Bonne année!

bonne-annee-garance-dore

J’espère que votre année 2013 est partie du bon pied! Est-ce que vous avez pris des résolutions? Sont-elles déjà brisées? 😉

Personnellement, j’ai arrêté de prendre des résolutions il y a longtemps car je sais qu’elles ne durent jamais plus d’une semaine et, encore là, je suis généreuse avec moi-même. L’année dernière, je croyais avoir trouvé une nouvelle formule qui me conviendrait mieux : des objectifs annuels. Après-tout, la plupart des gens ont des objectifs dans la vie non? Que ce soit des objectifs professionnels ou personnels, on a tous une idée de ce qu’on aimerait faire ou de la personne que l’on aimerait être. En tout cas, c’est ce que je pensais en janvier 2012.

Débutons en revoyant ces fameux objectifs (vous pouvez voir l’article complet ici) et en discutant des résultats…

LIFE – Diminuer mon niveau de stress

Ishhh… Six mois dans un pays étranger, la fin d’une relation, un déménagement, neuf (NEUF!!) emplois différents, une blessure et des mois de réhabilitation, une perpétuelle recherche d’emploi (je suis pigiste) et des malaises inexpliqués (qui sont revenus depuis quelques semaines). Stressée? Moi? À peine. 😉

Atteint? Non.

MIND – Me sentir mieux dans mon corps

Ça vient et ça part selon mon niveau de forme physique. Ma confiance en moi est davantage reliée à ce que je suis capable d’accomplir lors de mes entraînements que mon apparence. Si je suis capable de courir 10 km ou faire 30 push up, je me sens super bien dans ma peau. Si on m’enlève le plaisir de m’entraîner, je sombre dans la déprime et je me mets à me trouver moche.

Ces derniers temps, je me sens super bien dans ma peau. J’adore les HIIT! J’ai de bons résultats avec moins de 30 minutes par jour. Bonjour vie sociale retrouvée! 🙂

Atteint? On and off… En ce moment : ON!

FITNESS – Courir un marathon

Inutile de s’y attarder… Je me suis blessée après environ 5 semaines d’entraînement. Je ne suis pas certaine que courir un marathon fasse partie de mon futur et je suis correcte avec ça. La course est sensée aider la santé osseuse mais la mienne ne semble pas en avoir tiré de bénéfice. Je prends des suppléments de calcium et vitamine D et j’espère pouvoir intégrer des petites courses extérieurs à mes entraînements l’été prochain mais mes rêves de 42 kilomètres ont été remisés pour le moment.

Atteint? Non.

STUDY – Finir ma certification d’entraîneuse personnelle

Oh boy... Il est temps de me confesser. La réponse est «oui», j’ai bel et bien fini mon cours d’entraîneuse personnelle. En fait, j’ai obtenu ma certification la veille de mon départ d’Australie. J’ai fait reconnaître ma certification par Canfit Pro ce qui m’a permis d’être entraîneuse personnelle chez Énergie Cardio cet automne. Je vous avais caché ce petit détail…

En fait, je ne vous en ai pas parlé car je n’étais vraiment pas à l’aise dans cet emploi. Je n’ai pas vraiment encore compris pourquoi mais je redoutais chacune de mes journées de travail. J’étais stressée et malheureuse et je faisais un salaire de misère. Au Québec, sans baccalauréat en kinésiologie, c’est très difficile de se trouver un bon emploi comme entraîneur. Je comprends tout à fait la raison derrière ça et je l’appuie à 100%.

Je suis TELLEMENT contente de ne pas avoir été accepté en kinésiologie à l’UQAM en 2010! Après 2 semaines comme entraîneuse privée, je savais que ce métier n’était pas pour moi. J’ai quitté au bout de 2 mois et demi et ça a été un vrai soulagement lorsque j’ai remis mon uniforme.

Bref, j’ai ma certification mais je ne pense pas m’en servir à un niveau professionnel. Je suis heureuse d’avoir les connaissances que j’ai et j’aimerais peut-être avoir quelques clients privés l’été prochain (j’entraînais quelqu’un dans un parc l’été dernier et j’adorais ça) mais je ne retravaillerais pas dans un gym.

Atteint? Oui mais ça ne servira pas finalement…

CAREER – Enseigner le spinning

J’avais écris cet objectif plutôt que celui d’être entraîneuse personnelle car Steven et moi ne pensions pas qu’il était réaliste que je commence comme entraîneuse en Australie avant d’avoir un meilleur niveau d’anglais.

Je n’enseignerai probablement jamais le spinning et je n’enseigne plus l’aérobie non plus. Pour continuer d’enseigner chez Énergie Cardio, il faudrait que j’investisse encore dans la formation pour être certifiée Les Mills. Il faut être prêt à enseigner beaucoup de cours par semaine pour penser rentrer dans son investissement et, en ce moment, je préfère garder mon énergie et mes disponibilités pour travailler dans mon domaine.

Atteint? Non.

***

Comme vous pouvez le voir, ça n’a pas été une excellente année côté objectifs. Le truc c’est que je m’en balance totalement. En 12 mois, j’ai le temps de changer d’idée mille fois alors qu’est-ce que ça me donne de me fixer des buts annuels?

Comment pouvais-je savoir que je quitterais l’Australie, que je n’aimerais pas être entraîneuse ou que je me blesserais au point de ne plus pouvoir m’entraîner pendant 3 mois?

Aussi, je ne suis plus la même personne que j’étais il y a 12 mois. Je ne sais pas si c’est moi qui vieillie ou si c’est dû à mon voyage à Uluru (sur lequel je vous dois toujours un article) mais mes priorités, mes intérêts et ma personnalité ont beaucoup changé en un an.

Qui sait ce que 2013 me réserve? Je pourrais rencontrer l’homme de me vie et fonder une famille (maman, j’espère que tu ne fondes pas trop d’espoir là-dessus 😛 ) ou partir faire le tour du monde avec mon sac à dos ou trouver un super emploi qui me demande de déménager à New York (on peut toujours rêver) ou me faire frapper par un bus demain matin (je touche du bois), bref, je n’ai AUCUNE idée de ce que l’avenir me réserve.

Mon seul et unique objectif dans la vie est d’être heureuse au jour le jour. Si un truc me rend malheureuse, je le change. Le problème c’est que, comme je change moi-même quotidiennement, il m’est impossible de prévoir ce qui me rendra heureuse dans quelques mois, dans quelques semaines ou même après-demain.

Ainsi, cette année, plutôt que de me fixer des objectifs ou de prendre des résolutions, je décide plutôt d’ouvrir les bras au destin, de sourire et de lui dire : «Bring it on! I’m ready for anything!»

Je vous souhaite à tous une formidable année 2013!

xxxx

Publicités