En direct de l’Atlantique

Bonjour!

Finalement dans les airs! Dans quelques heures, je mettrai enfin les pieds à Rome ! Je ne suis pas certaine d’y croire encore… Malheureusement, je risque d’arriver les yeux à moitié fermés car, sans hublot pour m’accoter, je risque de ne pas fermer l’œil de toute la nuit. En plus, le film Up in the air devrait commencer bientôt. Avec Air Transat, on n’a pas le luxe d’avoir notre moniteur personnel alors il faut écouter les films qui passent sur les écrans principales…

Heureusement, où ils perdent des points technologiquement, ils les gagnent côté bouffe ! J’ai pris soin de demander un repas végétarien à notre agente de voyage et j’ai été agréablement surprise de ce que l’on m’a servi. En plus, les repas végétariens sont servis en premier. Ah, dans vos dents les carnivores ! 😉

 

Désolée pour la qualité de la photo, le flash ne donne pas un résultat terrible. Dans mon petit plateau : un cari de pois chiches à l’indienne avec du riz blanc, une petite salade verte, un petit pain de grains entiers et quelques morceaux de fruits. Le cari et le riz étaient un peu secs mais le goût était excellent. J’ai TOUT mangé sans exception. Je crois que c’est une première en avion ! Surtout que j’ai soupé il n’y a pas si longtemps. Ah, quoique non, ça faisait quand même plus de 6 heures.

Ce qui est comique c’est que le dessert végétarien est constitué de fruits alors que, dans les autres plateaux, il y avait des mini brownies. Quoi, il y a du poulet dans vos petits gâteaux ? Ma mère m’a gentiment offert un des siens mais j’étais pas mal pleine après avoir fini mon propre plateau.

Bref, je vous recommande fortement les repas végétariens lors de votre prochain vol ! Ah, et aussi, n’ayez pas peur d’amener votre propre lunch à bord. Les douaniers ne font pas de cas de quelques crudités, barres tendres, muffins, fruits, noix, sandwich, etc. Ceux de la frontière américaine ne vous laisseront pas passer si vos fruits ne portent plus leurs étiquettes par contre. Vous pourrez embarquer dans l’avion mais votre pauvre petite pomme innocente devra rester au sol. J’amène toujours mille et un snacks avec moi au cas où le repas serait désastreux ou s’il n’y en a pas de fourni (ce qui est le cas avec Air Canada).

Bon, il semblerait que le film ne commencera pas de si tôt alors je vais essayer de fermer l’œil un peu !

À bientôt !

Publicités