Le vrai début

Bonsoir!

Attention âmes sensibles, on parle de poids aujourd’hui. Si ce sujet vous rend inconfortable, allez faire un tour du côté des recettes pour aujourd’hui s’il vous plaît. 🙂

Ça va bientôt faire 18 mois que je me suis lancée dans l’écriture quotidienne de soya et chocolat sans jamais vraiment vous raconter comment ce virage santé a commencé pour moi. J’ai bien effleuré le sujet dans mon article sur mes anciens problèmes de genoux et comment la magie de l’entraînement les ont réglés, mais, jusqu’à maintenant, je me suis bien gardée de vous présenter toute la vérité.

Voyez-vous, quand vous êtes minces, vous ne pouvez pas parler de perte de poids sans soulever un vent d’indignation :  «Ben voyons, t’es toute petite!», «On sait bien toi, tu peux manger ce que tu veux…», «Tu ne sais pas ce que c’est que de devoir travailler fort pour perdre quelques kilos»

Et bien oui, je sais. Je suis passée par là moi aussi. Je n’ai pas toujours été «toute petite» et je suis loin de pouvoir manger tout ce que je veux. En fait, je mange TOUT ce que je veux mais en quantité raisonnable… Je ne le fais pas uniquement pour des raisons de poids, aucune nutritionniste ne vous dira que manger un demi-pot de beurre de peanut par jour est bon pour la santé. Il faut garder un œil sur ces chers gras saturés!

Je tiens à clarifier que je n’ai jamais souffert d’embonpoint non plus. Je n’étais simplement pas à un poids confortable pour moi mentalement, mon «happy weight» comme diraient les Américains. C’est une autre raison qui m’a retenue de publier cet article plus tôt. Pour certains, le chiffre que m’indiquait la balance pourrait fort bien être leur poids santé autant au niveau physique que psychologique. Il ne faut absolument pas se comparer aux autres quand vient le temps de trouver son poids idéal! Nous avons tous des génétiques et des morphologies différentes!

Prenez ma sœur et moi en exemple (Gaby, je t’aime, j’espère que tu ne m’en veux pas de te prendre en exemple!) : on vient du même père et de la même mère mais on ne pourrait pas être plus différente l’une de l’autre au niveau morphologique.

(Grèce, 2009)

On s’entend qu’on a affaire à deux filles minces ici.

Ma sœur mesure 2 pouces (4,5 cm environ) de plus que moi, a des plus gros os et une bonne musculature au niveau des jambes. Elle a aussi un métabolisme de l’enfer (chanceuse) et un ventre plat (doublement chanceuse).

Moi, j’ai la «shape» de ma mère. J’ai des os minuscules et beaucoup de difficulté à développer du muscle ou des rondeurs. J’appelle ça affectueusement mon «frame de chat». Si je prends du poids, c’est toujours au niveau de l’abdomen, jamais des cuisses (bouh), des fesses (bouhouh) ou de seins (bouhouhouhouhouh).

Ma sœur pèse environ 15 livres de plus que moi. Vous croyez que ça paraît sur la photo? C’est ce que je pensais. À mon poids à moi, ma sœur aurait probablement l’air anorexique.

Tout ça pour vous dire qu’il ne faut pas accorder trop d’importance aux chiffres sur la balance, ils ne sont qu’une fraction de la grande équation de la composition corporelle. Ceci étant dit, je tiens quand même à vous parler de mon cheminement parce qu’il est possible que certains d’entre vous soit à la conquête de leur poids idéal et je suis une preuve vivante que c’est possible de l’atteindre et de le maintenir.

 

(Australie, 2011)

Avant de commencer, entendons-nous sur un deuxième point : il faut travailler fort pour arriver à un poids santé mais, une fois qu’on y est, le maintenir ne devrait pas être une corvée. Si vous devez constamment vous priver pour garder les mêmes chiffres sur le pèse personne, vous êtes probablement sous votre «happy weight». Peu importe le nombre d’heures que vous passez sur le tapis roulant et le nombre de salades sans vinaigrette que vous consommez, si votre corps n’est pas d’accord, vous allez le savoir assez rapidement. Une fatigue continue, des maux de tête et une prise de poids malgré un régime strict et un entraînement régulier sont des signes qui ne trompent pas. Le but ce n’est pas de tous ressembler aux mannequins dans les magazines (de toute façon, même les mannequins ne ressemblent pas à leurs photos) mais bien de trouver un poids où vous êtes confortables autant mentalement que physiquement.

Ouf, c’est long mon affaire! On résume?

  •  Chacun doit trouver son propre poids idéal, il n’y a pas deux personnes pareilles, même des sœurs.
  • Une fois qu’on a atteint ce poids, il devrait être possible de le maintenir avec des habitudes de vies équilibrés mais sans se priver.

