Zéro déchet : produits écolos #4

sacs

Bonjour!

Vous savez, ça ne prend pas grand chose pour débuter une démarche de réduction des déchets. Comme on l’a vu dans le deuxième article de la série, le but premier est de s’éloigner du plastique le plus possible. Un des trucs les plus facile à intégrer à son quotidien, c’est l’utilisation de sacs réutilisables pour faire ses courses. Dans notre cas, nous en avons environ une demi-douzaine pour parer à tout. Nous en laissons quelques-uns dans le coffre de la voiture (pour une commission de dernière minute, mais c’est rare qu’on les utilise), j’en ai un en permanence dans ma sacoche (une version miniature qui ne prend pas de place) et nous avons aussi un sac de sacs tout prêt à partir pour les courses le samedi matin.

Lorsqu’on a des produits à acheter en vrac comme du riz ou des lentilles, soit on amène directement nos pots Masson (lavés et bien séchés), soit on remplit des sacs à vrac qu’on videra dans les bons bocaux de retour à la maison. Cette méthode est super pratique si vous n’avez pas de voiture ou si vous avez beaucoup de produits à acheter. C’est bien joli des bocaux de verre, mais c’est lourd en titi. Le seul moment où vous n’aurez pas le choix de traîner des contenants, c’est pour les liquides (vinaigre, huile, sirop d’érable, kombucha, etc). Si ça vous intéresse, je pourrais écrire un petit ABC de l’achat en vrac. Des intéressés?

Sacs d’épicerie

Ok, là c’est la base de la base. Je pense bien que tout le monde possède des sacs d’épicerie réutilisables en 2018. Si vous avez tendance à les oublier, faites comme nous et laissez-en dans la voiture! Éventuellement, ça deviendra aussi automatique que d’amener vos clés et votre porte-monnaie pour faire les courses. Si vous les oubliez, retournez les chercher à la maison ou jonglez vos achats dans vos mains. Croyez-moi, ça va finir par rentrer. Il n’y a aucune bonne raison d’utiliser un sac de plastique.

Il existe plusieurs modèles de sacs faits de plusieurs matériaux différents. Personnellement, je regrette que les miens soient fait de plastique, mais je n’avais pas les connaissances que j’ai maintenant. Le bon côté, c’est qu’ils sont facilement nettoyables (une bonne secousse à l’envers + un linge humide et c’est fini!) et les poignées de deux longueurs différentes sont très pratiques. Les sacs en tissus sont plus écologiques, mais devront être lavés à la machine. Les paniers de rotin quant à eux sont très à la mode en ce moment (c’est vrai que ça fait de belles photos), mais ils sont plus dispendieux et encombrants. Le sac idéal c’est celui que vous avez déjà sous la main. Si vous avez des talents en couture, vous pouvez même fabriquer les vôtres à l’aide de vieux draps/nappes! Ça vaut pour les autres types de sacs que nous verrons dans quelques instants.

Si vous avez un chariot pour les courses, pas besoin de sac, déposez simplement vos achats dans le chariot en commençant par les plus lourds.

Sacs pour les fruits et légumes

On dirait que c’est là que les gens commencent à reculer et je ne comprends pas pourquoi. Ce n’est pas plus compliqué de déposer ses poivrons, sa laitue ou ses pommes dans son propre sac que dans les sacs de plastique proposés par l’épicerie. Le hic c’est que beaucoup de fruits et légumes viennent déjà enveloppés dans un sac. Parfois, et c’est bien malheureux, la version emballée (ex. sac de 4 poivrons ou 5 lbs de pommes) est moins chère que le même légume/fruit en vrac. À vous de choisir rendu-là. On préfère maintenant faire nos courses au marché parce que c’est là qu’on retrouve la plus grande variété d’aliments sans plastique. Si on est pris pour aller à l’épicerie, on achète ce qui ne vient pas emballé, et le reste on s’en passe cette semaine-là.

Pour les fruits et légumes que vous pouvez acheter en vrac, utilisez vos propres sacs! C’est pratique, meilleur pour l’environnement et super joli! Ma mère m’a offert un ensemble de Saksac en 2016 et on les utilise à toutes les semaines. La seule chose que j’évite de mettre dedans ce sont les raisins et les haricots verts parce que ça reste un peu pris dans les trous (la patience n’est pas ma plus grande qualité…), alors j’utilise plutôt des sacs à vrac pour ces deux trucs.

Les caissiers et caissières n’ont jamais protesté devant nos sacs puisqu’on voit très bien le code du produit par les trous. La plupart sont complètement indifférents, mais quand on reçoit des commentaires, ils sont toujours positifs (il y a un vendeur de fruits au marché qui nous répète toujours «C’est l’avenir!!!» quand on lui présente nos oranges dans un Saksac). De plus, les sacs sont super légers donc n’ont à peu près aucun impact sur le prix des aliments. Au marché, on transvide ce qui se trouve dans le panier dans notre sac et on remet le petit panier au préposé du kiosque.

