Économiser gros

Bonjour!

Le week-end tire déjà à sa fin, c’est presque pas croyable! Combien d’entre-vous profitez des vacances de la construction cette année? Bien que je continuerai de travailler comme à l’habitude, je dois avouer que  j’apprécie grandement ces deux semaines de congé collectif : il y aura enfin de la place pour s’asseoir dans le métro le matin! 😉

Puisqu’on parle de vacances, je me suis dit que ce serait le moment idéal pour répondre à la question qu’Isabelle m’a laissé il y a quelques semaine, c’est à dire, comment ma soeur et moi faisons-nous pour nous payer des voyages partout à travers le monde. Je ne peux pas parler pour ma soeur mais je peux certainement vous présenter ma stratégie.

En fait, c’est hyper-simple, il suffit de couper ailleurs!

(Paris, octobre 2006)

Depuis 2006, je pars en voyage au minimum trois semaines par année. J’ai eu la chance de visiter la France en long et en large, Cuba, Barcelone, Londres, la Californie, la Grèce, l’Italie et l’Australie. J’ai développé une grande passion pour les voyages et j’espère découvrir le plus de cultures possible au cours de ma vie. La raison première pour laquelle je me lève chaque matin pour aller travailler est pour financer mes voyages (et pour me payer du beurre de peanut, évidemment). Pas pour avoir la plus grande garde-robe au monde ou la voiture dont tout le monde rêve ou pour le dernier gadget techno en vogue, pour voir le monde, c’est tout.

Pour arriver à voyager autant que je le souhaite (pas autant mais bon, autant que faire se peut avec trois emplois à temps partiel), je dois être vigilante avec mes finances. Mon quotidien ne doit pas me coûter trop cher pour me permettre d’économiser suffisamment pour partir en vacances.

(Cuba, janvier 2007)

La liste qui suit présente quelques-uns de mes trucs pour y arriver. J’aurai probablement l’air de mener une vie de sœur cloîtrée pour plusieurs mais c’est ce qui fonctionne pour moi. Je n’ai pas l’impression de me priver de quoi que ce soit qui me fasse envie. J’adore ma vie et je ne l’échangerais pas pour tout l’or du monde!

La location

Tout le monde vous dira qu’investir dans l’immobilier est la meilleure chose à faire, que de payer un loyer c’est comme de jeter de l’argent par la fenêtre. Certes, je ne retrouverai jamais l’argent que je paye à mon proprio depuis 7 ans. Toutefois, avec mon salaire, je ne pourrais tout simplement pas me permettre une hypothèque ET des voyages. En fait, je ne pourrais même pas me permettre une hypothèque à Montréal à moins de manger des sandwichs au beurre de peanut trois fois par jour.

La cohabitation

J’ai toujours habité avec des colocataires. Ça permet de couper le prix du loyer en deux mais aussi toutes les autres charges comme le téléphone, l’Internet et l’électricité. Ça n’a pas toujours été le grand amour entre mes colocs et moi mais j’ai aussi rencontré des perles! Les fois où ça va moins bien, je me rappelle pourquoi je le fais et ça passe.

(Barcelone, juin 2007)

La voiture

C’est simple, je n’en ai pas. L’automobile est le pire aspirateur à argent possible : l’achat, les assurances, l’immatriculation, l’essence, les réparations, l’entretien… Bah! Incroyable! J’ai la chance d’habiter dans une ville qui offre d’excellents transports en commun. Je me déplace partout sans problème! Pour les longues distance, je prends le bus ou Allo-Stop!

Le câble

Toutes les émissions se trouvent sur le Web sans les pauses publicitaires, pourquoi payerais-je pour le câble?

La téléphonie

Je n’ai pas renouvellé mon forfait de téléphone cellulaire. J’ai déjà une ligne téléphonique à la maison et je ne suis jamais bien loin de mes courriels. Une seule ligne téléphonique avec une boîte vocale est tout ce qu’il me faut. C’est fou ce que certains dépensent en forfait cellulaire parfois! Je voudrais bien un Iphone comme tout le monde mais je ne suis pas prête à faire cette dépense-là.

