Vegan bodybuilding

Bonjour à tous!

Je suis heureuse de voir que vous avez aimé les photos du dernier passion pouding! Maintenant, il ne vous reste qu’à l’essayer pour ceux et celles qui ne l’aurait pas encore fait!! Pour la version au chocolat, la poudre de protéines est 100% optionnelle. Un peu plus de cacao fera tout aussi bien l’affaire. Comme jamfil le faisait remarqué dans les commentaires, le tofu, le lait de soya et les graines de chia contiennent tous déjà des protéines.

Pourquoi est-ce que j’en ajoute dans le miens alors? Ça c’est une longue histoire que j’ai longtemps hésité à vous raconter. Je sais que plusieurs trouveront ma démarche complètement ridicule ou encore vraiment déplacée pour une fille qui tient un blogue «santé» et ils auront probablement raison. Toutefois, soya et chocolat est un reflet de ma vie donc de ne pas aborder mon plus récent défi avec vous est plutôt compliqué. Comme beaucoup de mes nouvelles recettes contiennent des suppléments de protéines et que, chaque fois que j’en publie une, je soulève la controverse, j’aime mieux faire la lumière sur le sujet…

Je me suis mise au fitness (ou bodybuilding si vous préférez)…

IMG_3182 (450x338)

Qu’est-ce que le bodybuilding?

Par définition, le bodybuilding est un sport qui consiste à développer sa masse musculaire grâce à l’exercice physique et à une nutrition adéquate. Contrairement à d’autres sports tels que la course et l’haltérophilie où l’accent est mis sur l’endurance ou la force physique de l’athlète, le bodybuilding se concentre sur l’esthétisme de sa physionomie.

Pourquoi j’ai décidé d’essayer?

Ça me trotte dans la tête depuis très longtemps en fait. J’adore les muscles comme certaines vont triper sur les chaussures ou sur les belles voitures. Le problème, c’est que je n’en ai pas du tout. J’ai beau m’entraîner 5-6 jours par semaine et avoir un cardio très solide, ma musculation est totalement inexistante.

J’avoue que tomber dans le fitness c’est un peu extrême mais je me suis donnée comme défi d’essayer ce style de vie pendant trois mois et de voir comment je le vivrais et aussi si j’obtiendrais des résultats.

Quels changements ais-je apporté à mon entraînement?

Il y a un peu plus d’un mois, j’ai rencontré Danielle Audet chez ProGym à Montréal.

IMG_3130 (450x338)

Elle m’a fait trois programmes différents : un pour le dos et la poitrine, un pour les jambes et un dernier pour les bras et les épaules. Elle m’a également recommandé de couper totalement mes entraînements cardiovasculaires pendant que j’essaie de prendre de la masse donc, en dehors de mes deux cours d’aérobie (de type musculaire de toute façon), je ne fais plus aucun cardio. Pas de course, pas de spinning, rien. Même l’elliptique me manque maintenant! 😦

Je vois également un entraîneur à mon gym à toutes les deux semaines qui me fait essayer de nouvelles méthodes d’entraînement (pour moi) comme la plyométrie et l’haltérophilie. J’adore travailler ma puissance!

Je vais généralement au gym entre 6h et 7h le matin. Mes entraînements sont courts mais intensifs. Je soulève toujours le plus de poids possible pour me rendre à 8 répétitions. Je fais 4 séries et, parfois, je n’arrive pas à compléter les deux dernières (après la 7e répétition, mes bras refusent de bouger!). J’ai deux jours de repos complet et une journée où je fais soit de la plyo, soit de l’haltérophilie.

Quels changements ais-je apporté à mon alimentation?

