Pleurs et humiliation

Tout d’abord, merci à tous pour vos encouragements!

J’aimerais pouvoir vous dire que le titre de l’article n’est qu’une blague et que j’ai réussi le test de motricité sans problème mais, hélas, c’est loin d’être le cas. Si un des candidats qui attendait patiemment son tour (ils étaient une vingtaine à me regarder faire) avait pu sortir son cellulaire et enregister ça sur vidéo, je serais la nouvelle sensation sur You Tube en ce moment. Ma performance valait un gros million de dollars, au moins. Malheureusement, probablement un gros zéro sur ma demande d’admission… Juste pour vous donner une idée, je n’ai pas réussi ni la pirouette (à cinq ans j’étais capable par contre) ni le saut par-dessus le cheval d’arçon (je suis restée coincée une jambe de chaque côté).

J’étais tellement découragée que je n’ai pu m’empêcher de me mettre à pleurer en attendant l’entrevue… C’est donc avec les yeux rougis et des tremblements dans la voix que j’ai dû tenter de convaincre la représentante du Bac que je voulais vraiment être admise. Comme j’avais de la difficulté à aligner trois phrases sans pleurer, je m’en suis tenue au strict minimum.

Bref, c’était une expérience épouvantable. Pire qu’un examen d’éducation physique au secondaire parce que, cette fois, c’est mon avenir qui en dépend. Heureusement, ma soeur est là pour mettre les choses en perspective dans ces moments-là. Après un bon 30 minutes au téléphone, je reprends un peu le dessus.

Avant de partir, je me suis préparé un petit lunch : une tortilla de blé entier recouverte de beurre d’arachide et une pomme Cortland.

J’ai mangé le tout dans le métro. J’avais également amené des crudités pour grignoter sur le chemin du retour mais j’étais incapable d’avaler quoique ce soit. Finalement, vers 15h30, je me suis pris un morceau de pain aux lentilles avec du ketchup et du concombre.

Le pain se tient beaucoup mieux une fois refroidie. Il était à peine sortie du four hier soir quand on s’est servi, on était affamé!

J’essaie à nouveau une recette de Simple et Délicieux ce soir en plus d’une tentative de pain Naan à la coriande. J’ai failli laissé tomber mes plans culinaires pour me rouler en boule sous mes couvertes mais je me suis dit que la vie continue même après un échec aussi cuisant (et humiliant)… Ouep, je suis courageuse de même… 😉

J’aurais ma réponse de l’Université à la fin mai. On peut toujours rêver.

Bonne fin de journée!