 

Ma perte de poids

 

(avant… printemps 2005)

Comme bien des jeunes, j’ai pris quelques livres lors de mes années de collège. J’ai quitté le nid familial à 17 ans pour étudier à Ottawa. Ma mère me préparait des plats maison congelés car je ne me débrouillais pas du tout en cuisine. Dans le temps, je n’aimais pas tellement les légumes mais j’adorais les biscuits au chocolat (attendez, ça, ça n’a pas changé!)!

Par la suite, j’ai déménagé à Montréal pour tenter de trouver du travail dans mon domaine mais c’est finalement à Québec qu’on m’a engagé… sur une émission de cuisine. Pas besoin de vous faire des dessins, j’ai bien sûr pris quelques livres supplémentaires là aussi. Après mon contrat, je suis revenue à Montréal et j’ai dû me trouver un emploi de cosméticienne dans une pharmacie car je n’arrivais pas à trouver de boulot en télévision. J’étais malheureuse et je passais mes émotions dans plusieurs de bols de céréales chaque soir.

Pour mettre fin à cette ascension qui me traumatisait de plus en plus, en 2005, je me suis inscrite au gym près de chez moi. J’ai commencé par aller à deux cours d’aérobie par semaine puis j’ai migré vers la salle de musculation et de cardio. J’ai pris quelques livres supplémentaire au passage…

Lorsque je suis allée acheter des vêtements de sports avec ma mère, j’ai éclaté en sanglots dans la cabine d’essayage. J’étais désespérée, je croyais que j’avais atteint un point de non-retour et que je n’y arriverais jamais. J’étais mal dans ma peau et je manquais cruellement de confiance en moi. Bref, soit je me prenais en main, soit je me tapais une belle dépression.

 ****

 La suite demain…

24 réflexions sur “Le vrai début

  1. Tiens, je croyais que tu allais partir sur une thématique des couleurs de l’arc-en-ciel avec le rose dimanche et le deep purple d’hier!

    Moi aussi c’était dans une salle d’essayage que j’avais pris conscience de l’ampleur des dégâts. Mon orgueil en avait pris un coup quand j’ai réalisé que je ne fittais plus dans le linge de taille régulière.

    La suite de mon commentaire demain… 😉

    J'aime

  2. Dom

    Tu as beaucoup de courage de t’ouvrir comme ça à des inconnus qui te lisent à tous les jours. C’est tout à ton honneur. Parfois on se sent seul avec « nos bibittes » mais en parlant, on se rend compte qu’il y a beaucoup de gens autour de nous qui vivent des problèmes similaires. J’ai également très hâte de lire la suite.

    Prends soin de toi 🙂

    J'aime

  3. manon

    c’est vraiment impressionnant de te lire..ça fait déjà un petit mois que je consulte ton blog (je suis tombé dessus par hasard en cherchant des recettes vegan) J’ai l’impression que tu es mon double de l’autre côté de l’atlantique! (je suis française et j’étudie actuellement à Berlin) Comme toi, j’ai quitté la maison a 17 ans pour l’université et j’ai passé deux ans à manger que des pates, des céréales, + l’alcool et le mauvais rythme de vie (grignoter la nuit pendant les partys…) et j’ai été fille « au pair » pendant 3mois au milieu de tout ça (chocolat et crêpes avec les enfants presque tous les jours!) enfin bon autant dire que de mon « happy weith » j’en étais bien éloigné. Pour 171 cm, je suis allé jusqu’a 65 kilo. Ce n’est pas obèse, (c’est dans la normale de l’IMC ou BMI Body Mass Index) mais je me sentais mal, pas jolie.
    Depuis septembre 2010 je vis a Berlin et j’ai rencontré l’amour. Je me suis mis a la salle de sport cardio et muscu. Depuis janvier 2011 j’ai vraiment découvert le plaisir de cuisiner, très végétal aussi mais je mange encore du poissons frais et des crustacés. J’ai remplacé la salle de sport qui coutait trop cher par 3 séances de piscine par semaine et j’ai arrêter alcool et cigarette. Je n’ai plus jamais grignotté entre mes 3 repas quotidien. Résulat aujourd’hui je fais 51,5 kilo! (j’ai perdu presque 15kilo alors que je n’étais pas « fat ») Dans mon entourage les réactions ont donc été très dur « es-tu malade?anorexique? » NON,NON au contraire je n’ai jamais été plus en forme!ni plus heureuse qu’aujourd’hui! Je me nourris que santé (tes assiettes et p’tit dejeuner sont exactement similaires aux miennes!: du tofu, pleins de légumes ou légumineuses, et une couches de levure de blé, graines de sésame et toutes sortes de céréales recouvrent tous mes plats =) J’ai quand même vu un medecin qui a vérifier que tout va parfaitement et que je n’ai aucune anémie: et tout est parfait 🙂 depuis un mois j’ai calmer le sport: 1 fois piscine et 1 cours aerobic par semaine (même si je suis devenu fan de bouger je ne voudrais pas davantage perdre du poids). En plus je mange de nouveau entre les repas: vers 16h je mange une grosse part de gateau, des biscuits aux fruits secs et multi céréales, du chocolat noir, un gros brownies, de la glaces,…et le soir aussi je me fais plaisir…et ça tous les jours et même après un mois: je n’ai pas pris 1 gramme! le médecin explique que j’ai simplement changer complètement mon métabolisme! maintenant je peux me faireplaisir, mais je reste à mon « happy weith » sans difficulté puisque j’ai acquise des habitudes alimentaires plus que saines. C’est comme dans un rêve 🙂 maintenant ma famille a accepté mon changement puisqu’ils ont compris que c’était très « santé » et que je faisais très attention a ne pas perdre encore un kilo. Je me sens belle dans tous mes vêtements et je suis très heureuse!