(Londres, juin 2007)

La garde-robe

J’ai de la chance, je déteste magasiner. Je ne magasine qu’en présence de ma mère ou ma sœur (qui ont toutes les deux une patience d’ange) donc les occasions sont plutôt rares. Je porte la même taille depuis des années et je fais très attention à mes vêtements (lavage à l’eau froide et jamais à la sécheuse!). Bref, je porte et je reporte les mêmes trucs. Je ne suis pas la plus fashionista au monde mais comme j’ai un style assez classique, je n’ai pas non plus l’air démodé.

La boisson

Vous cherchez à économiser? Commencez par couper la boisson! C’est fou l’argent que je sauve en ne buvant pas. Au restaurant, la bouteille de vin peut facilement doubler le montant de la facture. Dans un bar, il est possible de dépenser 100$ en drinks et bières en tout genre dans une soirée bien arrosée. J’ai des amis qui dépensent ça tous les vendredis. Si ça leur plaît, fine, mais moi, je me dis que je pourrais me payer un tabarnouche de beau voyage avec 5200$ dollars!

(San Diego, juin 2008)

La cigarette

En plus d’être cancérigènes et d’empester les voisins, les cigarettes coûtent un prix de fou! Il existe tellement de moyen de se libérer de cette dépendance de nos jours! Si l’idée de voyager vous fait envie, puisez-y le courage nécessaire pour écraser! Pensez aux plages blanches des îles Fidgi, aux sommets enneigés des Rocheuses, au désert de l’Australie, bref, ce qu’il faudra pour vous changer les idées lorsque l’envie d’une puff vous viendra!

Les restos

J’adore manger au restaurant mais j’y vais avec modération! Je garde mes sorties au resto pour les grandes occasions comme les sorties entre amis ou en famille. Lorsque mes journées de travaille s’étirent, j’amène toujours un lunch. Pourquoi irais-je dépenser 10$ pour un trio sandwich-salades-boisson alors que je peux m’en faire des meilleurs à la maison pour une fraction du prix. Se préparer une boîte à lunch est si simple!

(Athènes, mai 2009)

Les à-côtés

Ici j’inclus toutes les petites dépenses qui s’accumulent sans qu’on en ait vraiment conscience : le magazine de mode au kiosque à journaux, le Iced Coffee au café du coin, le sac de bretzels de la machine distributrice en fin de journée, etc. Si vous commandez un café latté au lait de soya chez Second Cup ou Starbucks à tous les matins, vous y aurez mis 25$ à la fin de la semaine. À 50 semaines de travail par année, cette habitude vous coûte 1250$. Investissez donc dans un thermos et payez-vous un voyage dans le Sud à la place.

En passant, je me gâte quand même de temps en temps avec un soy cappuccino ou un super Life & Style rempli de potins inventés… 😉

La cuisine

Faire ses repas, collations, tartinades, desserts, etc., à la maison est tellement plus économique. Pour d’autres trucs, voyez mon article sur mes façons d’économiser sur ma facture d’épicerie!


(Rome, mai 2010)

Il existe mille et une façons d’économiser. Mes trucs peuvent ne pas vous convenir et c’est normal (je suis certaine que plusieurs ont sursauté en lisant mon point sur la boisson!). Nous avons tous des personnalités différentes. Personnellement, les trucs que je refuse de couper sont l’épicerie, l’abonnement au gym, la qualité de mes crèmes pour le visage et la connexion Internet.

Aussi, peut-être que les voyages ne vous intéressent pas mais que vous aimeriez pouvoir vous offrir un bateau à voile ou un chalet dans le Nord ou des souliers Manolo Blahnick. L’idée c’est qu’il est possible de réaliser tous vos rêves en étant simplement vigilant avec vos dépenses au quotidien. De petites coupures ici et là payeront gros au bout de la ligne!