Sacs à vrac

La variété des produits que l’on trouve en vrac aujourd’hui est hallucinante. Des légumineuses aux farines en passant par le sucre, le bicarbonate de soude, le vinaigre, les pretzels,  les noix, les fruits séchés, et j’en passe, vous trouverez de tout ou presque! Comme je le disais plus haut, les pots Masson (ou Bernardin, je ne veux pas faire de favoritisme) sont plutôt lourds donc pas idéals pour acheter une grande variété de produits en vrac. Ça se glisse aussi plus ou moins bien dans votre sac à mains si vous prévoyez passer au magasin directement après le boulot.

Les sacs à vrac sont parfaits pour acheter du pain ou des bagels chez le boulanger (la farine ou les petites graines pourraient passer au travers des sacs à fruits), et tout et n’importe quoi au magasin en vrac. Même Bulkbarn accepte maintenant que vous ameniez vos propres contenants, en autant qu’ils soient propres et non-tachés (certaines succursales sont plus pointilleuses que d’autres là-dessus. À Lévis, les filles examinent attentivement nos sacs alors qu’au Marché Central de Montréal, elles se contentent de noter le poids sans vraiment porter attention aux détails).

Nous avons des sacs achetés sur Amazon, des sacs fait par ma mère (merci maman!) et des Sacksac. Ça peut sembler beaucoup, mais il y en a souvent à la laveuse ou au frigo donc on n’en a jamais trop. Si vous aimez mieux le look minimaliste, les filles de Dans le Sac en font de très mignons et simples aussi!

bocaux vrac

Bocaux et autres plats

Les contenants de verre sont idéals pour l’entreposage de vos aliments en vrac, surtout si vous ne comptez pas les consommer rapidement. En plus d’être super au niveau de la conservation, ils ont l’avantage de vous permettre de voir si vous arrivez au fond du pot. Possible chicane de couple à prévoir si votre conjoint mange le plat de pretzels en deux jours par contre. Je suis à la veille d’en faire un pour lui et un pour moi. 😉

Même si je ne prône pas l’utilisation du plastique, surtout au niveau de l’alimentation, j’ai quand même plusieurs plats de plastique de gros formats pour ma farine blanche, ma farine de blé, le sucre blanc, le sucre brun, les pâtes à spaghetti, les céréales et pour les cossins d’extra (nous avons eu des problèmes de souris lors de notre première année dans cet appart alors maintenant TOUT est dans des contenants solides). Au rythme où on passe la farine, ce serait ridicule d’essayer de caser ça dans un pot Masson. Un pot = un pain.

J’utilise mes pots de verre pour la congélation et pour les lunchs qui doivent être réchauffés. J’ai les mêmes plats de rangement depuis 2010 (ahhhh les souvenirs hihi!).

Pas besoin de courir à la quincaillerie pour vous gréer de mille et un plats par contre. Vous pourriez utiliser des contenants de verre vides comme vos anciens pots de confitures, de sauce tomate ou de condiments. Ça ne vous coûtera rien! Je dois toutefois avouer que j’aime bien que mes pots soient de la même grosseur parce qu’ils sont plus facile à empiler, mais ça c’est moi et mes problèmes de perfectionniste.

***

Et voilà qui complète la tournée des contenants nécessaires (ou, du moins, utiles) à l’achat en vrac et à la réduction des déchets produits par notre maisonnée! En espérant que ça vous ait été utile!

N’hésitez pas à me laisser vos questions dans les commentaires s’il y en a! Je prends les demandes spéciales!

Bonne journée!

alexe

Publicités

10 réflexions sur “Zéro déchet : produits écolos #4

  1. Louise

    Comme je suis seule chez moi, je fais des achats minimes pour la semaine à l’épicerie. Si je prends 3 tomates, 2 courgettes etc, je ne prends même pas la peine de les mettre dans mes sacs à vracs. La caissière/caissier les pèse ensemble sur la balance tout simplement et je n’ai jamais eu de commentaires. De toute façon, je lave tous mes fruits et légumes. Vive la simplicité!

    Aimé par 2 personnes

  2. ChichKaponBlog

    Je fais pareil que Louise, depuis que je suis à Montréal je met tous mes fruits et légumes directement dans mon panier et je donne tout en vrac à la caisse. On m’a jamais rien dit ! Par contre, quand je suis en France c’est plus compliqué parce que c’est au consommateur de peser ses affaires, pour le moment j’ai pas essayé mais j’ai l’impression que je vais me faire regarder tout croche si j’arrive avec mes tomates séparées sur le tapis.

    J'aime

  3. Les sacs de vrac, c’est vraiment une bonne idée ! À condition d’avoir accès à un magasin de vrac mais ça c’est une autre histoire 😀 Mais cela nous permet au moins de prendre les légumes non emballés, même si comme tu le mentionnes, c’est décevant de voir des légumes et fruits emballés mais moins chers que les non emballés…

    C’est plus pour le côté beauté et moins pour le côté épicerie, mais je te recommande vraiment les lingettes démaquillantes lavables en coton, personnellement, ça a fait une belle différence niveau budgétaire et dans la poubelle ! Je les ai depuis 3 ans et aucune tâche, la qualité est toujours très satisfaisante.

    En tout cas bravo pour ta démarche globale du zéro déchet, notre planète en a bien besoin ! 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. Pingback: Zéro déchet : produits écolos #5 |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s