Défi d’alimentation vivante – deux semaines plus tard

Bonjour tout le monde!

Est-ce que votre weekend est parti du bon pied? De mon côté, après une sieste en fin d’après-midi et un petit workout en début de soirée, je me sentais d’attaque pour un film alors j’ai fait un détour par le club vidéo en revenant du gym. Je suis repartie avec le premier coffret de Downton Abbey, LA série du moment semble-t-il. Considérant le fait que j’ai terminé la totalité de la saison 1 dans les 12 dernières heures, vous pouvez en conclure que ce n’est pas trop mal… 😉

Je me suis couchée vraiment tard mais, comme je travaille jusqu’à 1h30 cette nuit, il fallait que je rechange mon rythme de sommeil pour me coucher plutôt que me lever à 2h30. On va voir de quoi j’aurai l’air lundi lorsqu’il va faudra que je ré-inverse mon cycle de sommeil! Mais bon, rien ne sert de s’inquiéter maintenant, on verra bien! En fait, j’étais inquiète pour rien en prévision de cette semaine car tout s’est super bien passé. Je ne sais pas si c’est dû au fait que j’avais commencé à me lever plus tôt trois jour d’avance ou si l’alimentation vivante peu m’avoir aidé à trouver l’énergie nécessaire pour être fonctionnelle avec moins d’heures de sommeil mais j’ai été en super forme jusqu’à vendredi après-midi!

Justement, parlons de ma deuxième semaine de défi d’alimentation vivante!

sandwich

Sandwich à l’humus (recette de Crudessence), carotte, luzerne, tomate et laitue sur pain de pulpe

Défi jour 8 à 14

  • Je dois avouer que ma plus grande surprise de la semaine a été la facilité à laquelle je me suis adaptée à mon nouvel horaire. Les deux derniers jours, je me suis même réveillée de façon naturelle avant mon réveil-matin! C’est le jour et la nuit en comparaison avec mon expérience des Fêtes où j’avais peine à me lever au son de mon alarme… Je me réveille facilement à 2h15 (alors que mon réveil est programmé pour 2h45) et je n’ai aucune difficulté à m’endormir vers 19h. Est-ce que c’est dû à l’adrénaline de la première semaine ou au changement dans mon alimentation, impossible d’en être certains pour le moment.
  • Une autre différence majeure entre les 5 derniers jours et mon remplacement en décembre est l’énergie que j’ai en après-midi. Je m’en suis déjà confessée, pendant les Fêtes, j’ai passé presque tous mes après-midis à écouter des films et des séries télévisées sur Netflix. J’étais léthargique et rien ne me motivait. Cette fois-ci, je m’entraîne avec vigueur et j’essaie aussi d’être productive dans la cuisine ou dans mes tâches quotidiennes. Quelle que soit la cause de cette vigueur retrouvée, je ne m’en plaindrai pas!
  • Côté digestion, ça s’est beaucoup calmé depuis mon dernier compte-rendu. Je n’ai plus de gargouillis en soirée et les ballonnements ont aussi beaucoup diminué. Toutefois, il faut que je fasse attention à ne pas sur-consommer de fibres. C’est dur parce que mon pain de pulpe est TELLEMENT bon sauf que mon système digestif l’apprécie beaucoup moins.

pouding au boulot

 

Pouding vivifiant au cacao servi sur une montagne de petits fruits et garni de sarrasin germé, graines de citrouille et cannelle

 

  • Contrairement à la première semaine du défi où mon appétit semblait avoir diminué, cette-fois, je suis un trou sans fond. Ce n’est pas vraiment surprenant car se lever aux petites heures comme ça m’a toujours fait le même effet… Les premiers jours, j’avais mal évalué l’ampleur de mon appétit matinal alors mes lunchs n’étaient vraiment pas assez volumineux. Vendredi, j’ai amené trois repas complets (plutôt qu’un déjeuner et deux plus petites collations) et je pense qu’il s’agit de la formule magique.
  • Justement, dû à ce mauvais «planning» de ma part, j’ai dû faire une petite entorse au défi mardi. Après avoir englouti 4 gros bols de fruits frais (je suis chanceuse, on a un petit buffet de fourni au boulot), je n’étais toujours pas rassasiée alors je suis allée me servir une gigantesque cuillère de beurre d’arachide. J’avais besoin de quelque chose de lourd et soutenant et je n’avais rien de tel sous la main. Maintenant, le tiroir de mon bureau contient des amandes et du beurre d’amande pour ces fringales imprévisibles.
  • Ça m’a donc pris quelques jours à m’habituer aux quantités que je devais amener mais, autrement, je ne trouve pas beaucoup plus difficile de préparer des lunchs crus que mes lunchs habituels. Il faut juste être plus prévoyants car les options crues n’abondent pas si vous avez une fringale et rien sur vous…

pâtes

 

Nouilles de courgette crémeuses au cari

 

  • Je me plais toujours autant à essayer de nouvelles recettes crues mais je dois admettre que je commence aussi à m’ennuyer de certains aliments comme les oeufs, les courges et le beurre d’arachides (selon mes recherches, il n’est pas possible de trouver des arachides crues). De plus, je préfère certains légumes comme le poivron et le brocoli sous leur forme cuite alors je trouve que ma diète manque un peu de variété. Je me force parfois à en manger mais ce n’est pas mes premiers choix…
  • Après en avoir goûté de délicieux au potluck cru, j’ai essayé de germer mes pois chiches et le résultat ne m’a pas plu du tout. C’était vraiment amer. On aurait dit une livre de luzerne condensé dans la grosseur d’un pois. Pas fameux… Par contre, j’ai beaucoup de succès avec mon sarrasin germé et déshydraté!
  • À mon plus grand bonheur, mes nausées ne sont toujours pas revenues! À part la disparition du soya, rien dans ma diète n’a changé depuis le début du défi par rapport au 9 mois où j’en ai souffert auparavant (j’étais végétalienne les 4 premiers mois donc les produits laitiers ne peuvent pas être en cause). J’ai hâte de ramener le tofu, le tempeh et le lait de soya dans mon alimentation pour voir si elles reviennent. J’espère que non parce qu’une diète végétarienne sans soya, je trouverais ça triste! 😦

végéburger

 

Végé-burger déshydraté aux lentilles et amandes (recette à venir)

Et voilà qui conclu ma deuxième semaine de défi d’alimentation vivante! Plus que 5 jours avant la fin et je n’arrive pas à décider si ça me rend triste ou joyeuse. Je crois qu’il s’agit de mon défi préféré parmi tous ceux parus sur le blogue depuis les débuts! J’ai découvert plein de savoureuses recettes et de nouvelles manières d’apprêter les aliments. C’est certain que ça m’a complètement sorti de ma zone de confort mais, parfois, il faut ce qu’il faut pour élargir nos horizons! Évidemment, il m’en reste beaucoup à apprendre mais, même si le défi prend fin jeudi prochain, ça ne signifie pas que je ne m’amuserai plus à cuisiner cru! Après-tout, je ne me suis pas acheté un déshydrateur pour l’utiliser trois semaines seulement! 😉

Ok, la période des questions est ouverte! Est-ce que j’ai oublié un sujet que vous auriez aimé que j’aborde dans ce deuxième compte-rendu?

Bonne fin de journée!

alexe

Publicités