À vous de voir où vous souhaitez couper!

(Australie, février 2011)

Maintenant, dites moi quels sont vos meilleurs trucs pour économiser et, aussi, quelle est votre motivation pour le faire? Un voyage, une maison, un chien de race, peu importe!

Alexe veut savoir! 😉

Publicités

32 réflexions sur “Économiser gros

  1. Sea

    J’ai des trucs assez semblable! J’utilise les transports en commun et je compte bientôt me prendre un abonnement Bixi. Le téléphone cellulaire, je ne peux m’en passer! Par contre, j’ai changé de forfait (moins cher) et coupé l’afficheur, ça fait un 15$ de moins par mois. C’est quand même une économie annuelle de 180$! J’ai coupé la coiffeuse aussi, je fais mes décolorants à la maison (80$ de moins par mois, 960$ par année) Je fais mes lunch autant que possible, je suis rendu de plus e plus  »cheap » sur ce point là. Ça revient tellement cher pour toute la semaine! Par contre, je suis incapable de couper mon café glacé au lait de soja (3,50$ quelques fois par semaine) Je vais au resto environ 1-2 fois par semaine, ça revient un peu cher, mais je ne consomme plus d’alcool (ou presque!). Avant, il m’était impossible d’aller au resto sans avoir pris un verre, ça allait avec (donc disons un 8$ en moins chaque fois.) Je suis beaucoup moins dans les bars et clubs, avant, ça me coûtait minimum 60$. Maintenant, si je sors, je bois beaucoup moins, je m’en tiens à 2 drinks. Je ne fume pas, donc beaucoup d’argent de sauvé. Pour ce qui est des vêtements, c’est l’un de mes points faibles (tout comme les produits pour les cheveux & les vernis à ongles) Je dépense beaucoup pour ça, je suis incapable de me contrôler! Mais j’y travaille…. Sinon, des trucs dont je ne peux me passer,  »essentiels »: Abonnement au yoga, vêtements Lululemon. Je suis  »dépenseuse » compulsive, alors c’est difficile d’économiser même si je coupe à plusieurs endroits! J’aimerais bien faire un voyage l’été prochain, alors il serait mieux que je respecte mon budget 😉

    J'aime

  2. Tope-là collègue non câblée! 😉

    CHez nous aussi les voyages son importants… et quand on part, ce n’est pas un mais 4 ou 5 ou 6 billets d’avion qu’il faut prévoir! Inutile de dire qu’on ne vit pas dans un château… que je magasine dans les « rejets » de mes filles… que je cuisine tout (mais c’est aussi par plaisr, alors est-ce que ça compte?) … et qu’on n’a qu’une seule voiture pour la gang, avec 3 chauffeurs! No comment 😉
    Mais justement, on part à San Diego en sept… je retourne à Londres en nov… On peut pas tout avoir! Enfin… pas moi!

    J'aime

    • Je suis contente que tu ailles commenté! Ça prouve que ce n’est pas parce qu’on a des enfants qu’on doit nécessairement mettre une croix sur les voyages (ou d’autres rêves ou passion)! Il faut encore une fois faire des compromis ailleurs (possiblement de plus gros) mais c’est faisable! Merci!

      J'aime

      • Mets-en que c’est faisable! J’ai voyagé quand j’étais enceinte pour la 1ère fois… (bon ok; j’allais rejoindre ma marraine-sorcière en FLoride; ce n’est pas la grosse aventure!)… et j’ai su que j’étais enceinte pour la 4e fois en partant à l’aéroport!
        Je suis partie avec ma 3e, sac au dos en France alors qu’elle avait 8 mois… et ma p’tite dernière (la 4e) s’est trempé les pieds dans l’Atlantique, le Pacifique, le Golfe du Mexique et la Mediterranée avant d’avoir un an!
        On est plus limité maintenant; vu le secondaire et le CEGEP… fini l’école à la maison… et la liberté de partir quand bon nous semble.
        Bref; OUI c’est faisable, et comme tu le dis si bien… ça ne se fait pas sans compromis ailleurs. Mais ça, c’est le lot de tout le monde. Enfin… j’ose le croire 😉

        J'aime

  3. Sophie

    Super intéressant comme sujet! J’ai bien aimé prendre connaissance de tes trucs et de ceux de tes lectrices!