    merci de partager toutes tes belles recettes et ton expérience personnelle, c’est incroyable j’ai l’impression de me lire tous les jours.
    Bonne continuation,

    Manon,

    J'aime

  4. Hé bien quel récit. Comme dit Dom, je te trouve courageuse de parler de ton poids et de ton cheminement à des inconnus car ce n’est jamais facile de parler du fait que l’on se sent ou que l’on s’est senti mal dans sa peau. Personnellement, ton récit me touche encore plus car je suis encore dans une phase difficile avec mon corps et mon poids. Depuis petite, j’ai toujours été en surpoids et j’en ai perdu beaucoup à coup de régime drastique mais je n’étais pas heureuse de ce que je mangeais. Depuis quelques années, j’ai repris énormément de poids et j’essaie de me réconcilier avec mon corps et les considérations de chiffres (même si le nombre inscrit sur la balance dépend de plusieurs facteurs c’est très dur de ne pas y prêter attention). Mais ce n’est pas facile et je bataille tous les jours pour le faire. Merci de nous raconter cette étape de ta vie parce que cela montre que l’on peut arriver à se sentir bien dans sa peau malgré des phases de déprime et que l’on peut « remonter la pente ». Oh my je viens juste de raconter une étape personnelle de ma vie sur le blog. C’est pas grave, je sais que les lecteurs ici sont tolérants ;-). J’adore ton style d’écriture, tu es vraiment la reine du teasing. A demain pour la suite 😉

    J'aime

    • Je suis certaine que tu arriveras à faire la paix avec ton corps. Ce n’est vraiment pas facile d’arriver à voir autre choses que les chiffres sur la balance ou la taille des vêtements parce que c’est plus tangible que juste un «je me sens bien et énergique» mais j’ai confiance en toi! 🙂

      J'aime

  5. Karine

    Wow!! C’est vraiment l’fun de voir qu’on est pas seule à avoir ces petits bogues!!

    J’ai toujours été sportive et j’ai toujours eu besoin de bouger. Alors, sans m’en rendre compte, je gardais quand même toujours le même poids.

    Il y a environ 5 ans, j’ai pris un peu de poids (déménagement + manger mal + arrête du sport) .j’ai du me racheter du linge parce que je rentrais plus dans mes vêtements. Ouch….

    Mais je me suis repris en main en mangeant mieux et ça c’est replacé, jusqu’à ça se dégrade. Là j’ai perdu ENORMEMENT de poids. J’ai revu des photos justement hier et je n’étais certainement pas dans mon « happy weight ». Je mangeais pourtant!! J’ai découvert que j’avais plusieurs intolerances et c’est surement ça qui m’a pas aidé.

    Je suis finallement allé voir une naturopathe géniale qui m’a donné un paquet de trucs pour reprendre mon poids sainement et ça à marché. Yesss!! J’ai repris mon poids habituel, j’étais super bien, plein d’énergie. Ça allait bien!

    Mais cet automne (musique dramatique ici!!lol!!), j’ai redéménagé et on avait une tonne de renos à faire et j’ai vraiment mal mangé. J’ai super mal mangé….trop sucré. Et là, BANG: 15 kilos en plus en 2 mois environ!! Je peux te dire que ça allait pas bien! Je suis quand même dans mon poids santé, mais vraiment pas bien dans mon corps!! Moi aussi j’ai éclaté en sanglot plus d’une fois en me voyant dans le miroir. Mais je veux pas trop chialler parce que je me fais regarder croche en me faisant dire de pas chialler, que je suis bien comme ça et que j’ai presque un problème à vouloir perdre du poids.