À ce niveau, il y a tellement d’informations contradictoire qu’il est difficile de s’y retrouver! J’ai acheter deux livres : Vegan Bodybuilding & Fitness (j’ai acheté le T-Shirt que vous voyez sur la première photo sur leur site Internet pour un brin de motivation supplémentaire)…

veganbody

et New Rules of Lifting for Woman.

newrules

J’ai aussi passé énormément de temps sur le site Bodybuilding.com.

logo

Je n’ai pas du tout envie de tomber dans l’excessif donc je me suis contenter de prendre quelques conseils au passage :

  • Manger toutes les deux ou trois heures

Je n’ai pas de problème avec ce truc là! J’adore manger et je suis une championne de l’organisation des collations donc ça m’ait venu naturellement.

  • Augmenter ma consommation de protéines

Pour la population en général, les nutritionnistes recommandent 0,8 gramme de protéines par KG de poids corporel. Pour un bodybuilder, il est suggéré de consommer entre 1 et 1,5 gramme de protéine par LIVRE de poids corporel. Méchante différence!

Toutefois, une surconsommation de protéines peut entraîner des problèmes de santé tel qu’une mauvaise absorption du calcium par l’organisme et des problèmes rénaux. Ce n’est donc pas un défi que je souhaite poursuivre à long terme.

  • Consommer une collation post-entraînement riche en glucides et en protéines

Lorsque je m’entraîne le matin, je déjeune avec mes poudings de soya ou un muesli végétalien enrichi en protéines. Le soir, après mes cours d’aérobie, je me fais un smoothie ou une crème glacée protéinée avec un fruit.

En gros, ça ressemble à ça… Mes repas n’ont pas tellement changé. J’ajoute plutôt les protéines dans mes collations.

À date, j’en pense quoi?

Les POURS :

  • Des entraînements courts
  • Manger tout le temps (yeah!)
  • J’ai plus d’énergie pendant la journée puisque je ne suis pas épuisée par des heures de cardio
  • Je récupère très vite de mes entraînements (probablement à cause de la protéine mais je ne suis pas certaine)

Les CONTRES :

  • Je m’ennuie de la course et des cours de spinning!
  • Les suppléments de protéines coûtent chers (mais essayez de manger assez de protéines (1g/lb de poids corporel) en consommant simplement des légumes, du tofu et des légumineuses. Vos intestins vont vous détester!)
  • C’est un régime difficile à tenir en dehors de la maison donc la vie sociale ou la diète en mange un coup (impossible de dire non à un bon morceau de gâteau chickpits!)

Bref, je me rends de plus en plus compte que ce n’est pas une discipline pour moi mais j’ai quand même décidé de continuer jusqu’à la fin du mois d’août comme prévu. Comme je ne suis pas une diète stricte et que 70 à 80% d’un changement physique passe par la nutrition, je ne m’attends pas à des résultats du tonnerre. On verra en septembre, à l’occasion de mon 2e Fittest au Énergie Cardio, si changement il y a eu…

Oh, et, en passant, je ne veux pas ressembler à ça…

bodybuilder11 (source de l’image)

Pour moi, le fitness c’est plutôt ça…

jamie

(source de l’image)

Mais bon, je n’ai pas la génétique de Jamie (la fille sur la photo ci-haut) non plus alors j’essaie de ne pas me comparer et d’attendre de voir ce que mon corps à moi peut produire comme muscles. Après un mois, je dirais : pas grand chose!

Et comme j’adore manger et je déteste me priver, vous n’allez jamais m’entendre dire que mon petit péché mignon c’est une galette de riz avec du beurre sans gras et du Splenda (ne riez pas, j’ai lu ça sur Bodybuilding.com… J’hallucinais!). Je mange en masse (il faut en fait pur prendre du muscle) et je mange ce qui me plaît (beurre de peanut inclus).

Je suis ouverte aux questions et aux commentaires mais, s’il vous plaît, essayez d’y aller avec votre tact habituel. Je ne suis pas là pour vous encourager à suivre ce défi, bien au contraire. Je me trouve moi-même un peu étrange!

J’espère que j’ai répondu à vos interrogations par rapport à ma soudaine consommation de poudre de protéines!

Bonne soirée!

Publicités