Défi d’alimentation vivante – les conclusions

Bonjour tout le monde!

J’espère que vous passez tous un bon weekend! Le mien commence et se termine aujourd’hui alors ma liste de choses à faire est assez impressionnante. Heureusement pour moi, elle se compose surtout de trucs qui me plaisent comme bloguer, cuisiner et m’entraîner (oui oui, je mets ça sur ma liste de choses à faire puisque c’est aussi important que de faire le lavage, sinon plus!).

Avant d’attaquer la préparation de mes lunchs pour la semaine ou les poids au gym (journée jambes,pas facile!), il est venu le temps de faire le compte-rendu de mon expérience avec le défi d’alimentation vivante. Les 21 jours du défi sont passés à la vitesse de l’éclair! De tous les défis que j’ai créés et suivis depuis la création du blogue, celui-ci aura été le plus plaisant. En me sortant totalement de ma zone de confort du jour au lendemain, ce défi m’aura forcé à voir ma cuisine autrement. Je vous dois un gros merci car jamais je n’aurais suivi une diète crudivore pendant trois semaines si ce n’avait été de vous chers lecteurs. J’aurais probablement essayé pour quelques jours mais y aurait renoncé assez rapidement… Avec vous comme témoins, je n’ai eu d’autre choix que de réussir!

Cette fois-ci, l’article sera égayé des photos des lectrices qui ont participé au défi d’alimentation vivante de 24 heures de jeudi dernier. Merci à toutes d’avoir pris le temps de me les envoyer! Vous pouvez aussi voir la journée crue de BabetteSimon et SDN sur leur blogue respectif!

déjeuner d'Élise

Pouding de chia pomme et cannelle d’Élise

Défi jour 9 à 21

  • Au cours des trois dernières semaines, tout est sensiblement resté stable au niveau de la digestion, des ballonnements et des problèmes de peau. Parfois ça allait, parfois tout revenait en force. Je ne suis pas du genre à faire la chasse aux sorcières dans mon alimentation pour trouver la source à tous mes maux alors je ne m’y suis pas arrêtée plus qu’il faut. Le stress et la fatigue jouent également de très grands rôles dans ce genre de problèmes alors il est difficile de blâmer quelque chose en particulier. La seule chose que je sais hors de tout doute c’est qu’il faudrait que je modère ma consommation de pain de pulpe. Ça, c’est certain de me donner un look de femme enceinte en quelques heures (trop de fibres) mais c’est trop bon!! 

flower salad d'ingrid

Flower salad d’Ingrid – endives et céleri avec une tartinade de tomates séchées, des wraps de laitue (mélange avocat tomate à l’intérieur), le tout saupoudré de sésame et de graines de tournesol

  • Même chose au niveau de l’énergie. Cette semaine, j’étais vraiment fatiguée mais, comme j’ai commencé ma semaine avec une nuit de 4 heures seulement, je ne peux pas blâmer mon alimentation pour ça. News flash : manque de sommeil = fatigue. Je sais, c’est un choc pour tout le monde. 😉
  • Au niveau de l’humeur, après une semaine numéro 2 plutôt morose, une bonne nouvelle au boulot m’a fait retrouver le sourire en force! J’ai le goût de danser et de crier mon bonheur sur tous les toits! Ça n’a probablement aucun rapport avec le fait de manger cru mais, comme ça a marqué ma semaine, j’ai cru bon de l’inclure quand même.

salade colorée de life is hard but beautiful

Salade colorée de Life is Hard but Beautiful – recette et impressions sur le défi sur son blogue

  • Je suis très heureuse de dire qu’aucun de mes poids n’a diminué au gym. Je travaille tellement fort pour gagner en force (et en hypertrophie) que j’aurais été désappointée de régresser de ce côté. Au contraire, j’ai même réussi à augmenter quelques-unes de mes charges dans les dernières semaines. Yeah!
  • Une lectrice m’a demandé sur facebook si mon alimentation pré-entraînement avait changé pendant le défi. La réponse est «non». J’essaie de manger un bon repas 2 heures avant mes entraînements et, généralement, ça me soutient bien. Si j’ai faim juste avant mon workout, je mange une quelques truffes chocolatées, défi cru ou pas. Post-entraînement, je suis présentement sur un «trip» smoothies comme vous pouvez le voir sur facebook mais, sinon, je mange un repas riche en protéines et en glucides et assez faible en gras.

pouding au cacao de joanne

Pouding vivifiant au cacao de Joanne

  • Pour ceux et celles qui se demanderaient si j’ai pris ou perdu du poids pendant le défi, je suis navrée de vous dire que je n’en ai aucune idée. J’ai arrêté de me peser l’année dernière quand j’ai réalisé que j’accordais bien malgré-moi beaucoup trop de pouvoir au chiffre sur la balance. Un chiffre ce n’est qu’un chiffre, ça ne représente pas tout le travail que je fais au niveau de l’entraînement et toutes les bonnes choses avec lesquelles je nourrie mon corps. C’est toutefois beaucoup plus facile à dire qu’à mettre en pratique alors, après quelques moments de déprime après avoir vu le «mauvais» chiffre s’afficher sur la balance, j’ai décidé qu’il valait mieux m’abstenir de me peser. Tant que je rentre dans mes pantalons, tout va bien. 

lunch cru de Taïa

wrap de Taïa

Lunch de Taïa : salade pomme, carotte, noix et salade de mâche et azukis germés. Tartinade aux graines de tournesol, rouleaux de nori garni d’avocat, carotte, quinoa germé et champignons marinés au tamari, sauce cacahuète. Brownie cru.