    Le « truc » qui a été le plus efficace pour moi a été de toujours vivre en deça de mes moyens et, surtout, de ne *jamais* acheter à crédit, pas même une auto. Je voulais quelque chose? J’attendais d’avoir suffisament d’économies pour pouvoir me le payer. Mes besoins augmentaient? Je travaillais davantage. La seule chose que j’ai achetée « à crédit » a été une maison à Montréal il y a six ans. J’ai toutefois réussi à mettre un bon comptant au départ et à faire plein de paiements supplémentaires, ce qui fait qu’elle est maintenant entièrement payée.

    Je souhaite désormais réussir à mettre suffisamment d’argent de côté pour m’acheter un vaste ensemble d’unités de logement que je louerai. Mon salaire me permet déjà de vivre de manière très « confortable » (n’ayant pas d’hypothèque ou d’auto à payer!), alors je souhaite que la totalité de l’argent que je ferai grâce aux « profits » de la location soit redistribué à des gens dans le besoin. C’est ça ma motivation : faire fructifier au maximum ce que j’ai afin d’aider le plus possible de personnes démunies! 🙂

    J’ai aussi fait quelques voyages quand j’étais dans la vingtaine, mais lorsque j’ai appris qu’un simple aller-retour Montréal-Paris, par exemple, est aussi polluant que conduire une auto toute une année, ça m’a donné un choc et j’ai pris la décision de ne plus prendre l’avion. En plus, ce choix que j’ai fait me permet d’économiser davantage et de me rapprocher plus rapidement encore de ce qui me motive vraiment! 🙂

    J'aime

    • On a un autre truc en commun! Moi non plus je n’achète jamais à crédit. Lorsque je veux faire un gros achat (ordinateur, appareil photo, électroménager), j’attends d’avoir l’argent nécessaire pour me le procurer. Toutefois, je me suis rendu compte que cette habitude ne me donnait pas une super bonne cote de crédit (pour les institutions financières, ça ne prouve pas que je serai capable de payer le jour où je voudrai un prêt). Mais bon, j’ai quand même des paiements comme l’Hydro, Bell, l’assurance maison et autres cossins qui doivent être payer à tous les mois.

      Pour le choix de ne plus voyager par contre, je ne pourrais pas. Je préfère faire des choix écolos ailleurs (comme pas de voiture, le covoiturage, le recyclage, etc.). Et bon, ce n’est pas comme si je voyageais six fois par année non plus…

      J'aime

      • Sophie

        Lorsque j’ai commencé à chercher une maison, j’ai demandé une hypothèque préautorisée et le fait que je n’aies pas de carte de crédit à ce moment-là m’a effectivement nui! On m’a dit à la banque que le Bureau de crédit n’avait rien à mon sujet et qu’il valait même mieux ne pas avoir une super bonne cote que pas de cote du tout! J’ai alors pris une carte de crédit pour finir par avoir cette fameuse cote de crédit et je la trouve super! C’est la carte Visa Desjardins de la Fédération québécoise en environnement. Je ne m’en sers pas comme une véritable carte de crédit, mais comme une carte de guichet automatique (je règle tout à mesure). Pour chaque dollar mis sur la carte, Visa verse un % à la Fédération. Ça ne me coûte rien et ça donne de l’argent à un organisme vert (plutôt que d’accumuler moi-même des primes ou des boni-dollars avec une autre carte)! Plus je fais d’achats avec la carte, plus la Fédération reçoit d’argent. C’est ce qui m’a permis d’être inscrite au Bureau de crédit, d’y établir une super cote et d’obtenir mon hypothèque préautorisée… tout en aidant un organisme vert! En plus, je reçois plein de compliments sur la carte par les caissiers et caissières parce qu’elle est violette et qu’elle accroche leur regard! 🙂

