne des pistes de solutions pour vivre votre cohabitation plus facilement!

Bonne chance!

alexe

Publicités

2 réflexions sur “Guide du nouveau végé : votre douce-moitié

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s