Compromis

Bon matin!

J’espère que votre retour au boulot ne sera pas trop dur aujourd’hui! Courage, il reste moins de deux mois avant les vacances de Noël! Personnellement, je sens que je vais trouver le retour à la réalité assez difficile lorsque je trouverai enfin un emploi. Ça fait maintenant deux mois que je suis en vacances! Aille! J’ai hâte par contre!

Hier je vous ai parlé de notre brunch chez Proud Mary’s et Mademoiselle B a remarqué que Steven mangeait des oeufs. Si vous avez lu l’article dans lequel je raconte mon cheminement vers le végétalisme, vous vous rappellerez peut-être que Steven a été végétalien à un certain moment. Pour des raisons personnelles, cette période n’a duré que quelques mois pour lui. Il mange donc maintenant des oeufs et des produits laitiers.

Personnellement, ça ne me cause aucun problème si mon chum n’est pas végétalien ou même végétarien. Chacun doit faire ses propres choix en fonction de ce qui a le plus de chance de le rendre heureux. Je ne suis pas là pour juger.

Toutefois, lorsque j’ai emménagé, j’ai demandé à Steven s’il accepterait de manger uniquement végétalien à la maison. À l’exception de deux produits congelés qui contenaient du fromage, la seule chose que j’ai trouvé dans le frigo fût une petite boîte d’oeufs. Sans vraiment me donner de réponse, il n’a pas racheté d’oeufs ou de fromage depuis. Il en mange au resto mais pas à la maison de la même manière que je mange du gluten au resto mais pas à la maison.

Pour le remercier, je lui fait souvent un tofu brouillé le week-end. 🙂

IMG_1812 (450x300)

Il trouve ça aussi bon que des oeufs brouillés, sinon plus! Victoire!

IMG_1811 (450x300)

De mon côté, je me fais parfois du tofu brouillé pour le lunch mais, en me levant, je préfère des repas plus sucrés comme un muesli à la banane dans un pot de beurre d’arachide presque vide.

IMG_1807 (450x300)

Comme on partage généralement le même repas, ça fait plus de sens si on respecte les restrictions alimentaires de l’autre. Jusqu’à maintenant, nous n’avons eu aucun problème mais, si un jour il décide de ramener les oeufs dans notre frigo, je n’en ferai pas une histoire non plus. Je ne cuisinerais pas de viande ou de produits laitiers pour personne mais, si Steven veut faire son propre repas, il est libre d’utiliser les ingrédients qu’il veut.

Et maintenant, la parole est à vous! Si vous ou un membre de votre famille a des restrictions alimentaires (par choix ou pour cause d’allergies), comment faites-vous à l’heure des repas? Devez-vous faire des compromis? Seriez-vous prêts à faire des compromis si vous étiez confrontés à ce genre de situation?

J’ai hâte de vous entendre sur ce sujet!

Bonne semaine!

Publicités