        J’espère que tu n’as pas vu mon commentaire sur les voyages comme une critique! Il y a des sacrifices que nous ne sommes pas prêts à faire, moi la première! Et déjà, en étant végétaliennes, nous réduisons considérablement notre empreinte écologique! Je pense que l’important, c’est d’être heureux et en santé, et il y a plein de chemins différents pour y parvenir! Aussi, au bout du compte, je crois qu’on fait toujours les choses pour soi-même, même quand on donne ou qu’on aide les autres. C’est juste parce que c’est ça qui, à ce moment-là, nous fait personnellement le plus de bien…

        J'aime

        • Cette carte est géniale Sophie! Je ne savais même pas qu’elle existait, merci d’en avoir fait mention.

          Ne t’inquiète pas, je te «connais» trop bien pour croire que tu aies jugé mon choix de voyager. 🙂 Comme tu dis, chacun choisi les sacrifices qu’ils sont prêts à faire. Je me console en me disant que je fais attention à la planète d’une autre manière et j’achète la compensation de carbone quand elle est disponible (avec Qantas par exemple).

          J'aime

  4. Depuis plusieurs mois, j’ai tout simplement arrêter de dépenser… Je ne garde pas d’argent comptant sur moi, j’y pense donc avant de sortir mes cartes… Adieu linge, je reçois pu aucunes revues (grosse économie pour moi!), pu de café avec les copines (anyways j’ai déménagé en campagne…)

    J’économise pour pouvoir survivre sur le RQAP (congé de maternité) pendant la prochaine année… (et peut-être plus long car j’ai pas trop l’intention de reprendre ma job après) ma cotisation va être horriblement maigre compte tenu que j’étais étudiante et ne travaillait qu’à temps partiel! J’ai un conjoint mais quand même, je veux pas me faire vivre tsé!

    J'aime

  5. Ophélie

    Je suis pareille que toi! Le dépaysement est prioritaire et je préfère mille fois investir dans un beau voyage plutôt que dans un budget resto et vinasse! De toute façon, je suis souvent déçue par les restos traditionnels où c’est la croix et la bannière pour manger vegan, et puis… comme dirait mon homme, c’est toujours meilleur à la maison! 🙂
    Et à la maison justement, un budget ‘courses’ qui a été réduit de beaucoup, malgré un passage au (presque) ‘tout-bio’, depuis que nous faisons nos propres laits végétaux, yaourt, tofu, graines germées, seitan, gâteaux, confitures et granolas… ça correspond toujours à ce que j’aime vraiment, j’ai moins de pertes car je gère également mieux les quantités, et puis je n’ai pas l’impression de faire une collection d’emballages et de sacs plastiques dont je ne sais quoi faire!
    Pas d’abonnement téléphonique non plus, alcool extrêmement rare, pas de permis de conduire mais Vélib à Paris, boîtes à lunch et thermos de thé…
    Mon point (très) faible en revanche: j’aime bien les fringues… (mais là aussi, j’essaie de magouiller)
    Voilà! 🙂

    J'aime

  6. Je n’ai encore jamais voyagé de ma vie, parce que je ne compte pas le seul et unique vol que j’ai fait pour venir en France en tant que réfugiée politique à l’âge d’un an (mes parents ont fui le Cambodge à l’époque de Pol Pot et les khmers rouges). Mais c’est prévu.
    Ma méthode pour dépenser moins ressemble beaucoup à la tienne: pas de voiture (je vis dans une grande ville plein de transports en commun exprès pour ça), pas de boisson, pas d’à côté (presque pas de shopping/magasinage) et je cuisine moi-même.