    Tout le monde autour de moi dit que je suis mieux comme ça. C’est certain que comparé à quand j’étais trop maigre, oui je suis mieux. Mais je pense qu’il y a un juste milieu, et c’est ce milieu que je veux retrouvé. Heureusement ma mère me comprends…heheh!! Merci maman!! 🙂

    Autour de moi j’ai beaucoup de « non-sportif », qui font pas vraiment attention à ce qu’ils mangent et qui me trouvent « freak » parce que je veux aller faire du jogging 30 minutes 2 ou 3 fois par semaine. Je pense pas que j’exagère! Je suis souvent fatiguée, mais je pense que c’est à cause des mauvaises habitudes que j’ai pris. Ça fini par devenir un cercle vicieux!! J’ai pris aussi la mauvais habitude de grignoter tout le temps, sans avoir vraiment faim. J’essaie de contrôler ça.

    Je me suis pesée la semaine dernière et j’ai perdu 2 kilos….une étape à la fois!!! On va l’avoir!! 🙂

    J’ai hâte de lire ta suite!!!

    J'aime

    • Merci Karine d’avoir partagé ton histoire avec nous! Les gens sont rapides à critiquer quand une personne à l’allure saine souhaite perdre quelques kilos car on pense vite à l’anorexie et aux désordres alimentaires. Ces problèmes sont bien réels et il faut faire preuve de vigilance mais il y a des gens qui se sente tout simplement mieux dans leur peau en étant minces (pas rachitique) et il faut le respecter.

      Je suis certaine que tu retourneras à ton «happy weight», tu sembles avoir la bonne attitude en tout cas!

      J'aime

  6. J’aime beaucoup ce bulletin. J’aimerais beaucoup perdre du poids et moi aussi je ne suis pas une fille grosse. Mais je n’ai pas de muscle et je sais que j’ai du gras a certains endroits de mon corps. Les gens jugent tout le temps, peu importe ce qu’on dit alors je trouve ca bien que tu aies « come clean » a propos de sujet. Je peux comprendre pourquoi tu voudrais perdre du poids (ou a voulu) et je ne t’aurais jamais appeler anorexique non plus! J’ai hate de lire la suite!

    J'aime

  7. Pingback: Le vrai début… la suite « soya & chocolat

  8. Mary

    Salut! Je voulais simplement te féliciter pour ce fantastique blogue et pour ta belle profondeur d’âme. Il est maintenant 1h du matin et je ne peux m’arrêter de lire tes chroniques. Ton blogue deviendra assurément un outil de référence pour moi, notamment en matière de cuisine! Je me reconnais également à travers ce que tu as écrit et je sais aussi ce que c’est de se battre au quotidien avec leskilos superflus. L’objectif est finalement de respecter sa satiété, ce qui est facile à dire, mais pas toujours évident à faire.

    Je te trouve courageuse de partager ton expérience, surtout en matière de poids depuis quelques années, c’est disont devenu presqu’un sujet tabou! Je te remercie pour ce beau partage. Je deviens assurément une de tes nombreuses lectrice assidue.

    Au plaisir,

    J'aime

    • Merci beaucoup Mary! Quels beaux compliments!

      En effet, respecter nos signaux de satiété reste le truc le plus dur à faire, surtout pour une fille qui aime autant manger que moi… 😉 Mais bon, je ne me prive jamais de rien donc ça aide.

      Au plaisir de recevoir tes prochains commentaires!

      J'aime

  9. Pingback: Concours! « soya & chocolat

  10. Pingback: 7 liens « soya & chocolat

  11. J’aime ton article ! J’ai du mal à évoquer avec certaines personnes ce poids qui me taraude encore. J’ai perdu du poids ( 10kgs) et je me sens plutôt bien aujourd’hui. Mais il n’y a pas si longtemps je me voyais encore grosse et agaçait fermement les autres avec mes lamentations eux qui me disaient que j’étais limite devenue anorexique.

    Je ne sais pas si je suis à mon poids de forme, j’ai assez peur de la balance mais ne suis pas prete à renoncer à tout. Le sport est un plaisir, mais je n’y vais plus pr perdre, juste pr tonifier. Je crois tt de même qu’une fois que l’on a perdu pas mal de poids, on fait tjs attention …

    J'aime

  12. Pingback: My Fitness Pal « soya & chocolat

  13. Pingback: 3 ANS! « soya & chocolat

  14. Pingback: CONCOURS 300 « soya & chocolat

  15. Pingback: Entraînements 2014 | soya & chocolat

  16. Pingback: Entraînements 2014 | soya & chocolat

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s