Ma Fitness Bucket List

Bonsoir!

Désolée pour le titre en anglais, j’ai eu beau me creuser la tête, je n’ai pas trouvé d’équivalent francophone. Pour ceux qui l’ignorent, une bucket list c’est une liste de choses que l’on aimerait accomplir ou voir avant la fin de nos jours. Une Fitness Bucket List c’est donc des buts que l’on se fixe côté activité physique ou sports. J’ai piqué l’idée chez Angela cet après-midi… Après mûre réflexion, voici de quoi a l’air ma liste :

  • Courir un demi-marathon
  • Courir un marathon
  • Faire ne serait-ce qu’un seul chin-up sans assistance
  • Courir dans Central Park, New York
  • Courir pour une bonne cause
  • Parcourir Montréal-Québec en vélo
  • Vaincre ma peur des créatures marines pour participer à un mini-triathlon
  • Vaincre ma peur des créatures terrestres pour aimer le hiking
  • Convaincre le plus de gens possible que l’activité physique c’est «l’fun» 🙂
  • Continuer de m’entraîner pendant et après mes grossesses (si grossesses il y a, on se calme le pompom!!)

Ça semble beaucoup comme ça mais j’ai plein d’années devant moi pour tout accomplir (j’espère en tout cas!). J’ai surtout des doutes pour le 7e point… On parle d’une fille qui s’imagine des requins dans une piscine publique. Chacun ses problèmes.

Et vous, de quoi aurait l’air votre liste?

Entraînement pour le demi-marathon

«Qu’il vente, qu’il pleuve ou qu’il neige, nous serons là!» : vous connaissez? Et bien, si ça s’applique aux facteurs, ça s’applique pour moi! Cinq minutes après mon départ pour ma course, il s’est mis à pleuvoir… Au début, quelques gouttes par-ci par-là mais, après 10 minutes, il tombait des cordes! Mes espadrilles étant mouillés et n’ayant pas pensé à amener un t-shirt de rechange au gym ce matin (les camisoles sont interdites), j’avais le choix de terminer sous la pluie ou d’abandonner. Je savais que je n’aurais pas le courage de ressortir plus tard alors j’ai décidé de continuer.

Si cela vous arrive, assurez-vous que vous êtes en sûreté, c’est-à-dire ;

  • Vous n’êtes pas sur un terrain glissant comme de la terre battue, du gravier ou du gazon
  • Vous ne courez pas où il y a de la circulation automobile (la visibilité des automobilistes est réduite lorsqu’il pleut, je ne vous apprends rien)
  • Vous portez des lunettes de soleil qui vous protègent autant des rayons UV que des débris, des insectes, du pollen et des gouttes d’eau
  • Vous portez des vêtements voyants
  • Quelqu’un sait où vous êtes
  • Vous n’avez pas froid
  • Vous faites des boucles autour d’un endroit où vous pourrez vous mettre rapidement à l’abris si le temps de gâte vraiment (orages, tornades, etc.)

Comme je répondais à tous ces critères (inventés par moi sur le moment mais c’est valable pareil 😉 ), j’ai complété les 45 minutes prévues. Avec une vitesse record en plus! 5:29 par kilomètre! J’avais très hâte d’aller m’abriter! Mon boss a fait une de ces têtes en me voyant entrer dans le gym toute dégoulinante! Je suis partie directement du gym donc je devais y repasser pour chercher mes sacs. Ça, c’est un de mes meilleurs trucs pour m’assurer de ne pas manquer un entraînement : ne pas retourner à la maison après le travail pour se changer. J’amène tous mes trucs avec moi et je m’entraîne tout de suite après. Bon, parfois ce n’est pas possible mais, généralement, ça fonctionne bien!

Entraînement Fida

Pas encore fait mais je vais rejoindre une prof d’aérobie de mon gym dans quelques instants pour qu’elle me donne des conseils.

Coin bouffe

Je ne sais pas pour vous mais, de savoir qu’un énorme bol de fruits frais m’attend, c’est assez pour me faire oublier que, 5h, c’est tôt en titi pour se lever!

IMG_4701 (450x300)

Fraises, bleuets, kiwi et abricots servis avec un pouding au riz sans produits laitiers, des amandes effilées et de la cannelle. Ma mère m’a amené deux de ces poudings au riz le week-end dernier.

IMG_4699 (300x450) 

C’est la même marque que mon pouding de soya à la lime et, pour tout vous dire, on dirait exactement le même pouding mais avec des grains de riz en plus. Goût de lime compris. Ce n’est pas une saveur traditionnelle mais, sur des fruits, c’était excellent!

Mes collations matinales incluaient un demi pain pita tartiné de beurre de cachou, des crudités, des Triscuits et de l’humus aux oignons caramélisés. Des légumineuses, peu importe sous quelle forme, ce n’est pas l’idéal avant de courir. J’aimerais bien m’en rappelé d’une fois à l’autre… :/

IMG_4703 (220x147)IMG_4702 (220x147)

 

 

 

 

Pour dîner, je me suis servi de l’autre moitié du Lavash pour me faire un wrap au végé-creton, épinards et macédoine de légumes accompagné de melon d’eau (qui devient plus sucré jour après jour).

IMG_4709 (450x300) IMG_4712 (450x300)

 

 

 

 

Pour dessert, j’ai récupéré un petit bout de Lavash que j’ai tartiné de beurre de peanut au chocolat.

IMG_4716 (450x300)

Le beurre choco-peanut a également fait une apparition au moment de ma collation. On se rassure, je n’ai pas passé au travers du pot… Je m’améliore de jour en jour en ce qui concerne ma dépendance au beurre d’arachide. J’en mange déjà pas mal vous me direz mais, au moins, je contrôle mieux mes portions. Est-ce qu’il y a certains types d’aliments qui vous font la vie dure comme ça? Avez-vous des trucs pour ne pas tout dévorer? Je pense bien écrire un article sur le sujet bientôt, considérant tout le progrès que j’ai fait. Une pomme rouge Délicieuse s’est jointe au PB&co pour faire bonne figure.

IMG_4720 (220x147) IMG_4723 (220x147)

 

 

 

 

Pour souper, j’ai simplement réchauffé les restes de samedi que j’ai servis avec une salade verte.

IMG_4727 (450x300)

Cantaloup et chocolat noir pour ma dent sucrée qui fait rage aujourd’hui!

IMG_4731 (450x300)

Je m’excuse pour la longueur de l’article, j’espère que je n’en ai pas perdu en cour de route!

Demain, vous aurez mes impressions sur mon mois végétalien!

Je dois aller danser!

Bonne fin de soirée!

Publicités