Leaving On A Jet Plane

Hey there,

Au moment où vous lisez ces lignes, je suis probablement quelque part au-dessus du Pacifique, entre Melbourne et Montréal. Je repousse l’écriture de cet article depuis tellement longtemps, comme si ne pas l’écrire rendait la chose moins réelle.

Il y a des secrets qui sont agréables à partager et d’autres dont on se passerait bien. Toutefois, comme l’écriture de mon blogue rend ma vie sensiblement publique (petit publique mais quand même), il y a des trucs que je ne peux pas vous cacher. En tout cas pas pour bien longtemps.

Alors voilà, en noir sur blanc : je reviens à Montréal de façon définitive cette fin de semaine.

Steven et moi avons rompu aux environs de Pâques. Comme vous avez pu le voir sur le blogue, nous nous entendons encore très bien et habitons toujours ensemble. C’est une décision qui n’a pas été facile à prendre comme vous pouvez l’imaginer et, bien que je sois généralement très ouverte à n’importe quelle question, je n’entrerai pas dans les détails dans ce cas-ci puisque qu’il n’y a pas que ma petite personne de concernée.

J’ai donc laissé mon emploi au South Pacific Health Club une fois que les six mois permis par mon Visa ont été écoulés.

J’ai eu le coeur gros en quittant le gym. Plusieurs clients sont venus me saluer la journée de mon départ et mes collègues ont tous essayé de me convaincre de rester (c’est impossible pour moi car je n’ai pas les qualifications requises pour être sponsorisée). Je n’en reviens pas encore de la chance que j’ai eu de dénicher cet emploi dès mon arrivée! J’ai dû remercier mon boss au moins 10 fois dans la dernière semaine de m’avoir engagé malgré mon anglais moyen. Grâce à lui, j’en ai appris des tonnes sur le service client et mon niveau d’anglais s’est grandement amélioré!

J’étais vraiment désolée de devoir quitter après une si courte période mais Paul m’a rassuré en disant que, dans l’industrie, six mois c’est une éternité! Je suis heureuse d’être partie en bons termes. On ne sait jamais, ils ouvriront peut-être un jour un club à Montréal (j’ai tenté de convaincre Con, le proprio, sans succès…).

Après avoir fait mes adieux à mes collègues, je suis partie à Uluru histoire de voir un peu de pays avant de remettre le cap vers l’Amérique.

IMG_4270 (450x338)

Comme je vous l’ai dit à mon retour, ce voyage m’a fait un bien immense. Je suis beaucoup plus sereine et je suis maintenant prête à affronter mon retour au pays.

Les deux dernières semaines ont été chargées autant en émotions qu’en activités. C’était la course pour compléter ma formation de premiers soins, mon cours d’entraîneuse personnelle et voir tout le monde une dernière fois. J’ai heureusement pu revoir la famille de Steven et mes amis dimanche dernier. Nous avons dû virailler aux quatre coins de la ville mais je peux maintenant partir avec l’esprit tranquille.

Désolée pour le manque de nouvelles recettes mais, au cours des dernières semaines, je m’étais donnée comme mission de refaire toutes les recettes préférées de Steven avant mon départ. On a mangé des burritos végétariens (4 soirs!), des légumes au cari, mon stir fry, son stir fry, une pizza sans tracas, des nachos maison, du pain aux bananes sans gluten et de l’humus à l’ail rôti en quantité industrielle!

Et, maintenant, je suis dans l’avion. Nous serons bientôt à nouveau sur le même continent (du moins pour les Québécois). Il me semble quand ça fait des années que je vous ai annoncé mon départ pour l’Australie mais ça ne fait même pas encore 9 mois…

Depuis mon arrivée le 24 septembre 2011, je n’ai pas regretté ma décision de déménager et de rejoindre Steven une seule seconde. Si c’était à refaire, j’embarquerais à nouveau dans cet avion sans aucune hésitation. Les gens que j’ai rencontrés et les endroits que j’ai visités resteront à jamais gravés dans ma mémoire. Pour le moment, ça fait trop mal d’y penser mais je sais que, bientôt, ils prendront la douceur des souvenirs lointains.

Merci d’avoir voyagé de l’autre côté de la planète avec moi gang. Je vous retrouve en Amérique très bientôt!

See ya!

Publicités