The results are in…

and they’re not what I wanted to hear.

Désolée pour l’anglais mais parfois, c’est plus simple pour moi d’exprimer mes émotions dans la langue de Shakespeare.

Traduction plus que libre : j’ai reçu les résultats de mes tests sanguins et c’est loin des bonnes nouvelles que j’espérais partager avec vous. De but en blanc, j’ai une grosse carence en fer et un déficit en vitamines B12.

Le Fer

(source de l’image)

Le fer existe sous 2 formes principales. Le fer héminique, présent dans les aliments de source animale, est facilement métabolisé par l’organisme, tandis que le fer non héminique (présent dans les aliments de source végétale) est moins bien absorbé. L’organisme ne peut synthétiser le fer et doit donc le puiser dans les aliments.

Le fer est présent dans l’hémoglobine des globules rouges qui transportent l’oxygène vers toutes les cellules. Il est aussi présent dans la myoglobine, une substance semblable à l’hémoglobine, qui aide les muscles à mettre de l’oxygène en réserve. Le fer est essentiel à la production de l’adénosine triphosphate (ATP), source première de l’énergie corporelle. Il participe à plusieurs processus physiologiques vitaux, comme la régulation de la croissance des cellules et de leur différenciation.

En Amérique du Nord, l’anémie ferriprive touche environ 20 % des femmes, 50 % des femmes enceintes et 3 % des hommes.

La plupart des personnes ayant une anémie ferriprive légère ne le remarquent pas. Les symptômes dépendent en grande partie de la vitesse à laquelle l’anémie s’est installée. Lorsque l’anémie apparaît progressivement, les symptômes sont moins évidents.

  • Une fatigue
  • Le teint pâle
  • Un pouls accéléré
  • Un essoufflement plus prononcé à l’effort
  • Les mains et les pieds froids
  • Des maux de tête
  • Des étourdissements
  • Une diminution des performances intellectuelles

Les personnes végétariennes, surtout si elles ne consomment aucun produit de source animale comme les végétaliens, sont particulièrement à risque.

Les effets à long terme d’une carence en fer inclus des troubles cardiaques donc ce diagnostic n’est pas à prendre à la légère.

Information : Passeport Santé

Selon mon médecin, mes réserves de fer sont presque toutes épuisées, elle souhaite donc que je commence à prendre des suppléments dès maintenant.

Vitamine B12

(source de l’image)

La vitamine B12 est essentielle à la croissance, à la division cellulaire, au fonctionnement adéquat de toutes les cellules du corps et à l’équilibre du système nerveux. Elle intervient plus précisément dans la synthèse de l’ADN, de l’ARN et des protéines, dans la formation des globules rouges ainsi que dans le métabolisme des glucides et des lipides.

Dans les aliments, la vitamine B12 se trouve principalement dans les produits d’origine animale, notamment les abats et les crustacés. Certains produits d’origine végétale en contiennent, comme le miso ou la spiruline, mais sous une forme qui n’est pas absorbée par l’organisme. Les céréales à déjeuner, la levure alimentaire et certaines boissons de soya sont enrichies en vitamine B12.

Les réserves en vitamine B12 dans l’organisme sont importantes. Les symptômes attribuables à une carence peuvent donc prendre des mois voire des années à apparaître et sont difficile à diagnostiquer. Une déficience en vitamine B12 provoque de la fatigue, de la faiblesse, de l’essoufflement, des nausées, de la constipation, des flatulences, une perte d’appétit et une perte de poids. Elle peut aussi causer des symptômes neurologiques : fourmillements et engourdissement dans les membres, difficulté à marcher, troubles de l’humeur, pertes de mémoire et démence.

Les végétaliens, qui ne consomment aucun produit animal, sont à risque de carence en vitamine B12. Il existe une controverse à ce sujet, parce que l’organisme humain compte des réserves importantes de B12 et que les bactéries intestinales sont en mesure d’en synthétiser de petites quantités. Cependant, la plupart des sources s’entendent pour dire qu’une alimentation complètement dépourvue de B12 finira, au bout de quelques années, par épuiser ces réserves.

Information : Passeport Santé

Ma réserve de B12 n’est pas à sec mais le niveau est plus bas que la normal alors mon médecin croit qu’il est préférable que je commence à prendre des suppléments dès maintenant.

Et moi dans tout ça…

(source de l’image)

Je culpabilise. Apparemment, il y a quelque chose que je n’ai pas compris. Je ne suis pas la première végétalienne au monde! Il y a des milliers de gens qui s’alimentent exclusivement de végétaux et qui n’éprouvent aucune difficulté de santé.

Je n’ai pas l’intention de recommencer à manger de la viande (heureusement, mon docteur a accepté ce fait sans broncher) et je souhaite garder les produits laitiers et les oeufs en dehors de ma diète aussi longtemps que possible. Je suivrai les recommandations de mon médecin en prenant les pilules mais je n’ai pas l’intention d’utiliser cette béquille toute ma vie.

Bref, j’ai beaucoup de lecture à faire. Je veux tout connaître sur l’alimentation végétalienne. Les meilleures sources végétales de vitamines et minéraux, ce que je peux faire pour en améliorer l’absorption , les meilleures combinaisons alimentaires, etc.

Ce que je sais déjà :

  • qu’il est recommandé de consommer un aliment riche en vitamine C (poivron rouge, brocoli, choux de Bruxelles, orange) durant les repas pour améliorer l’absorption du fer.
  • que les fruits séchés, la mélasse, les grains entiers, les légumineuses, les légumes verts, les noix et les graines renferment du fer non héminique.
  • qu’il est recommandé aux personnes qui boivent du thé ou du café de ne pas le faire au moment des repas. Il vaut mieux prendre ces boissons une heure avant le repas ou deux heures après. Le thé et le café contiennent des tannins qui nuisent à l’absorption du fer contenu dans les aliments.

Des conseils de mes ami(e)s végétalien(ne)s?

 

Publicités