Finalement, le défi d’alimentation vivante m’aura surtout ouvert les yeux sur l’importance de la variété dans mon assiette et sur le pouvoir des verdures comme la bette à carde, le chou collard et le kale pour n’en nommer que quelques-uns. Je boudais souvent ces-derniers au profit des épinards et des mélanges de laitues pré-lavés… À partir de maintenant, je me promets de faire un effort pour les inclure de manière plus régulière dans mon panier d’épicerie (et pas que pour en faire des chips ;)).

Après 21 jours, je suis contente de pouvoir revenir à une alimentation conventionnelle juste pour la facilité de la chose. Disons qu’être 100% cru en société, ce n’est pas évident. Il faut être prêts à manger de la salade au resto et à s’armer de snacks en tout genre pour survivre loin de la maison. Aussi, certaines recettes demandent des heures et même des jours de préparation à cause du trempage, de la germinaison et de la déshydratation. Méchante logistique!

Malgré tout, je suis vraiment tombée en amour avec plusieurs recettes crues publiées depuis le début du mois et j’ai hâte d’en incorporer encore davantage à mon répertoire. On dirait que, plus on coupe d’aliments (ou dans ce cas-ci, la cuisson) de notre diète, plus ça nous incite à user de créativité. J’ai vécu la même chose lors de mes défis végétalien, sans sucre ajouté et sans gluten. On dirait qu’une porte s’ouvre sur des milliers de possibilités qui nous étaient alors totalement étrangères. Personnellement, ça me donne l’impression d’avoir découvert la caverne d’Ali Baba!

Bref, si vous avez l’impression de manger constamment la même chose, ce type de défi vous aiderait sûrement à diversifier votre alimentation! Ce fût le cas pour moi du moins!

Si vous avez des questions ou des commentaires, n’hésitez pas à les laisser plus bas!

Sur ce, je vous souhaite à tous une très joyeuse fin de weekend!

alexe

Publicités

23 réflexions sur “Défi d’alimentation vivante – les conclusions

  1. Félicitations, Alexe, pour avoir relevé ce beau défi haut la main!

    C’est vraiment inspirant et ça prouve que cette «diète» crue est loin de limiter les possibilités de repas (à préparer à la maison, évidemment, à moins d’être hyper riche et de manger tous les jours chez Crudessence 😉 ).

    En tk, ça casse les tabous comme quoi les crudivores ne mangent que de la salade.

    J’ai aussi arrêté de me peser, parce qu’à un moment dans ma vie, je me pesais tous les jours, même que ça m’arrivait de me peser deux fois par jour :S Ça remonte à quelques années, déjà. Comme tu dis, le chiffre ne veut pas dire grand-chose. Peser plus peut aussi refléter qu’on gagne de la masse musculaire en raison des entraînements et non nécessairement parce qu’on engraisse. Et puis, tant que je «fit» dans mon linge et que je me sens bien, c’est parfait.

    J'aime

  2. joanne3107

    En tout cas je te lève mon chapeau! je pense que j’aurais de la misère justement à cause du temps de préparation et de la difficulté que j’ai à trouver certains ingrédients ici dans les Laurentides! (juste le chou collard c’est comme si je parlais chinois quand j’en cherche)
    le kale est très rare aussi…et je ne te parle pas d’autres ingrédients carrément introuvables!

    J’adore manger cru(pas évident à faire aimer ça à mon conjoint non-plus) , mais le faire à temps plein ouf!
    Bravo à toi!

    J'aime

    • Merci Joanne!

      En effet, j’ai de la chance car, à Montréal, on trouve presque tout! Bon, pas dans mon quartier mais j’ai juste à prendre le bus et le métro pour tout trouver. Et quand je ne trouve pas en épicerie, je commande sur le net! Certaines filles passent leur temps à fouiner les sites de vêtements en ligne, moi c’est les site de bouffe naturelle! 😉

      J'aime

  3. Nathalie Leblond

    Bravo pour ton défi réussi. J’aime varier mes menus avec des recettes crues, qui sont revitalisantes et énergisantes, mais j’abonde dans le même sens que toi, je ne désire pas me restreindre à ce type d’alimentation seulement. Merci de partager ton expérience et toutes tes bonnes recettes! 🙂

    J'aime

  4. Bravo! Je l’ai fait juste une journée et j’ai dû beaucoup planifier d’avance, donc je ne peux imaginer 21 jours! Moi aussi, j’ai eu la même impression que tu cites, de découvrir la caverne d’Ali Baba. Moi, j’ai comparé cela à une dimension parallèle digne des films de sciences fiction. Le seul point négatif de mon expérience a surtout été l’étonnement et l’incompréhension des autres en apprenant ce défi. Je suis passée pour une illuminée, mais ça en valait la peine, vraiment! 🙂

    J'aime

    • Bonjour Sandra!

      Je te dirais qu’une seule journée c’est presqu’aussi compliqué que 21 jours. Les recettes se répètent en trois semaines donc c’est beaucoup moins un case-tête que les premières 24h où tout est nouveau.

      Pour le regard négatif que les gens peuvent parfois avoir face à quelque chose qui leur est inconnu, je ne m’en fais plus. Je suis passée par là pendant longtemps comme végétalienne et même maintenant encore comme végétarienne et je les laisse simplement faire. Ceux qui veulent vraiment comprendre, ça me fait plaisir d’en parler mais, sinon, je garde le silence et je vis ma vie comme je l’entends. 🙂

      J'aime

  5. Pingback: Biscuits empreintes à la confiture | soya & chocolat

  6. Jessica Eagle

    Félicitation Alexe pour ton défi réussi haut la main 🙂 Tu as de quoi être fière de toi.

    Merci beaucoup de partager ton résumé des 21 derniers jours. C’est super intéressant, tu sais. Je garde tes billets comme référence.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s