Compromis

Bon matin!

J’espère que votre retour au boulot ne sera pas trop dur aujourd’hui! Courage, il reste moins de deux mois avant les vacances de Noël! Personnellement, je sens que je vais trouver le retour à la réalité assez difficile lorsque je trouverai enfin un emploi. Ça fait maintenant deux mois que je suis en vacances! Aille! J’ai hâte par contre!

Hier je vous ai parlé de notre brunch chez Proud Mary’s et Mademoiselle B a remarqué que Steven mangeait des oeufs. Si vous avez lu l’article dans lequel je raconte mon cheminement vers le végétalisme, vous vous rappellerez peut-être que Steven a été végétalien à un certain moment. Pour des raisons personnelles, cette période n’a duré que quelques mois pour lui. Il mange donc maintenant des oeufs et des produits laitiers.

Personnellement, ça ne me cause aucun problème si mon chum n’est pas végétalien ou même végétarien. Chacun doit faire ses propres choix en fonction de ce qui a le plus de chance de le rendre heureux. Je ne suis pas là pour juger.

Toutefois, lorsque j’ai emménagé, j’ai demandé à Steven s’il accepterait de manger uniquement végétalien à la maison. À l’exception de deux produits congelés qui contenaient du fromage, la seule chose que j’ai trouvé dans le frigo fût une petite boîte d’oeufs. Sans vraiment me donner de réponse, il n’a pas racheté d’oeufs ou de fromage depuis. Il en mange au resto mais pas à la maison de la même manière que je mange du gluten au resto mais pas à la maison.

Pour le remercier, je lui fait souvent un tofu brouillé le week-end. 🙂

IMG_1812 (450x300)

Il trouve ça aussi bon que des oeufs brouillés, sinon plus! Victoire!

IMG_1811 (450x300)

De mon côté, je me fais parfois du tofu brouillé pour le lunch mais, en me levant, je préfère des repas plus sucrés comme un muesli à la banane dans un pot de beurre d’arachide presque vide.

IMG_1807 (450x300)

Comme on partage généralement le même repas, ça fait plus de sens si on respecte les restrictions alimentaires de l’autre. Jusqu’à maintenant, nous n’avons eu aucun problème mais, si un jour il décide de ramener les oeufs dans notre frigo, je n’en ferai pas une histoire non plus. Je ne cuisinerais pas de viande ou de produits laitiers pour personne mais, si Steven veut faire son propre repas, il est libre d’utiliser les ingrédients qu’il veut.

Et maintenant, la parole est à vous! Si vous ou un membre de votre famille a des restrictions alimentaires (par choix ou pour cause d’allergies), comment faites-vous à l’heure des repas? Devez-vous faire des compromis? Seriez-vous prêts à faire des compromis si vous étiez confrontés à ce genre de situation?

J’ai hâte de vous entendre sur ce sujet!

Bonne semaine!

Publicités

26 réflexions sur “Compromis

  1. Kim

    Seb, alias le fiancé, refuse environ 90% du temps de manger ce que je cuisine alors on se retrouve pratiquement toujours à manger des repas différents que l’on se cuisine chacun soi-même de son côté. Personnellement, je ne lui fais pas cuire de viande, mais il m’arrive de lui en acheter en faisant l’épicerie quand il m’en fait la demande. Je pense que je vais l’avoir à l’usure 🙂 parce qu’il déteste cuisiner lol. Il ne mangera peut-être jamais de tofu, mais je ne désespère pas pour les légumineuses!

    J'aime

    • Ne désespère pas pour le tofu! Il y a tellement de bonnes façons de l’appréter! Demain, je publierai une recette avec du tofu et je te jure que si tu ne lui dis pas que c’est du tofu, il ne le saura jamais!

      J'aime

  2. Dom

    J’étais en couple jusqu’à tout récemment avec une femme qui n’était pas végétarienne. Pour moi il n’y avait aucun problème car j’étais le cuisinier alors elle mangeait pratiquement toujours ce que je lui concoctait et elle semblait aprécier.

    Je ne suis pas le genre à imposer mes choix alimentaires aux autres alors oui il y avait parfois de la viande dans le frigidaire et il m’arrivait même de lui cuisiner des plats contenants de la viande pour lui faire plaisir.