    J'aime

  7. Perso pour pas trop dépenser, j’essaie de faire des repas chez moi comme ça le resto reste pour les très grandes occasions.
    J’utilise seulement les transports en commun. Habitant à Paris ce serait absurde que je me dote d’une voiture. De toute façon, je n’ai pas le permis 🙂 donc ça règle tout de suite le problème. Je le passerais le jour où j’en aurais vraiment besoin et surtout le jour où je pourrais me le permettre financièrement.
    J’essaie de surveiller ma facture de téléphone portable afin de ne pas faire trop de dépassement de forfait.
    Avant je m’achetais des tas de fringues. J’avais toujours l’impression de ne rien avoir à me mettre. Maintenant, je range mieux mes affaires. Du coup je vois mieux ce que j’ai dans ma penderie et je retrouve même des affaires oubliées. Je vois donc davantage l’essentiel et quand je vois toutes les fringues que j’ai je me dis que c’est plus la peine d’en racheter tous les mois. J’habite avec mon homme mais ma mère chez qui j’ai laissé quelques affaires me dit souvent que j’ai encore plus de T-shirts que Madonna ! Lol.

    J'aime

    • Ahahah! J’avoue que la garde-robe de Madonna doit être quelque chose à voir!

      Mon garde-robe est tellement minuscule que je pourrais difficilement avoir beaucoup de vêtements. Sérieusement, les cintres n’entrent même pas en profondeur… Il a fallu toute une ruse avec des crochets pour réussir à en faire un garde-robe acceptable… Il faudrait que je vous le montre, c’est ridicule!

      J'aime

  8. J’ai bien aimé ton article, agrémenté de toutes tes photos de voyage! C’est vrai qu’on ne doit pas nécessairement être riche pour se payer des voyages, mais simplement économiser ou mettre ses priorités ailleurs. Je mange rarement au restaurant et je magasine qu’en cas de force majeure (quand les pantalons sont sur le point de fendre, etc.), mais c’est surtout parce que j’aime bien manger chez moi et cuisiner, et je déteste magasiner. Sinon, je regarde les prix de ce que j’achète et je choisis rarement des plats déjà préparés. Je n’ai pas d’auto non plus et je circule généralement en vélo. Mon argent va surtout dans les voyages, la bouffe… et l’alcool =/

    Ceci dit, je trouve que l’argent part à une vitesse incroyable!

    J'aime

  9. Twiggy11

    Bonjour,
    Je ne répondrai pas nécessairement a ta question.. je ne suis pas vraiment un exemple en matière de simplicité volontaire! 🙂 Toutefois, j’ai la chance d’avoir une situation financière assez privilégiée alors…ça ne pose pas problème.
    Je voulais par contre te dire que j’ai découvert ton blogue il y a moins de 2 semaines et je le trouve génial! Très rafraichissant, inspirant! Un vrai soleil!
    Merci, je vais continuer de te lire longtemps!

    J'aime

  10. jamfil

    J’ai un compte pour les choses vitales : hypothèque, épicerie, taxes, assurance etc. dépôt direct dans ce compte du montant nécessaire
    un autre compte pour les vacances: dépôt direct du montant X chaque paie
    un autre compte pour le superflue: café et autre inutilités, gâterie etc. encore une fois, dépôt d’un montant précis chaque paie.

    Tout le reste va dans les reer. Peu importe comment on s’y prend, la clé s’est de se budgeter!

    J'aime

  11. Très intéressant ton billet! C’est bien de connaître les trucs de tous pour en intégrer des nouveaux dans sa vie :).
    De mon côté, j’ai ma voiture depuis 11 ans maintenant, elle est encore en bonne condition mais elle n’a pas la climatisation. Je souffre un peu en temps de canicule mais je ne veux pas la changer maintenant car elle me fait économiser. J’ai aussi un abonnement Bixi et durant la saison, j’essaie le plus possible de faire mes déplacements en Bixi, cela réduit la coût de l’essence.

