Week-end

Bonjour tout le monde!

J’espère que vous avez passé un beau week-end! Le mien a été un excellent mélange de travail (que j’ADORE donc ça ne me dérange pas de rentrer le samedi), de rencontres entre amies, de magasinage et de popotte. Les prochains jours ne me laisseront pas beaucoup de temps pour dormir donc aucune minute pour cuisiner. J’ai donc profité de mon samedi soir de congé pour préparer une quadruple recette de tofu brouillé, quelques ingrédients de base pour des salades (betterave spiralitzées, carotte râpée, chou rouge tranché et laitue lavée), des pois chiches rôtis au cari et au cumin, le mélange de quinoa et la guacamole des wraps au quinoa au cari, cinq mousses au beurre d’arachides pour mes déjeuners, cinq gruaux à la banane et aux bleuets (recette à venir) pour mes collations matinales et trois poudings protéinés au chocolat Vega pour mes collations de fin de soirée. Si j’ai bien calculé, il me restera seulement à faire de gros smoothies verts (avec spiruline!) pour mes collations d’après-midi et je devrais être en business. En tout cas, ça en prend de la bouffe pour me nourrir pendant une semaine! Vous devriez voir mon frigo en ce moment… Il déborde de plats en tout genre! 😛

Burritoville

Comme je vous l’avais dit la semaine dernière, j’ai commencé mon week-end en beauté au Burritoville en compagnie de la gang de l’Association Végétarienne de Montréal. Je suis vraiment contente d’y être allée pour le bon moment que j’ai passé avec mes copines et les belles rencontres que j’y ai faites mais, entre vous et moi, on ne se déplace pas uniquement pour ce resto. La bouffe est décente mais sans plus. Avec la panoplie d’excellents restaurants mexicains qui ont pignon sur rue dans la métropole, celui-ci ne vaut pas tellement le détour. Les plats sont servis sans accompagnement (une petite salade verte ne coûterait que quelques sous mais ajouterait un peu de «mmmffff» aux assiettes) et, à 18h30, les cuisines étaient à court de guacamole. Un resto mexicains sans guacamole c’est comme un restaurant italien sans pâte ou un resto thaï sans lait de coco. Assez ordinaire merci. De plus, à ce qu’on m’a dit, c’est un problème récurrent. Le point positif c’est qu’ils vendent les kombuchas RISE, ce que ne font pas les autres restos mexicains de la ville…

La Panthère Verte

Si vous êtes dans le coin de Guy-Concordia, je vous suggère plutôt La Panthère Verte! Là-bas, je n’ai jamais manqué de rien. Le service est rapide, la nourriture est excellente et les prix sont abordables. Un gros WIN sur toute la ligne. Lors de ma dernière visite, j’ai commandé une petite salade (uniquement celles sans gluten mais j’ai tout de même trouvé qu’il y avait une belle variété) et le nouveau kombucha RISE à la rose. Myriam m’avait amené des boules d’énergie au sarrasin pour dessert. Miam! Merci miss! 🙂

Bols du Dragon

Finalement, après un après-midi de magasinage entre soeurs, Gaby et moi sommes revenues à l’appart pour se faire de dé-li-cieux bols du Dragon comme chez Aux Vivres (j’ai même acheté les petits bols pour la sauce exprès pour ça)! Saviez-vous que la recette se trouve dans le livre Ripe from around Here de Jae Steele? Cette découverte vaut le prix du livre à elle seule mais vous la trouverez également sur le blogue de l’auteure! À noter toutefois que, sous les conseils d’une amie (Myriam, pour ne pas la nommer), nous avons doublé la quantité de levure nutritionnelle. J’ai l’intention de manger ce repas à toutes les semaines pour le restant de l’année. Je dis ça au cas où vous vous demanderiez pourquoi les nouvelles recettes sont rares dans les prochaines semaines… 😉

En passant, avez-vous vu la bonne nouvelle sur la page Facebook d’IGA?

 banane iga

Merci à ma soeur de m’avoir transmis la bonne nouvelle!

Sur ce, je vous souhaite à tous une excellente semaine et on se dit à bientôt!

alexe

Publicités