    Jamais je ne vais m’arrêter à ce détail. J’ai fréquenté une végétarienne et une végétalienne dans ma vie et ce sont mes eux pires relations à vies alors ce n’est pas non plus un gage de succès!

    J'aime

    • C’est clair que ce n’est pas un gage de succès mais ça ne nuit certainement pas. Cuisiner est ma façon à moi de prendre soin de ceux que j’aime alors je pense que je serais vraiment malheureuse si mon chum refusait de manger ce que je lui prépare…

      J'aime

  3. J’habite seule, alors je n’ai pas de compromis à faire. Le dernier gars que j’ai fréquenté n’était pas végétarien, mais chaque fois que je l’invitais à manger chez moi, il trouvait toujours ça très bon. Si j’étais en couple et que mon copain n’était pas végétarien, cela ne me dérangerait pas du tout. Chacun ses choix.

    C’est drôle, parce qu’en fin de semaine, j’ai reçu mes parents, mon frère et mon grand-père à bruncher chez moi et ils ne sont pas végétariens. Ma mère m’a demandé d’acheter des saucisses… ce que j’ai fait, mais j’ai dû l’appeler une fois à l’épicerie devant le rayon des saucisses, car j’étais vraiment perdue! C’est moi qui les ai fait cuire, mais ma mère, pour le brunch, avait aussi apporté un pâté à la viande. Par contre, ce n’est pas moi qui aurais cuisiné le pâté à la viande… j’aurais trop peur de le rater!

    J'aime

  4. Tu es bien chanceuse que ton chum ne mange que des oeufs et des produits laitiers à la maison =)

    L’entente avec mon chum, c’est qu’il ne fait pas cuire de viande chez nous, mais sinon, il achète parfois des oeufs, du fromage, des moules fumées, et rarement, de la charcuterie.

    Nous n’avons pas d’allergie, mais parfois, je m’abstiens de cuisiner certains plats, car je sais qu’il n’aimera pas trop.

    Je n’ai pas de problème à respecter les exigences culinaires de chacun, mais tu peux être sûre que mon plat restera tout de même végétalien…. je ne me vois pas cuisiner autrement… en fait, je ne saurais même pas comment?

    J'aime

    • Je cuisine souvent des trucs que Steven dit ne pas aimer mais il goûte et adore ça! Ils engloutis mes biscuits au chocolat alors qu’il prétendait ne pas aimer le chocolat… Même chose pour les smoothies avec des oranges. Il rechignait avant de l’essayer mais, maintenant, je dois lui en faire un à tous les matins!

      J'aime

  5. M.

    Je fréquente un garçon qui est végétalien gluten free et quasi soy free. J’apprends à cuisiner vegan à nouveau avec lui. On mange toujours selon ses critères quand on est ensemble. C’est intéressant, j’apprends plein de trucs!

    Que quelqu’un soit vegan ou pas ne me dérange pas tant, mais les gens qui sont difficiles, j’ai vraiment horreur!

    J'aime

    • J’ai été difficile sur la nourriture pour les premières 22 années de ma vie alors j’essaie de me mettre dans la position des gens qui disent ne pas aimer tel ou tel truc mais le fait est que l’on peut habituer nos papilles à à peu près n’importe quoi (je suis certaine que ma mère lit ces lignes et se demande pourquoi cette révélation ne m’ait pas venue plus tôt!). Ce qui me dérange le plus c’est quand quelqu,un dit «ouach» avant d’avoir goûté! Comment tu peux savoir que tu n’aimeras pas ça?? :p

      J'aime

  6. Mon mari et ma fille mange rarement de la viande mais c’est jamais moi qui la fais cuire, impossible pour moi ca me dégoûte trop. Par contre je peux bien cuire des oeufs pour eux. Ils consomment des produits laitiers mais de moins en moins. Mes repas sont toujours végétaliens par contre.

    J'aime

  7. Carole

    Je ne suis pas végétarienne ou végétalienne mais quand je vais (j’allais) manger chez toi, j’ai toujours apprécié la nourriture que tu m’offrais. Je ne suis pas difficile sur la nourriture et j’aime essayer de nouveaux plats – les tiens étaient toujours très bons.