    Je n’ai pas la télé cablée mais ce sera plus difficile à partir du mois de septembre où le signal passera en HD…Je ne compte pas m’abonner mais je ne peux pas me passer des informations à la télévision.

    Depuis 2 ans, j,ai coupé mes abonnements en salle de vélo virtuel qui me coutaient très cher. Je fais mes entraînements à la maison et j’essaie de me créer une ambiance qui ressemble à celle de la salle de gym : film, bonne musique, etc.

    J’ai fait assez d’économies pour m’acheter un nouveau vélo tout carbone pour la saison 2011.
    J’ai d’autres trucs mais mon billet est déjà long :)!

    J'aime

  12. Aussi, pour les livres et les DVD, je fais des emprunts à la bibliothèque de mon quartier. Je ne vais plus jamais au club vidéo. Si le titre de DVD que je cherche n’est pas disponible, je le réserve et reçois un courriel lorsqu’il est arrivé! Génial. Le choix de DVD dans les bibliothèque de Montreal (et aussi de Verdun que je connais bien) est impressionnant

    J'aime

  13. Oh merci Alexe pour ton billet super intéressant… Je suis comme Jamfil j’ai deux comptes bancaires un pour le nécessaire (hypothèque, ect) et l’autre pour les petits plaisir de la vie.

    Voilà environ deux ans j’ai vendu mon ordi donc éliminé mon internet, pas de téléphone juste un cellulaire de la compagnie et je n’ai pas le câble non plus. J’ai la même voiture depuis 10 ans (banlieue oblige) Je paye plus par semaine sur ma paye pour diminuer mes impôt de fin d’année. Et je paye aussi un extra à chaque semaine pour mon hypothèque. J’aime faire des sacrifices maintenant pour pouvoir avoir une liberté financière planifiée pour 2013… Lollll

    Je devrais regarder pour louer mes films à la bibliothèque comme Zolasoleil, les films sont une grosse dépense pour moi et le Vino… grrr

    Question pour toi Alexe : comment tu fais pour trouver tes locataires ?? J’imagine qu’en ville cela doit être pas mal plus facile.

    J'aime

  14. M.

    Je fais aussi plein de voyages. À 23 ans, j’ai visité déjà 4 continents et tout le monde me demande où je prends l’argent. D’abord, faut savoir voyager avec rien du tout (ça, j’ai appris beaucoup en partant pour un an avec 1000$ en poche et un aller simple). Sinon, au quotidien, j’achète rarement des vêtements neufs (sauf les sous-vêtements!). Ma garde-robe se compose de t-shirts de groupe de musique que je modifie pour les rendre féminins, de jeans achetés au Village des Valeurs et de deux vestes. Bang. Le seul truc sur lequel je ne lésine pas, c’est les souliers. J’en ai pas des milliers, mais tous des très bonne qualité. Comme je suis étudiante, la colocation est de mise. Je ne bois pas, fume pas, pas de drogue, pas de sorties universitaires. Pas de télé, pas de câble, je vole l’internet de mon voisin (mauvaise fille) et mon cellulaire (nécessaire pour le boulot) me coûte 30$ par mois. Le seul truc, c’est qu’en travaillant 4 jobs en même temps cet été (ça aide aussi pour le porte feuille), je passe pas mal de temps au resto. Et j’habite à 3 minutes (littéralement) d’une épicerie, j’y vais parfois 2 fois par jour tellement je ne planifie pas mon épicerie. À changer. Pas de voiture, même pas de métro. Mon vélo m’apporte là où je veux. Finalement, toutes les fois où je pense « avoir » besoin de quelque chose, j’attends longtemps avant de me le procurer… sur Kijiji ou Craigslist. On trouve vraiment TOUT là-dessus!

    J'aime

  15. Pingback: Random |

  16. Pingback: Parlons bidous |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s