    J'aime

  8. Vicki

    Mon chum est un rasta et ça fait partie de l’idéologie (de l’idéal, devrais-je dire) des rastamen d’être végétarien. Malheureusement, il ne s’est pas encore convaincu de cesser de manger de la viande! Le fait de vivre avec une végétarienne presque végétalienne (MOI!) qui cuisine 95% de ses repas a forcément beaucoup diminué sa consommation de viande, mais je ne peux pas l’empêcher d’en manger de temps à autre lorsqu’il en a envie. Et chaque fois qu’on visite de la famille ou des amis et qu’il y a des steaks au menu, inutile de dire qu’il se GAVE. S’il cesse un jour de manger des animaux, je serai la plus fière de toutes les blondes, mais je crois fermement qu’il ne sert à rien d’essayer de « convertir » nos proches à nos convictions alimentaires… parce qu’eux pourraient essayer de faire de même avec nous, et ça, on sait que c’est désagréable. 🙂

    J'aime

    • Tu as raison qu’il est inutile et même vraiment inaproprié d’essayer de convertir nos proches à tellle ou telle diète. Ça m’a prit des années avant de faire le saut au végétarime et, si quelqu’un avait tenté de me convertir, ça ne m’aurait pas plus du tout! Mieux vaut donner l’exemple et être patient. 🙂

      J'aime

  9. Pour mieux comprendre je me demande en quoi tu trouve ça dérangeant d’avoir du lait et des oeufs à la maison? Est-ce que cela te répugne comme de la viande ou si pcq que tu crains de succomber à l’envie d’un gros verre de lait ou d’une omelette?

    J'aime

    • Ni l’un ni l’autre en fait. Ça ne me répugne pas du tout et je n’ai aucun problème à résister à la tention. Mon ex avait toujours des oeufs, du yogourt et du lait dans le frigo et je n’y ai jamais touché (même si le yogourt me manque toujours beaucoup). C’est plus une question de valeurs. L’idée qu’on maltraite des animaux pour se nourrir m’est intolérable. Je suis ouverte à l’idée de trouver un fermier qui élève des poules pondeuse dans des conditions humaines par contre! 🙂

      J'aime

  10. Je ne suis pas dans ce cas de figure. Chez moi, personne n’a de restrictions alimentaires particulières et hormis quelques ingrédients que mon homme ou moi n’aimons pas respectivement, il n’y a pas de problèmes sur ce point là.
    Dans l’éventualité où je me retrouverais dans une situation que tu décris, of course je ferais des compromis, ça me semble normal pour la personne qui a des restrictions et puis moi ça me permettrait peut-être de découvrir de nouvelles recettes qui sait ;-).

    J'aime

  11. Pingback: Orgie de salades « soya & chocolat

  12. Karine

    Je cuisine disons 99% du temps chez moi. J’adore ça tandis que mon copain déteste ça! Aucun compromis n’est nécessaire sur cette partie. Je suis végétarienne, mais je ne consomme pas de lait, d’oeuf ou de fromage sauf dans des recettes (gâteaux, muffin) et ce exceptionnellement. Mon copain n’est pas végétarien, mais sa consommation de viande a diminué considérablement. Il est libre de se faire de la viande à la maison, mais il ne le fait jamais. Il devient tranquillement végétarien et la viande a de beaucoup perdu son intérêt poru lui. J’en suis très contente!! Si je recois de la visite, je fais un repas végétarien ou végétalien, mais jamais je ne cuisinerai de viande pour quelqu’un. C’est contre mes principes tout simplement et ça me dégoute un peu maintenant. Des compromis c’est bien, mais pas au profit de tes propres valeurs.

    J'aime

  13. Eve

    Mon copain est intolérant au gluten. Mais les enfants et moi n’avons aucune restriction alimentaire. Pour les repas principaux, je cuisine toujours sans gluten afin que cela soit plus simple. Donc, spag sans gluten, lasagne sans gluten, etc. On ne mange pas d’orzo ou de couscous non plus. Je me dirige plutôt vers le riz, le quinoa ou le millet. Tout cela dans le but que la préparation des repas soit plus simple: je ne fais pas deux repas, mais un seul!

    Toutefois, en ce qui concerne le pain, les gâteaux, les biscuits, les muffins. etc., j’en fait avec de la farine de blé pour les enfants et moi, mais avec de la farine sans gluten pour mon copain.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s